Les petits bonheurs

Les petits bonheurs de février 2018 semaine #4

IsaPernot Bruges Beguinage February 2018.jpg

Bruges

  • Prendre la route de Bruges sous une petite pluie fine qui ne nous lâchera pas de la journée. Qu’importe, la ville est toujours aussi belle et romantique, même par temps gris. Mon chéri en prend plein les yeux, tandis que je retrouve des souvenirs à chaque coin de rue ou presque. Il n’y a pas à dire, c’est un de mes endroits préférés au monde.
  • J’ai trouvé sur Internet une superbe maison d’hôtes, le Het Consulaat, que j’ai choisie pour trois critères : la possibilité de garer la voiture, la proximité avec le centre historique de Bruges et le prix (77 euros la nuit, plus 5 euros si on choisit de laisser la voiture dans le garage). Franchement, excellent choix, l’accueil est top, la chambre et la salle de bains sont immenses et hyper confortables, et on a accès à une jolie cuisine où on nous offre le thé et le café à notre arrivée. A noter que la chambre dispose de toilettes privées, mais que celles-ci sont sur le palier. (Un détail que n’apprécient pas certains clients, nous a dit notre hôtesse, mais qui ne nous a pas dérangé.)
  • La pluie, c’est romantique, mais à un moment donné on a quand même sacrément froid : on se réfugie au Maximiliaan von Oostenrijk, le restaurant situé juste à côté du Béguinage. On y déguste les plats les plus célèbres de la région (la carbonnade flamande pour mon chéri et le waterzoï de volaille pour moi) dans un décor cozy à souhait. J’y avais déjà déjeuné il y a longtemps et je ne me souvenais pas que la cuisine était aussi bonne. Les prix sont un peu élevés, site touristique oblige, mais la qualité est au rendez-vous.
  • Le soir, la pluie s’est arrêtée, et on en profite pour faire quelques photos de nuit avant de « se perdre » un peu dans les rues du centre. (C’est pour moi le meilleur moyen de visiter une ville, je ne suis pas très fan des musées et des circuits touristiques, j’aime déambuler comme si, pour quelques jours ou quelques heures, j’habitais là moi aussi !)
  • Le lendemain matin, la pluie s’est arrêtée, ce qui nous permet de prendre un café et un thé sur un banc en contemplant les jolies façades en briques rouges et blanches. (La brique me manque dans le Sud, vous imaginez même pas !). Avant de reprendre la route, on se balade une dernière fois le long des canaux et on achète des chocolats et de la pâte d’amande pour nous et pour la famille 😉 (Armalite, la pâte d’amande au spéculoos, on en parle ?)

Bruges Brugge Belgique Belgium Grand-Place Main Square

Utrecht

  • Après une traversée d’Anvers très compliquée pour cause d’accident, nous arrivons en Hollande en milieu d’après-midi. Et là, surprise, les champs sont parcourus de canaux aussi et surtout ils sont remplis de cygnes ! Les moineaux, les corbeaux, ça, je connaissais, mais là, c’est pas tout à fait le même gabarit quand même 😀
  • Nous retrouvons un ami de mon chéri, tour-manager aux Pays-Bas, qui nous fait visiter sa ville à vélo. Bon, apparemment, le vélo, ça peut s’oublier quand on n’en a pas fait depuis l’âge de 6 ans. Du coup, je me retrouve sur le porte-bagage du vélo de Ron, et ma fierté en prend un peu un coup, même si au final je trouve ça amusant (et je constate que je ne suis pas la seule à voyager ainsi).
  • Utrecht est une très jolie ville, à tel point qu’on regrette de ne pas avoir pu y passer plus de temps. Les canaux, la tour de la cathédrale, cette drôle de soucoupe volante posée sur un toit, la gare, les parkings à vélo, j’adore ce mélange très fluide d’histoire et de modernité ❤ Et les maisons flottantes et les péniches sur les canaux, on en parle ? Tout est ouvert, lumineux, rempli de verdure et super bien agencé, c’est vraiment le genre de déco qui me plaît !
  • De retour chez Ron, la soirée passe à tout allure. On écoute de la musique, on refait le monde, et on se sépare en promettant de se revoir bientôt. Promis, la prochaine fois, je saurai faire du vélo 😉 (Rigolez pas, ça vient de devenir un de mes nouveaux objectifs !)

Merci Ron pour ces jolies photos ❤

Amsterdam

  • D’entrée, ça commence bien, il fait grand soleil. (Mais évitons de trop regarder le thermomètre, après tout, on a choisi des vacances en hiver, il faut assumer !)
  • Mon méga coup de cœur du séjour va à l’hôtel que nous a recommandé Ron : le Volkshotel, situé pas très loin du centre dans les locaux d’un ancien journal, avec une station de métro juste à côté. J’adore la déco industrielle chaleureuse et cozy (si, si, c’est possible) avec des plantes vertes partout et le bar et l’espace de coworking au rez-de-chaussée. On n’a pas testé le spa et le restaurant au dernier étage, mais il paraît qu’ils sont fabuleux aussi. Et les chambres sont spacieuses et très confortables. (A noter que je n’ai vu que des douches italiennes partout où je suis passée pendant ce road-trip, y compris chez mes amis du Nord. C’est malin, maintenant, j’en veux une aussi !)

