Humeur

Je reprends mon souffle

March 20

Cher-e-s ami-e-s (et en particulier Roseleen qui m’a posé la question <3), je vais bien.

Comme je l’avais pressenti ce week-end, j’ai besoin d’une pause pour intégrer tout ce qui est en train de se passer.

Pour l’instant, Instagram me stresse plus qu’autre chose. Je n’ai pas vraiment de mots à poser sur ce ressenti, je sais juste que je ne suis pas bien quand j’ouvre l’application et que j’y passe un certain temps. Je la fuis donc consciencieusement depuis lundi.

Je limite mes apparitions sur Facebook à quelques échanges avec des copines. Oui, je passe à côté de tous les memes qui font rire mon chéri et une bonne partie de la planète, mais j’évite aussi tous les débats d’opinion qui pourraient me donner un ulcère.

Je boycotterais bien ma boîte mail à cause des théories complotistes qu’il m’arrive parfois de recevoir (ne cherchez pas), mais j’en ai besoin pour bosser (mes mails, pas les théories fumeuses) et pour communiquer avec certains profs.

Les seuls espaces sociaux virtuels que je considère safe pour le moment sont les appels visio en famille et/ou entre ami-e-s, les blogs des copines et le mien. Je me régale à lire les échanges entre vous dans les commentaires. (Commentaires auxquels je compte bien répondre, si ce n’est pas aujourd’hui, ce sera certainement demain.)

Sachez que vous n’êtes jamais bien loin de mes pensées, que vous savoir là me procure de la joie et que j’ai hâte qu’arrive la fin de la semaine pour vous écrire de nouveau. En attendant, j’écris pour moi, dans mes carnets, je mets de l’ordre dans mes pensées, je ne suis pas certaine pour l’instant d’avoir quelque chose d’intéressant à partager en dehors de mes humeurs hebdomadaires et de mon rituel de gratitude. Mais ça peut changer !

J’espère que tout va bien pour vous. Je vous embrasse fort et je vous dis à très vite !

20 commentaires sur “Je reprends mon souffle

  1. Bonjour Isabelle! Ravie que tu ailles bien! Je comprends maintenant pourquoi je ne suis sur aucun réseau social. J’ai coupé les news, je ne regarde plus les comptes Twitter de ceux que j’aime détester, je ne supporte plus aucun politique sauf trois,🙄 les débats et les questions aux experts, à savoir qui a raison entre le docteur Folamour et Mabuse, je peux plus… je regarde seulement d’un œil, un débat le matin, par pur masochisme et pour donner du peps à mon adrénaline… Je me protège comme si j’étais en porcelaine, et dans ma bulle j’avance sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller les petits dragons des soucis qui sommeillent dans leur antre… je n’ai pas envie de pleurer ni de me ronger les sangs. Je voudrais garder de cette stressante période le bonheur du premier vrai soleil de printemps sur mon visage en allant m’approvisionner en bas de ma rue, où j’avais trouvé un pain délicieux, tout chaud… une vraie promesse !
    C’est à l’épreuve du feu que l’on s’aperçoit de ce qui nous manque, si on sait vivre seul ou pas, si on sait s’occuper ou si on ne sait pas quoi faire pour tromper son ennui. L’ennui est créatif, il faut SAVOIR s’ennuyer… on se rend compte combien il faut être souple, flexible, débrouillard, inventif, créatif, pour vivre dans ces temps compliqués. Ça remet tout en cause, ça questionne tout, c’est fascinant. On retourne à l’essentiel. On se retrouve nus. Ça nous rince. Alors il faut se chouchouter, se faire du bien encore 1000 fois plus. En fait il faut prendre le pli pour la suite, après, il faudra être encore plus indulgent avec soi-même, il faudra mieux s’aimer, il faudra se faire mille petits plaisirs, parce qu’on l’a vu, tout peut arriver n’importe quand… on le savait mais on s’en amusait. Plus maintenant. Je sens avec jubilation le grand ménage que je vais faire dans mes habitudes…
    Moi aussi j’attends ton prochain billet ! ❤️😊
    Jusque là porte toi bien, va courir dans le chemin qui sent la noisette, écris ton cœur dans tes mystérieux carnets, écoute de la musique avec ton chéri, concocte de bons petits plats… à très bientôt ! Trouver des petits plaisirs va être facile cette semaine ! Je nous le souhaite ! Et stay safe!

