Les états d'esprit du vendredi

Les états d’esprit du vendredi [24/08/18]

5db385f9d40489fb32405c79d7ea02b5

[Jour : vendredi 24 août 2018] – [heure : 11h25]

Fatigue : présente (je dors bien mais pas assez – comme toujours)

Humeur : comme le climat breton (alternance de nuages et d’éclaircies, avec parfois de grands coups de vent et des averses spectaculaires !)

Estomac : toast et thé du matin

Cond. phys. : plutôt bonne, je marche beaucoup depuis lundi (yeah !)

Esprit : se portait bien jusqu’à ce matin mais vient de faire un plongeon spectaculaire en réalisant que tout le monde est en vacances et que donc je ne recevrai probablement qu’en septembre les paiements que j’attendais avant la fin du mois. Pendant ce temps, mon compte en banque continue de se vider. Je sais que l’argent n’est qu’une énergie qui circule, je sais que je vais finir par être payée. Mais bonjour la (petite) crise d’angoisse, malgré tout. Du coup, je m’efforce de l’accepter sans me laisser complètement happer par elle. Je respire, ça va aller…

Boulot : mes deux trads avancent bien et me laissent le temps d’emmener ma demoiselle à son stage de voile et de profiter de mon loulou pendant que sa sœur navigue. De ce côté-là, tout va bien.

Culture : je n’ai rien vu et rien lu cette semaine, à part quelques pages du tome qui précède le roman de bit-lit que je suis en train de lire. Pour ma défense, le soir, je passe de chouettes moments en famille, je bosse et je suis très fière de mes posts quotidiens sur Insta. Je crois que, quand j’emmène du travail en Bretagne, je dois me résigner à faire l’impasse sur la lecture. (J’avais pris ma liseuse pourtant, éternelle optimiste que je suis !)

Penser à : respirer 😉

Avis perso : malgré les crises d’angoisse, malgré l’incertitude, omniprésente depuis quelques années, je ne reviendrai en arrière pour rien au monde. Il fut un temps où j’avais la chance d’être payée mensuellement parce que je bossais pour une seule maison d’édition, laquelle était dirigée par des ami-e-s. On me donnait du travail toute l’année, et je ne me demandais jamais si j’allais pouvoir bosser ou même manger le mois suivant. C’était rassurant, et je suis très reconnaissante à mes ami-e-s de m’avoir offert ce début de carrière stable et solide.

Et puis, un jour, un éditeur de beaux livres destinés aux geeks est venu frapper à ma porte. Il m’a confié des ouvrages sur Harry PotterStar Wars, Game of Thrones et bien d’autres sujets. Je suis devenue très calée sur Alien, bien malgré moi (ce qui me fait sourire). Pour pouvoir bosser davantage avec cet éditeur, j’ai renoncé à la sécurité que j’avais jusqu’alors – et que j’aurais de toute façon perdu, la crise du livre étant passée par là. (J’ai juste devancé le phénomène.)

Honnêtement, je ne regrette rien. J’angoisse, mais je trouve mon travail bien plus stimulant et plus épanouissant que lorsque j’enchaînais les traductions sans répit. A cette époque-là, je ne mesurais pas ma chance et je ne voyais en la traduction qu’un métier. Aujourd’hui, c’est un moyen de vivre de mon écriture tout en évoluant dans des univers que j’adore. Et ça me laisse du temps pour développer ma propre créativité à côté.

Alors tant pis pour la paix de l’esprit, parce que je ne me suis jamais sentie aussi à ma place ni aussi vivante.

Loulous : pendant que ma demoiselle fait de la voile, mon loulou arpente le sentier douanier avec mon père et moi, se baigne et joue sur le sable. (Il a fait plutôt chaud en début de semaine.) Le reste du temps, c’est lecture et jeux vidéo. Les vacances, quoi 🙂

Msg perso elle va être super jolie, ta salle de bains. J’adore suivre la progression des travaux sur Insta 😀

Amitiés : de chouettes rencontres IRL et des coucous rapides échangés sur le Net.

