Pensée positive

La porte, et autres réflexions sur le couple

Dispute amour réconciliation trouver la porte se parler communiquer ne pas s'enfuir

Dernièrement, dans l’une de mes séries préférées, les scénaristes ont choisi de nous montrer les dessous d’un couple apparemment parfait, au point qu’on s’est demandé pendant presque une saison entière s’ils allaient divorcer. Dans le dernier épisode de la saison, après qu’ils se soient lancés des horreurs à la figure, la femme a dit à son mari que, d’habitude, ce qui les sauve, c’est qu’ils arrivent toujours à trouver la porte, celle qui leur permet de recommencer à se parler et surtout à se comprendre. Là, ce long passage difficile pour leur couple s’explique par le fait qu’ils n’arrivent pas à trouver la porte, chacun étant trop centré sur ses envies personnelles pour accepter des compromis. Puis, à la fin de l’épisode, elle trouve la porte, la solution qui va leur permettre à tous les deux de mener la carrière dont ils envie sans (trop) sacrifier leur vie de famille.

J’ai parlé de la métaphore de la porte à mon amoureux cette semaine, quand on s’est réconcilié après deux jours particulièrement houleux. Je la trouve tellement juste, cette image ! C’est vrai que l’incompréhension dresse parfois un mur entre nous, et qu’il en faut du courage, de la patience et de la persévérance pour réussir à ouvrir une porte au sein de cet obstacle.

Mais justement, si on arrive toujours à la trouver, cette porte, au bout du compte, c’est parce qu’on ne s’enfuit pas. On pourrait se décourager face à ce mur qui monte si haut parfois qu’il éclipse tout le reste. On pourrait avoir envie de jeter l’éponge parce que l’obstacle appuie là où ça fait mal : ce sont nos peurs et nos blessures qui nous font nous retrancher derrière la colère.

AJM Reflexions sur le couple

Mais au lieu de partir en courant pour protéger nos cœurs meurtris, on a le courage de se regarder en face, l’un et l’autre, et on est prêt à discuter jusqu’à ce qu’on trouve la porte. C’est comme ça qu’on avance et qu’on grandit ensemble, en soignant peu à peu les plaies du passé et en déconstruisant les vieux schémas familiaux (en ce qui me concerne, j’en traîne quelques-uns).

« Will you still love me when I’m 64? » m’a-t-il demandé hier en m’envoyant une photo de lui avec le célèbre filtre vieillissant de FaceApp, l’appli virale du moment.

Sans la moindre hésitation, je lui ai répondu : « Always and forever. »

Parce que j’ai toute confiance en nous, parce qu’on ne s’enfuit pas et parce qu’on arrive toujours à trouver la porte.

4 commentaires sur “La porte, et autres réflexions sur le couple

  1. C’est la clé du bonheur ! Blague à part Je n’ai pas eu l’occasion de te souhaiter un bel été… c’est fait. J’aime bien quand dans yesterday les amis du chanteur se demandent pourquoi dit-il 64 !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s