Amsterdam Netherlands Volkshotel Bar Great place

  • Cela dit, même si l’hôtel est génial, on n’a qu’une envie, explorer la ville. Nous voilà partis, à pied, en direction du centre. Partout on ne voit que des canaux, des ponts, d’élégantes façades en brique, des réverbères surmontés d’une couronne (la famille royale des Pays-Bas doit être plus discrète que ses cousins Windsor, j’ai l’impression qu’on en entend moins parler) et des maisons qui défient les lois de la gravité en penchant encore plus que la Tour de Pise. C’est exactement ce que je m’étais imaginée d’après les photos, je suis aux anges.
  • Tiens, ici,  personne ne fait tout un foin à propos des sculptures de Jeff Koons. L’une de ses œuvres d’art est carrément installée dans une église, la Nieuwe Kerk, située sur le Dam, la place principale de la ville. Le gouvernement français devrait peut-être en prendre bonne note ?
  • Au détour d’une rue, tomber en plein quartier rouge. Ne pas savoir quoi en penser, entre le malaise provoqué par la marchandisation des corps exposés en vitrine et le droit de chacun-e à gagner sa vie comme il ou elle l’entend. Honnêtement, je n’ai pas d’avis tranché sur la question…
  • Malgré tout, j’apprécie ce côté décomplexé, cette absence de jugement, où on vous laisse vous faire votre propre opinion. Les coffeeshops côtoient les magasins les plus ordinaires, et je ne peux m’empêcher de penser qu’on devrait avoir un vrai débat de société sur le cannabis en France, au lieu d’aller encore plus loin dans la répression. On a également eu une discussion très intéressante avec Ron sur la possibilité de choisir le moment de sa propre mort. (L’euthanasie est légale aux Pays-Bas.) De manière générale, je suis pour une société qui responsabiliserait ses citoyens en leur laissant un maximum de latitude, mais il faudrait pour cela qu’on ait tous un solide compas moral, ce qui, j’imagine, n’est pas gagné. (Ouais, les vacances, ça me pousse aussi à philosopher !)
  • Mais revenons à la ville proprement dite. J’ai adoré le Waag, sur Nieuwmarkt, ou encore la gare d’Amsterdam-Central, qui possède une architecture incroyable. (De nuit, éclairée, on dirait un château !) J’ai adoré me perdre au gré des canaux, prendre des dizaines de photos et boire des verres en terrasse malgré le froid.

Amsterdam Canaux Pays-Bas Vélos Netherlands Canals Bikes

  • Cela étant, avec dix kilomètres de marche en moyenne et des températures tout de même assez éprouvantes pendant ces deux jours, on est content de rentrer se poser à l’hôtel en fin d’après-midi, ce qui me permet de bosser pendant deux heures dans un cadre très agréable pendant que le chéri fait la sieste ou joue de la basse. (On ne change pas une équipe qui gagne !) J’adore ce côté un peu surréaliste, c’est comme à la maison, chacun bosse de son côté, sauf qu’on est à plus de 1000 kilomètres de la Provence ❤ Je me demande si on pourrait faire ça plus souvent, en tout cas, j’aimerais bien !
  • Le soir, vers 20h, on ressort, sauf qu’on prend le métro, d’abord parce que c’est aussi un excellent moyen de prendre le pouls d’une ville, et ensuite parce que le combo froid + 10 km dans les pattes nous pousse à économiser un peu nos forces 😉 On mange dans un restaurant mexicain le premier soir et dans un pub irlandais le deuxième. Ça n’a rien de typique, ce qui nous fait bien rire. (En revanche, on a goûté un super gouda au bar de l’hôtel, et même qu’on en a ramené à la maison !) J’avoue que manger une sheperd pie et me faire appeler « love » en plein milieu d’Amsterdam, c’est une expérience assez surréaliste 😀
  • Ah oui, tout le monde parle parfaitement anglais, et c’est juste un bonheur de pouvoir m’exprimer aussi librement dans mon autre langue préférée ❤
  • Je me suis offert une figurine Funko Pop que j’aurais payée moins cher sur Amazon, mais je suis contente, chaque fois que je regarderai mon Nazgûl, je penserai à nos vacances en amoureux à Amsterdam. (Et vu qu’il est posé sur mon bureau, autant vous dire que je vais y penser régulièrement !)
  • J’ai failli dévaliser le Waterstones, mais je suis restée très sage en n’achetant que deux romans.
  • Mon chéri a adoré le gouda à la noix de coco, moi, j’ai trouvé ça, disons… spécial 😀
  • Les canaux, la nuit, c’est féerique.
  • Moi aussi, je veux mettre des plantes vertes partout et vivre dans une maison avec des grandes fenêtres sans rideaux.
  • Et je veux continuer à voyager avec mon amoureux parce que c’est chouette de découvrir le monde à ses côtés. Je crois que ça nous rend encore plus complices ❤

Et vous, dans tout ça, c’était comment ces quinze derniers jours ?

7 commentaires sur “Les petits bonheurs de février 2018 semaine #4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s