Humeur

Cette semaine #12

e21725e54a0d0e1c7b09f2bccff1847b

Je lis toujours Untamed de Glennon Doyle et je me régale ! J’aurais cru l’avoir déjà terminé, mais je prends énormément de notes, donc je vais moins vite que ce que je pensais, et j’ai eu un peu moins le temps de lire en fin de semaine.

J’écoute ma playlist spéciale « traduction de romans de Fantasy » qui comprend presque toutes les BO de Game of Thrones, dont celle de la dernière saison. Dommage que l’écriture des derniers épisodes n’ait pas été à la hauteur de la musique !

Je regarde la dernière vidéo des Goosie, qui ont su conserver leur humour malgré le confinement ❤ Le lien d’intégration Facebook ne marchant pas très bien, je vous invite à aller voir le clip directement sur leur page, ici.

Je mange des épinards frais (pour la plus grande joie des enfants). On les a cuisinés dans des mini cocottes avec un œuf, du parmesan et de la chapelure. Un régal ! (On a même réussi à convaincre Typhaine, c’est tout dire !)

Je me sens plus calme. Je ne consulte les titres du New York Times que d’un œil et je ne clique plus que très rarement sur un article. Je préserve mon énergie et ma santé mentale, en attendant l’après.

J’aime observer la nature autour de moi. Les poiriers n’ont presque plus de fleurs, seul le grand cerisier à l’entrée du chemin résiste encore, mais plus pour très longtemps. Les premières feuilles commencent à apparaître sur la vigne, et les oiseaux s’en donnent à cœur joie dans la haie. Moi qui me plains de manquer de temps, je me rends compte malgré tout que le rythme de ma vie a bel et bien ralenti, car je fais plus attention à ce qui m’entoure, je vois des choses qui m’auraient probablement échappé avant.

Je fais quelque chose que je m’étais promis de faire depuis longtemps. Jusqu’ici, je me contentais d’arroser mes plantes, aujourd’hui, j’ai pris soin d’essuyer leurs feuilles poussiéreuses avec un chiffon mouillé. Oui, c’est du boulot, mais c’est une activité très méditative, finalement, et donc très apaisante. En tout cas, j’ai bien aimé !

J’envisage avec bonheur les vacances des enfants vendredi prochain, ils vont pouvoir souffler un peu, et moi aussi.

Je pense que la bienveillance sauvera le monde, encore et toujours.

Je porte un jean bleu foncé, un sweat avec un motif de plumes bleu et violet et des boucles d’oreilles en argent décorées de plumes bleues, que j’ai reçues en cadeau de mon chéri lors de notre tout premier Noël ensemble ❤

J’ai envie de cultiver la sérénité.

Et vous, comment ça va ?

Illustration trouvée sur Pinterest.

34 commentaires sur “Cette semaine #12

  1. Bonsoir Isabelle! Moi aussi j’ai mangé des épinards frais en omelette. C’est mon dada en ce moment! Et je t’ai imaginée telle un bonze d’un temple japonais nettoyant les feuilles de tes plantes avec un chiffon… la zen attitude par excellence.
    À mon tour de te parler de ma semaine ! À bien y réfléchir, j’ai l’impression d’avoir fait du surplace, et que tout pourrait se résumer en un seul verbe:  « écrire » ou « travailler ». Mais bon, je vais essayer de presser mon citron🍋 pour en sortir le nectar 🧉de mes jours…

    🥨Je lis Le Père Goriot de Balzac et je me marre !!! C’est décapant. Et je ne comprends pas la moitié des mots ou du moins je doute de la définition de certains mots comme par exemple « une porte bâtarde », ou bien qu’est-ce qu’un « quinquet d’Argand »? et dire de quelqu’un que c’est un Pâtiras, ça veut dire quoi? Et qu’est-ce que l’idole du Jaggernat? Je me délecte de ce petit travail de détective 🕵️‍♀️. Mon nouveau carnet se remplit de tout un tas de citations et de vocabulaire.

    🥨J’écoute Christian Gonon, de la comédie française, lire et décortiquer une tirade d’On ne badine pas avec l’amour de Musset. Et avec lui je répète sur tous les tons : « Le monde n’est qu’un égout sans fond où les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fange »… mais j’ai du mal avec Musset. J’aime pas.

    🥨Je regarde les ballets du Bolshoï en ligne et je tombe amoureuse de tous les danseurs étoiles. Le dernier en date est David Hallberg.

    🥨Je mange des lentilles. Je n’ai plus trop de trucs à becqueter en entrée et j’ai avisé un paquet de lentilles qui dormait sur mon étagère. En salade c’est bon! Je dois aller me ravitailler. Ma liste ressemble à un inventaire à la Prévert, entre gourmandise pure et nourriture ultra saine.