    Aimé par 2 personnes

    1. Tellement d’accord avec toi Agnès. Les gens qui ne supportent pas le calme, l’ennui, la pensée, le face à face avec eux-même, qui ne se connaissent pas et donc ignorent ce qui est bon pour eux parce qu’ils subissent la vie sans décider réellement, parce « qu’il faut » ou que « ça fait bien » vont sevèrement douiller. C’est ceux-là qu’on voit commenter, deblatérer sur les réseaux sociaux. Parce que c’est bien plus facile de chercher des failles chez l’autre que de regarder en soi. Laissons-les s’agiter et s’épuiser. Ils auront plus de piles bien avant nous…douce fin de journée à toi ! Comme elles passent vite ces journées…je viens de finir un bouquin et file faire de japonais 😘

      Aimé par 1 personne

      1. Roseleen, merci pour ce commentaire si juste, oui il y a des gens qui subissent la vie, ce qui est dramatique, c’est que bien souvent ils la font subir aux autres. Je mesure la chance que j’ai de pouvoir me couper de ces gens-là en ce moment, en espérant qu’un jour on arrive à leur donner envie de regarder en eux plutôt que d’aller blâmer autrui… Belle soirée à toi ❤

        J'aime

    2. Agnès, je le répète, tu es merveilleuse. Tes mots me font du bien, tu ne peux pas savoir. A chaque fois tu m’offres des images qui me font sourire et m’aident à prendre du recul. « Je me protège comme si j’étais en porcelaine », voilà une phrase qui résonne particulièrement ce soir ❤ Et ce bonheur d'un bout de pain chaud, qui me parle aussi parce que ce soir, en manque de pain, on a fait cuire de la pâte à pizza, et on s'en est servi pour terminer notre houmous maison, c'était savoureux, chaud et croustillant, un régal !
      Oui, chouchoutons-nous pour mieux nous aimer maintenant et après, et mieux aimer notre planète, et aider si possible ceux qui n'ont pas encore compris qu'il fallait nous aimer les uns et les autres… Faire le ménage dans mes habitudes, je ne jubile pas encore, mais ça va venir, pour l'instant, je cherche, je tâtonne. Mon mot de l'année, "explorer", prend tout son sens, j'explore ce qui me fait du bien et ce qui ne sert plus à rien, avec comme autre grand principe, un autre mot d'ordre, "simplification".
      Merci pour tes encouragements, moi aussi je te souhaite tout plein de petits plaisirs qu'on pourra se raconter tranquillement dimanche. Je t'embrasse ❤

      J'aime

      1. ☺️Tu me fais rougir ! Merci! C’est super gentil! C’est pas du pitta bread mais du pizza bread ! Bon appétit ! Je viens de penser : Laissons-nous vivre… au moins un peu… et comme on dit « and things will take care of themselves »! Bonne soirée !

        Aimé par 1 personne

        1. Laissons-nous vivre… comme j’en ai envie. En fait, je rêve d’une semaine où on ne ferait rien, pas de devoirs, pas de traduction, un peu comme des vacances en somme, les sorties en moins. Pour cela, je pense qu’il faudra attendre les vacances de Pâques, j’espère que les profs nous laisseront un peu de répit à ce moment-là – et moi, ça me laisse du temps pour m’organiser dans mon travail ! Bonne soirée à toi aussi !

          J'aime

  2. Hello Isa ! Comme je te comprends. J’ai vécu la même chose le week-end dernier, j’ai été emportée dans un tourbillon de stress stérile, à force de voir les gens parler de leur confinement, commenter les decisions d’état, lancer des fake news, des rumeurs, commenter sur tout, bref le côté sombre de l’humanité dans toute sa splendeur. Çà m’a déclenché une petite crise d’angoisse dimanche soir…je continue d’aller sur les réseaux sociaux mais je zappe direct billets ou posts qui parlent de tout çà, je ne m’attarde que sur les publications positives ou légères, parce que ça, ça apporte vraiment, ça fait du bien, et je zappe le reste sans aucune culpabilité. On est tous au courant de ce qui se passe, on le subit tous, pas la peine de commenter, de s’attarder. Les deux choses qui m’enervent le plus sont tout d’abord ceux qui en font une fête (euh ok faut rigoler, continuer de vivre, faire des choses positives, mais bon c’est grave, ce qui se passe…) et d’autre part ceux qui utilisent le truc pour renforcer leurs opinions politiques et leur haine de tou. On frôle souvent les théories du complot, c’est insupportable. Et puis ces comportements de délation, hummmm joli joli, rien n’a changé, gardons nos traditions…affreux….bref tu as raison il faut se couper de toute cette noirceur, majoritaire sur les réseaux sociaux et se concentrer sur le côté blanc de la force, parce qu’il existe ! Je t’embrasse fort et continue de venir nous alimenter de jolies choses et papoter ici !💖🌷💖🌷

