Les petits bonheurs de janvier 2017 #4

Lundi 23, Avignon – Roissy.  Faire un dernier câlin aux enfants avant de partir. Passer une heure à la gare en compagnie de mon chéri qui reste avec nous jusqu’au dernier moment. « Ma chérie part à l’aventure, c’est trop cool », me dit-il avec un grand sourire. J’avoue, je suis assez fière de me lancer dans cette aventure, en effet ! Somnoler dans le train, puis faire les boutiques de Roissy avec Lucile, on a quelques heures à tuer avant d’embarquer. Mon chéri qui m’appelle juste avant que je monte dans l’avion pour me souhaiter un bon voyage ❤ C’est moi ou les pauvres pilotes sont obligés de faire tout le tour de Roissy avant de décoller ? Regarder Captain Fantastic, écouter un peu de musique et tenter de dormir un peu, ce premier vol passe très vite. Ma voisine a très peur à l’atterrissage, j’ai envie de lui prendre la main pour la rassurer mais je n’ose pas, alors je lui souris en lui disant que ça va aller. Mais je sais ce que c’est, moi-même je n’en reviens pas d’être aussi sereine ! (Qui suis-je et qu’ai-je fait de mes angoisses en avion ?)

Mardi 24, Muscat (sultanat d’Oman). Autant les six heures d’escale nous paraissent longues, autant le vol qui nous emmène en Inde nous paraît court (4h). En fait, Batman vs Superman, c’est vachement bien. En tout cas, moi, j’ai bien aimé. Oh, tiens, des turbulences. Mon voisin se met à prier. Pareil, je lui souris pour essayer de le rassurer, mais je sais que contre ces peurs-là, il n’y a pas grand chose à faire. (Once more with feeling: qui suis-je et quand suis-je devenue aussi zen ?)  L’avion se pose, mon voisin se tourne vers moi avec un grand sourire et me serre la main en disant « Welcome to India« . Et ce n’est que le premier exemple de cette incroyable gentillesse dont je suis témoin depuis mon arrivée. Lucile et moi passons la douane et récupérons nos bagages sans problème. C’était une bonne idée de réserver un taxi pour nous conduire de l’aéroport à l’hôtel, surtout vu le prix de la course. L’hôtel est très bien mais nous n’en voyons pas grand-chose car nous allons très vite nous coucher.

Hotel India Inde Chowara Beach Village Crow Corbeau

Mercredi 25, Chowara Beach Village. Je me lève avant Lucile et je me rends au bord de la piscine pour envoyer des messages en France. Evidemment, il fallait que le premier animal que je croise en Inde soit un corbeau (même si, statistiquement, ça n’a rien d’étonnant, cette partie du Kerala regorge de corbeaux). Après le petit-déjeuner, nous allons à la plage et mettons les pieds pour la première fois dans la mer d’Oman, je suis surprise par le nombre de marchands ambulants qui nous accostent et notamment par les vendeuses de fruits. L’après-midi on s’offre un massage ayurvédique mais je ne me sens pas très bien, j’ai de la fièvre. Un paracétamol et ça va déjà mieux, Lucile et moi dînons dehors et discutons un moment avant d’aller nous coucher.

Jeudi 26, Chowara Beach Village. Je ne suis vraiment pas en forme, je me recouche après le petit déjeuner et je dors jusqu’à 15h, c’est dire si j’avais besoin de repos. Ce n’est pas parce qu’on passe tout notre temps ensemble qu’on n’a rien à se dire, Lucile et moi passons le reste de l’après-midi à discuter ! Puis c’est lecture, dîner et dodo.

Kovalam Beach Lighthouse India Inde

Vendredi 27, Kovalam Beach. Après le petit-déjeuner, au bord de la piscine, je rédige les états d’esprit du vendredi et je nous trouve un super hôtel à Munnar au milieu des plantations de thé. J’ai hâte d’y être (la semaine prochaine). On ne dort pas très bien avec cette chaleur, du coup, je me repose en écoutant de la musique. Première balade en rickshaw, c’est une expérience ! La conduite en Inde, c’est un vrai bordel organisé, mais c’est plutôt fluide, exception faite des voitures à contresens et des klaxons à tout-va. Lucile, qui est déjà venue, avait raison, la plage de Kovalam est magnifique, j’adore le front de mer et ses bateaux de pêcheurs, et c’est super sympa de se promener dans le dédale de petites rues – un vrai labyrinthe où il nous arrive de tomber, de temps en temps, sur une décharge à ciel ouvert. C’est ça aussi l’Inde.

Samedi 28, Kovalam Beach. J’échange plein de messages avec mon chéri et je ne peux m’empêcher de m’émerveiller que nous puissions communiquer ainsi, moi dans un hôtel en Inde et lui dans un bus sur la route de Marseille. C’est beau la technologie, quand même. Cette fois, Lucile et moi partons plus tôt à Kovalam histoire de mettre les pieds dans l’eau et de profiter un peu plus de la plage. Nous regardons le soleil se coucher depuis la terrasse du restaurant, le spectacle est tout simplement magnifique.

Palmiers Palm trees India Inde

Dimanche 29, Kovalam Beach. Nous passons la matinée à l’hôtel où j’en profite pour rédiger mes premiers instantanés indiens ainsi que ces petits bonheurs. Puis nous repartons passer l’après-midi à la plage. Cette fois, j’ai amené de la lecture. Une fois encore, nous regardons le soleil se coucher, puis nous prenons un verre avant de rentrer à l’hôtel. Au moment de repartir, je regarde le phare une dernière fois. La première partie de notre séjour se termine, demain nous partons en bus pour Kollam, où nous prendrons le ferry mardi pour naviguer sur les célèbres backwaters. J’ai hâte !

Et vous, c’était comment cette semaine ?


4 réflexions sur “Les petits bonheurs de janvier 2017 #4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s