    🥨Je me sens vraiment comme dans une bulle. Les heures s’égrènent, j’ai plein de choses à faire, je commence à travailler de plus en plus tôt, la journée est rythmée par mes émissions préférées séparées par de longues plages de silence, le déjeuner, la lecture… et hop ça recommence. Je ne sais même plus la date. Et je ne sais même plus si ici on est confinés, et jusqu’à quand.

    🥨J’aime la paëlla qui n’est pas de la paëlla – il y a des puristes- que mon chef espagnol préféré a cuisiné ce midi. Je me suis demandé en le regardant, si drôle et si charmant, comment cela se fait-il qu’il y ait des êtres qui peuvent se faire aimer de tout le monde aussi facilement? Quelle est leur recette? Leur auto-dérision ? Une façon de voir la vie avec légèreté ?

    🥨Je fais gaffe et j’évite toutes les infos. Pour l’instant je préfère peupler mon esprit de décors de théâtre (forêts maléfiques, lac où barbotent de beaux cygnes blancs, palais des mille et une nuits comme sur la scène du Bolshoï), de longues jambes prises dans des collants couleur layette, de cimaises de musées (la ronde de nuit de Rembrandt sur Arte, quelle merveille, les photos de Nadar, toujours sur Arte, la restauration de tableaux au Prado), de toilettages de toutous très mignons en Corée du Nord, d’un gros chien sympa qui trottine avec son maître au Pays de Galles et fait houuuu houuuuuu car c’est un loup 🐺 à la base, de fables de La Fontaine récitées par Fabrice Luchini…

    🥨J’envisage l’achat d’un super ordi dans deux semaines. Gros investissement. Mais vu que les cours seront en ligne et peut-être jusqu’à décembre…

    🥨Je pense que la première mouture de mon article sera terminée mercredi 8 avril. C’est dingue.

    🥨Je porte des chaussettes noires avec de gros ronds roses… d’où je les sors?

    🥨J’ai envie que la vie reprenne son cours normal et de passer à autre chose

    Aimé par 2 personnes

    1. Hello Agnès !
      Oh oui il décape, ce père Goriot. Qu’est-ce que j’avais aimé !
      Tandis que tu te laisses embarquer par les décors et tenues de balai, de mon côté me voilà à Kamakura, sur la côte à 1h de Tokyo, grâce à un merveilleux petit roman d’une auteure japonaise que j’aime beaucoup (Ito Ogawa). Et pour la première fois de ma vie de lectrice, ben j’ai pleuré comme une petite madeleine à l’évocation de certains endroits (un café notamment, certains sanctuaires), qui me rappellent de bien doux souvenirs. Es-tu allée à Kamakura ? J’y retournerai c’est sûr, et le plus vite possible, la family est avertie.
      Oh oui, évitons les infos, les fake news, les soit-disant experts qui se multiplient comme des petits pains vénimeux ces temps-ci, les théories du complot, beurk. L’info prise auprès de vrais journalistes et une fois par jour suffit bien.
      Des cours en ligne jusqu’en décembre ? Pour éviter les rassemblements d’étudiants ?
      J’aime ton image de la bulle dans laquelle les heures s’égrènent, bien remplies, efficaces. Je ressens celà également. Je ne vois pas le temps passer. Je me sens bien connectée à moi-même, ce qui me semble être une bonne base…
      Ton article porte sur quel sujet ? (Il me semble que je te l’avais demandé mais ma mémoire est riquiquite et très fuyante).
      Doux dimanche après-midi chère Agnès !🏵🌸🏵🌸

      Aimé par 1 personne

      1. Bon dimanche ! Tu as du soleil 🌞 j’espère 🤞🏻 !
        Goriot c’est affreusement drôle. Comment ne pas s’esclaffer en lisant: « La vieille demoiselle Michonneau…avait la voix clairette d’une cigale criant dans son buisson aux approches de l’hiver. »?
        Des cigales au Japon, il n’y a qu’un coup d’élytre….
        Kamakura… oh oui, j’y suis allée, tu le verras sur mon blog. J’ai visité la tombe d’Ozu, et puis le temple consacré à Inari, et puis le grand bouddha, et ensuite j’ai pris un petit tortillard pour Zushi, sur la côte où j’ai passé un 25 décembre au soleil, les pieds dans le sable, à contempler des surfers 🏄‍♂️… c’est le plus beau souvenir de ma vie. Et le retour sur Tokyo à la tombée de la nuit… c’est comme si c’était hier.
        Les news non merci. Tant que la terre continue de tourner…
        Oui, en ligne. Ça va être folklo à préparer. Faut dire qu’ici c’est la débandade totale.
        J’écris sur un homme de lettres mort sous la révolution. Je préfère rester discrète mais je t’en parlerai plus avant devant une bonne glace aux marrons d’Ardèche rue Soufflot ou Gare de Lyon en attendant qu’Isabelle débarque d’Avignon! Je viens de le relire (je le finis mercredi) et sans modestie j’en suis fière.
        Happy Sunday afternoon chère Roseleen. Au fait la photo du couscous sur ton blog me trotte dans la tête. Yummy!
        🦋🐟🦕(cherchez l’intrus)