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, le côté blanc existe et heureusement 🙂 Tu décris si bien le phénomène que je ne vais pas revenir dessus mais je suis comme toi, ça m’épuise et ça fait tout de suite grimper ma tension et mon angoisse. Comme je le disais plus haut, merci pour ton soutien et nos jolies papotes sur nos blogs respectifs. Moi aussi je t’embrasse fort ❤

      Aimé par 1 personne

  3. Oui, elles passent vite. Tant mieux car chacune nous rapproche de la délivrance… et tant mieux car on ne voit pas le temps passer! Bonne fin d’après-midi ! Je continue à travailler… mais j’ai pensé qu’en avril je vais bosser le matin et m’amuser (lire) l’après-midi. Alors je carbure.

    Aimé par 2 personnes

    1. Je vais essayer d’en prendre de la graine…j’ai bien du mal avec ce télétravail, toutes ces tentations créatives et cette lecture à disposition…çà me frustre et me colle de mauvais poil (faut dire que j’ai pas grand-chose à faire, j’étais à jour avant le gros chambardement confinesque…). Bonne soirée Agnès!. Et coucou Isa ! Des bises et plein de pensées vers toi ! Je t’admire de bosser depuis chez toi…

      Aimé par 1 personne

      1. Personnellement je commence à ralentir le rythme niveau boulot. Mais j’aime encore sauter du lit, me faire un café et travailler. Mais je cale en début d’aprem. Il fait si beau… j’ai envie de faire la sieste. Bonne soirée Roseleen et Isa !

        Aimé par 2 personnes

        1. Agnès, j’avoue, en ce moment, j’ai du mal à sauter du lit. Mais ça me ferait probablement beaucoup de bien de me lever une heure avant tout le monde et de passer ce laps de temps seule avec une tasse de thé et mon journal. A voir si je trouve le courage de délaisser la couette ! Bonne soirée à toi ainsi qu’à Roseleen ❤

          J'aime

      2. Roseleen, c’est vrai que c’est dur parfois de résister aux tentations créatives et à la lecture ! Après, je m’organise, j’ai un quota de pages à traduire par jour et je m’y tiens dans la mesure du possible, sinon je sais qu’après je vais le regretter. Aujourd’hui, j’ai même dépassé ce quota, je suis contente de moi ! Agnès a raison, le mieux, c’est de bosser le matin, comme ça, avec un peu de chance, on peut prendre une heure pour soi l’après-midi. Je te souhaite de belles envolées créatives et de jolies lectures, plein de bisous ❤

        J'aime

    2. Agnès, je vais tenter de suivre ton exemple car une des choses qui me frustrent le plus depuis le début de ce confinement, c’est l’impression de n’avoir pas plus de temps qu’avant, alors même que je suis sur une trad avec des délais très larges ! Donc, non seulement je vais simplifier mes envies pour ne garder que ce qui me tient vraiment à cœur, mais je vais aussi essayer de me dégager du temps ! Merci ❤

      J'aime

      1. Ça me fait penser aux cahiers de vacances quand on était enfant, on faisait les exercices le matin et on partait à la plage l’après-midi. J’ai vraiment envie de m’habituer à une routine pour avoir du temps à moi, mais pas juste pour maintenant, mais pour toujours. Et remplacer l’écriture pour le boulot -même si j’aime ça – avec l’écriture (pour moi)… écrire c’est un muscle vraiment…

        Aimé par 1 personne

        1. J’ai l’impression qu’avec tout ça on cherche à revenir à l’essentiel, à ce qui compte vraiment pour nous… Et oui, je suis d’accord, l’écriture est un muscle. Hier, la musique de Game of Thrones dans les oreilles (y a pas mieux pour traduire un bouquin de fantasy), j’ai ouvert un nouveau fichier Word et jeté quelques phrases que j’avais envie d’écrire pour moi. Je ne me suis pas posé de question et j’ai saisi au vol ce qui me traversait l’esprit, c’était très agréable !

          J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s