Love : a pu se poser un peu entre deux concerts, joue à Troyes ce soir avec le Canard Vert et à Alès demain avec Goosie avant de nous rejoindre lundi en Bretagne. Courage pour tous ces kilomètres, mon amour ❤

Sorties : dernier jour de stage pour ma grande, on va pouvoir se balader et/ou se baigner tous ensemble (l’espoir fait vivre, vu la chute des températures) dès demain !

Essentiel : profiter de ces moments en famille ❤

Courses : pour le week-end

Envie de : me détendre – mais ça va déjà mieux depuis que je vous ai rédigé ce petit pavé 😉

‘Zic : Morcheeba – Rome wasn’t build in a day

[Fin :]

Les états d’esprit du vendredi par The Postman et Zenopia, c’est aussi un tableau collectif Pinterest et une playlist Youtube !

 

12 commentaires sur “Les états d’esprit du vendredi [24/08/18]

  1. Je partage tellement tes conclusions « Etat d’esprit’ moi aussi j’ai des hauts et des bas et les angoisses financières rodent souvent car je mets un point d’honneur à rester indépendante financièrement même si je suis mariée (sinon j’aurais d’autres types d’angoisse 🙂
    J’aime beaucoup ton illustration !

    J'aime

    1. Je t’envoie un câlin virtuel pour faire face à ces vilaines angoisses ❤ Et je comprends parfaitement cette envie d'indépendance financière. Pour moi aussi, c'est un point d'honneur 🙂 Je te souhaite un excellent week-end :-*

      J'aime

  2. Ah, ces angoisses bancaires…j’en ai eu pas mal ces derniers temps, la faute à Parcoursup (on comprend le problème quand on sait que je suis prof dans une prépa concours et que les concours ben justement il n’y en aura bientôt plus car presque toutes les écoles (carrières sociales, infirmiers en j’en passe) se retrouvent sur Parcoursup. Mais bon, j’ai tiré mon épingle du jeu pour les mois à venir, on va voir comment les choses évoluent.
    Le temp n’est pas top en Bretagne en ce mois d’août, beaucoup moins bien qu’en juillet, j’espère que tu profites quand même mais je crois lire que oui !
    Des bises !

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne savais pas, j’espère que les choses vont évoluer positivement ! Tiens-moi au courant.
      Pour le temps, aujourd’hui, il fait beau, et je savoure la fraîcheur 😉
      Bisous ❤

      J'aime

  3. J’avais zappé que tu étais encore en Bretagne… 🙂 Pour le boulot, même constat que toi concernant le barbare : cela fait du bien d’être libre (même si ça ne me conviendrait pas je pense… Je crois que j’aurais du mal à gérer l’incertitude du salaire…)
    Gros bisous ❤

    Aimé par 1 personne

    1. J’y suis encore pour une semaine 🙂 Je comprends tout à fait que le boulot d’indépendant ne soit pas pour tout le monde. Mais plus j’avance et plus je me dis que ça me correspond totalement !
      Plein de bisous ❤

      Aimé par 1 personne

  4. Je n’ose imaginer comment je serais avec des incertitudes de rentrées financières ! C’est déjà compliqué pour moi de gérer des rentrées et des sorties relativement stables (mais qui ont pas mal variés ces dernières années et tellement justes que le moindre imprévu est un fléau), si en plus la ou les principales rentrées étaient également des données variables, je serais constamment stressée ! Cela dit, je suppose qu’on s’y fait, et d’autant mieux que c’est une choix qui nous épanouis ;-). mais je ne me sens pas prête à ça (et mon boulot à salaire annualisé me convient fort bien).
    Profite bien de la Bretagne (la comparaison de ton humeur avec le temps m’a fait sourire, c’est tellement explicite !)
    Des bises ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Je crois que le critère principal, en ce qui me concerne, c’est justement la flexibilité (et la liberté) que m’offre ce travail. L’incertitude financière, c’est juste le prix à payer (même si ça me bouffe parfois, j’en conviens ^^).
      L’important, je crois, c’est que chacun soit bien dans la configuration qu’il a choisie. Et je suis ravie de voir que c’est le cas pour nous toutes.
      Je suis contente de t’avoir fait sourire. C’est peut-être parce que je suis d’humeur bretonne que j’ai du mal avec la Provence ? 😀
      Plein de bisous ❤

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s