Les petits bonheurs

Les petits bonheurs de janvier 2018 semaine #3

2e0cddb67ffef881c5aaa8af808178d7

Allons directement à l’essentiel : j’ai passé une très bonne semaine, et hier était probablement l’une des meilleures journées que j’ai eues depuis le début de l’année. Bon, d’accord, 2018 est encore toute jeune, et il est sans doute un peu tôt pour commencer à évaluer si ce sera, dans l’ensemble, une bonne année. Surtout que c’est à moi de tout faire pour qu’elle soit bonne, indépendamment des événements qui pourraient survenir – ou justement ne pas avoir lieu. (On en reparlera davantage la semaine prochaine dans un nouveau billet sur la pensée positive.)

Mais j’ai dû me battre, pendant ces premières semaines, contre un manque de motivation qui m’a prise au dépourvu. J’avais envie de faire mille et une choses, mais j’avais totalement la flemme de les mettre en oeuvre, comme si mon esprit refusait catégoriquement de fournir le moindre effort. Résultat, je suis à jour dans mon boulot, et même en avance, mais ça m’a coûté beaucoup d’énergie, et il a vraiment fallu que je me donne un coup de pied aux fesses pour recommencer à faire de longues marches et reprendre mon alimentation en main.

J’avais besoin d’autodiscipline, mais mon esprit, en mode ado boudeur, ne voulait pas en entendre parler. Du coup, j’ai dû faire taire le petit diablotin, sur mon épaule gauche, qui me susurrait que je pouvais bien me laisser aller encore un peu, et tendre l’oreille pour capter la voix ténue de l’angelot sur mon épaule droite qui me rappelait que c’était pour mon bien. Résultat ? J’ai recommencé à marcher et à mieux manger, j’ai moins mal au dos, j’ai perdu 1 kg sur les 3 dont je veux me débarrasser et surtout, surtout, cela faisait longtemps que je n’avais pas aussi bien dormi. Même qu’hier soir, j’étais au lit avec le dernier numéro d’Happinez avant 23h30, ce qui ne m’était pas arrivée depuis des lustres. (Quand le chéri n’est pas là, je me couche souvent très tard.)

Bref, tout cela pour dire que, parfois, c’est vraiment dur de prendre soin de soi, mais que c’est dans ces moments-là qu’il faut redoubler d’efforts parce que ça en vaut vraiment la peine. Et que rien n’est jamais acquis et tout est toujours fluctuant : parfois, il faut lâcher du lest et arrêter de se mettre la pression, et parfois on a besoin d’une bonne dose d’autodiscipline pour se reprendre en main. Le tout est de sentir à quel moment ça devient nécessaire de basculer de l’un à l’autre. (On est d’accord, c’est compliqué. Alors n’allez pas vous accabler de reproches si la balance penche trop d’un côté ou de l’autre en ce moment, vous faites de votre mieux, et c’est déjà beaucoup !)

07fb9324eac3cb47d58bb5f62b3e970c

Passons maintenant à la liste des petits bonheurs qui ont illuminé ma semaine :

  • j’ai retrouvé les enfants après 10 jours passés chez leur père (pour compenser les 10 jours passés avec nous pendant les fêtes). Du coup, j’étais joie, bonheur, paix et amour (90% du temps, pour une sombre histoire de manteau perdu à l’école et de cours de tennis oublié).
  • j’ai un nouveau téléphone parce que l’ancien a malencontreusement rendu l’âme. (Don’t ask.) C’est un Galaxy S7 qui ne me change pas beaucoup du S6, mais qui est tout neuf, tout beau, qui prend des super photos et qui, surtout, tient bien mieux la charge et ça, mine de rien, c’est très cool.
  • j’ai préparé du chocolat chaud trois fois dans la semaine parce que les enfants adorent ça (j’ai éliminé le grignotage, mais pas ce petit plaisir-là qu’on partage en famille)
  • on a mangé une galette des rois et j’ai eu une des deux fèves (ouais, dans le Sud, souvent, ils en mettent deux !)
  • j’ai trouvé du fromage à tartiner vegan pour ma fille (j’en profite pour préciser que je prépare le chocolat chaud avec du lait de riz et que ça fait très bien la blague)
  • j’ai fait un plein de courses au magasin bio et j’ai acheté une cagette de légumes à prix cassé parce qu’un peu défraîchi. J’aime le principe pour plusieurs raisons : 1) ça évite le gaspillage 2) j’étais comme une gosse à l’idée de découvrir le contenu de la cagette (qu’on ne connaît pas à l’avance, j’avais juste vu les endives et les pommes sur le dessus) et 3) ça oblige à les cuisiner rapidement, ce qui cadrait parfaitement avec mon envie de manger plus sainement.
  • j’ai fini la saison 2 de The Crown et je me sens un peu orpheline, comme quand on referme un roman qu’on a adoré et qu’on ne sait pas quoi lire après.
  • pour celles qui se poseraient la question (je vous vois ^^), on n’a pas fait de vélo mais un petit tour en trottinette avec les enfants, c’est déjà mieux que rien 😉

Et vous, c’était comment cette semaine ?

Illustrations trouvées sur Pinterest

8 commentaires sur “Les petits bonheurs de janvier 2018 semaine #3

    1. Contrainte et forcée, puisqu’elle doit réduire le plus possible sa consommation de produits laitiers. Mais les résultats sont probants, elle n’a pas été une seule fois malade depuis qu’elle a commencé à faire attention, fin septembre, et elle est beaucoup moins fatiguée.

      Aimé par 1 personne

      1. Les produits laitiers, ça fait un bon moment que je me suis affranchie de la dictature du « 3 produits laitiers par jour » grâce à mon passage par l’allaitement long et la fréquentation de personnes qui m’ont ouvert les yeux sur les méfaits d’une surconsommation ! J’ai effectivement pu expérimenter les changement que ça m’a apporté et que ça a apporté à mes enfants à des degrés divers. Honnêtement, je continue à apprécier de manger du fromage, mais c’est beaucoup moins qu’avant et je privilégie le brebis. Et si je craque pour une raclette, je sais que mon système digestif va me le faire « payer » par la suite ;-).
        Pour ma part, e ne suis quand même pas prête à laisser complètement le fromage de côté. Mais le lait de vache, il n’y en a plus à la maison sauf exception (aka un « caprice » de l’homme qui veut une semoule au lait 😉 ). Je fais des desserts avec des laits végétaux, je teste différente associations. Le lait de noisette ou celui de coco fonctionne très bien avec les préparations pour flan au chocolat par exemple 🙂

        Aimé par 1 personne

        1. Je suis comme toi, j’aime trop le fromage pour m’en passer complètement, mais il m’arrive de le payer après 😉 Et j’expérimente beaucoup avec les laits végétaux. Ça permet justement de pouvoir manger un peu de fromage de temps en temps 😀

          Aimé par 1 personne

  1. Et bien tu en as fait des belles choses malgré ton manque de motivation !
    Moi je petais la forme, j’avais une énergie incroyable et puis paf la grippe m’est tombée dessus. Je vais mieux mais je suis lessivée et je sens qu’il va me falloir du temps pour remonter la pente …… j’ai des envies profondes de rêveries éveillées….

    Aimé par 1 personne

    1. Alors suis tes envies et repose-toi bien. Si tu n’as pas de choses urgentes à faire, écoute ton corps et donne -toi de l’attention et du temps. Je pense fort à toi, bisous ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s