Les petits bonheurs d’octobre 2016 #1

Pour ceux qui ne les connaissent pas encore, les petits bonheurs, c’est un condensé de pensée positive, de pleine conscience et de gratitude. Tout a commencé en 2013, quand mon amie Armalite, qui tient le blog Le Rose et le Noir, m’a fait découvrir le concept en notant chaque soir sur sa page Facebook trois petits bonheurs qui avaient émaillé sa journée. Sachant que je n’allais pas très bien, elle m’a proposé de tenter l’exercice à mon tour. Et ça a, tout simplement, changé ma vie. Ça m’a appris à être plus présente à ce que je fais et plus attentive à ce que je vis. Ça m’a permis de comprendre qu’aucune journée n’est jamais vraiment pourrie et qu’il y a toujours des instants de répit, voire des instants de grâce. Ça m’a aussi appris à aller les chercher, ces petits bonheurs, au lieu d’attendre qu’ils tombent tout seuls. Bref, c’est un outil formidable et un exercice que je vous recommande tout particulièrement.

Cette semaine, d’ailleurs, j’en avais sacrément besoin, parce qu’entre le stress, la fatigue et le rhume, je ne peux pas dire que j’ai eu le moral au beau fixe, loin de là. Je termine le weekend – et une trad marathon de 15 jours – sur les genoux. Mais il y avait quand même plein de moments sympa, et je suis ravie de les partager avec vous.

Lundi 10 : je me couche à 3h du matin après avoir rédigé la page de présentation et le billet de bienvenue de ce nouveau blog. Je me lève 4h plus tard avec des cernes sous les yeux, mais une énergie folle : aujourd’hui, c’est la naissance de mon nouveau « bébé » ! Quelques derniers réglages au niveau de la mise en page, et voilà : Aujourd’hui je m’aime est officiellement lancé. Merci pour l’accueil enthousiaste que vous lui avez réservé !

Mardi 11 : je bosse sur un bouquin génial qui fait vibrer mon âme d’enfant et, du coup, j’écoute la BO de mes Disney préférés. Dans mon enthousiasme, je me crée même une playlist avec mes chansons favorites, histoire de les écouter avec les enfants. (Vous pouvez la retrouver ici si le cœur vous en dit.)

Le soir, malgré la fatigue et un emploi du temps chargé, je me traîne à mon cours de chant intuitif. Entre les techniques de respiration que j’apprends et la nouvelle mélodie que l’on crée, je passe un super moment. Cerise sur le gâteau, après le cours, je découvre un message d’amour de mon chéri sur mon répondeur. Je vais me coucher le sourire aux lèvres.

Mercredi 12 : carton plein pour la playlist dont je vous parlais juste au-dessus. Alors que la journée a été morose, la soirée est une franche réussite : je fais écouter aux enfants les chansons en mode blindtest (Typhaine est imbattable) et je pousse la table contre la bibliothèque pour qu’on puisse danser en chantant à tue-tête. On notera que c’est toujours Le Roi Lion qui a la côte (même si j’ai un gros faible pour les excellentissimes BO de Raiponce et de La Princesse et la Grenouille).

Jeudi 13 : Météo France avait annoncé l’apocalypse et placé le département en alerte orange, mais il ne pleut presque pas et il fait moins froid que les jours précédents malgré le mistral. Je souris toute seule derrière le volant pendant mon heure de conduite : moi qui pensais enfin tester la conduite sous la pluie, c’est (encore) raté. Cela dit, j’attends la fin de l’heure pour en plaisanter avec ma monitrice, des fois que le ciel le prendrait mal et nous enverrait un déluge pour se venger.

[Petit aparté pour celles et ceux qui suivaient mon ancien blog : oui je continue à prendre des leçons avec ma monitrice préférée et ça se passe très bien. Petit à petit, je reprends confiance en moi et j’apprends à corriger les défauts qui m’ont coûté le permis les deux premières fois. Cette fois, c’est sûr, je vais y arriver !]

 Vendredi 14 : je ris toute seule lorsque l’orage me réveille vers 5h du matin. Chaque soir, avant de me coucher, je note les petits bonheurs du jour. Quelques heures à peine après que je me sois plainte de ne pas avoir conduit sous la pluie, il tombe des cordes. J’avais bien dit que le ciel était susceptible ! Il pleut à verse pendant une bonne partie de la journée, et je suis transie de froid. Mais c’est l’occasion d’allumer des bougies un peu partout et de créer cette ambiance cozy, propre à l’automne, que j’aime tant !

les-petits-bonheurs-daujourdhui-je-maime-05

Samedi 15, la journée commence plutôt bien, par une méditation suivie d’une longue balade sous le soleil retrouvé. Ensuite, je fais les courses avec les enfants et je prépare le repas. C’est le gros point positif de la semaine, j’ai beaucoup cuisiné, essentiellement des légumes, et je suis fière qu’on ait pu manger sainement tous les jours malgré le rush du boulot.

les-petits-bonheurs-daujourdhui-je-maime-06

Mais je finis par craquer sous la pression et je ne profite absolument pas de la soirée avec les enfants, alors que ça faisait 2 jours qu’on se faisait une joie de regarder Danse avec les stars tous les trois. Je ne retrouve mon équilibre qu’en venant rédiger ces petits bonheurs, justement, et le brouillon d’un futur article. La thérapie par l’écriture, bien souvent, chez moi, il n’y a que ça de vrai.

Dimanche 16, arriver enfin à mettre cette semaine compliquée derrière moi en passant l’après-midi avec les personnes que j’aime. Prendre le temps d’une balade en Avignon, n’emprunter que des chemins de traverse dans les jolies ruelles du centre-ville et arriver exactement là où on voulait, au Rocher des Doms. Même avec un ciel couvert, le panorama est à couper le souffle. Puis se poser à la terrasse d’un café, devant le Palais des Papes, et boire une bière en amoureux pendant que les enfants s’amusent à courir après les pigeons. Tomber nez à nez avec le colocataire de mon chéri et sa copine et papoter tranquillement jusqu’à ce qu’il soit temps de rentrer. Une pause qui fait du bien au corps et à l’âme et qui permet d’attaquer une nouvelle semaine que j’espère plus sereine.

les-petits-bonheurs-daujourdhui-je-maime-07

Et vous, c’était comment cette semaine ?


6 réflexions sur “Les petits bonheurs d’octobre 2016 #1

  1. Ça a été une semaine un peu rude émotionnellement parlant à cause de ma recherche de stage/boulot et des appels convenus qui n’arrivent pas. Mais je ne vais pas me laisser abattre, je veux ce stage, ce boulot, même sur une courte durée serait une bonne chose, donc je repas à l’attaque avec le sourire 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Je crois que la semaine a été difficile pour beaucoup de monde ! Personnellement, j’étais tellement achevée par mon rhume que j’ai lâché DALS en plein milieu…
    J’espère que ça ira mieux à partir d’aujourd’hui.

    Aimé par 1 personne

    1. Pour DALS, t’as pas loupé grand-chose, je ne sais pas si c’est lié au fait que j’étais de mauvaise humeur, mais j’ai trouvé ça encore plus « soapy » que d’habitude. Mais Typhaine était contente, c’est l’essentiel.
      Et oui, j’ai vu que la semaine ne t’avait pas épargné non plus. Souhaitons-nous effectivement des jours meilleurs !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s