        Aimé par 1 personne

        1. Que j’aime ce vieux petit tortillard qui longe la baie…oh oui cette journée du 25 décembre a dû être fabuleuse. Je me souviens avoir passé pas mal de temps sur le sable à regarder la mer, les gens, les surfeurs…mon mari, mon fils et moi étions envoûtés. On avait pas eu le temps d’aller sur la petite île en face mais ce n’est que partie remise, on restera plusieurs jours là-bas c’est sûr.
          On était rentrés à Tokyo dans la nuit tombante également, après avoir vu un somptueux coucher de soleil qui m’avait arraché quelques larmichettes.
          Hâte d’en apprendre plus sur l’homme de lettres mort devant une glace aux marrons d’Ardèche avant d’aller cueillir Isa à son TGV, le sac à dos alourdi par une razzia chez Gibert.
          Oui plein soleil en Ile de France ! Je me suis adonnée à ma grande passion des beaux-jours : nettoyer la terrasse avec mon balai-coco, THE truc qui m’apaise un max. Et puis on a retrouvé des saucisses au congélo. Donc ce soir, grillade, salade et verre de vin, tout va bien.
          Belle fin de dimanche !

          Aimé par 1 personne

          1. 🤣il n’est pas mort devant une glace aux marrons voyons, mais sous le couperet de la « Monte-à-regret »! Je suis restée des heures à regarder la mer, en songeant à tout le rituel de Noël à l’autre bout de la planète. Il y a des photos sur le blog. Je suis allée sur l’île, le vent soufflait très fort et la mer était bleu pétrole. J’espérais voir le Fuji à l’horizon. Et ce bouddha géant… je me souviens qu’il y avait un couple de Français qui s’enguelait…
            Je vais aller faire les courses demain parce que le fait de voir mes ressources s’amenuiser me donne la fringale. J’ai l’impression de me transformer en cormoran.
            Bonne fin d’aprem !

            Aimé par 2 personnes

            1. Dommage pour l’homme de lettres, il a loupé une belle mort.
              Ah les français en voyage…quel bonheur ! à fuir absolument…
              Le bouddha géant, s’engueuler à ses pieds, c’est gâcher sa vie. Personnellement j’avais réussi à contenir une horrible envie de faire pipi pour prendre le temps de le contempler. La force était avec moi je crois 😂. Courage pour les courses. Très tôt, c’est bien. Les gens ont pas trop tripatouillé la marchandise…douce soirée !

              Aimé par 1 personne

            2. Comme j’aime lire ces échanges entre vous ! Merci pour ces impressions de lecture, ces pas de deux, ces récits de voyage et ces tranches de vie, je me régale ❤ Je n'ai jamais vraiment eu envie de visiter le Japon mais maintenant j'aimerais voir ce bouddha géant, c'est malin 😉 Vivement qu'on en parle de vive voix devant cette glace aux marrons et qu'on en apprenne plus sur cet homme de lettres qui est mort coupé en deux… Douce soirée mes amies ❤

              Aimé par 1 personne

      1. C’est plutôt un bon procédé, je trouve. Le magasin bio où je vais chaque semaine procède de la même manière, à la différence près que je peux leur envoyer un mail pour passer commande car il est à 15 mn en voiture de chez moi. On a de la chance, je trouve, on ne manque de rien pour l’instant.

        J'aime

  2. Contente de te savoir bien Isa et oui, cultivons la sérénité, virons nos propres petites poussières sur nos feuilles grâce à ce confinement, et on sortira grandis de celà 🙏🤗. Ta recette à base d’épinards a l’air bien bonne…je t’écris avec une bonne sauce bolo enrichie de plein de légumes qui mijote, ça sent bon, mon ventre gargouille.
    As-tu testé le footing finalement ? J’y suis retournée ce matin mais cette fois-ci les rues vides m’ont fait flipper…je suis rentrer dans ma tanière faire de la gym et j’ai demandé au husband si on avait de la corde pour me faire une corde à sauter et yess, il me prépare çà dans la journée !🤗
    Je te laisse, en te souhaitant un doux dimanche, ainsi qu’aux tiens😙😙😙

    Aimé par 1 personne

    1. Les rues chez moi ne sont pas vides du tout et ça c’est encore plus flippant.
      Tu me mets l’eau à la bouche. Je me fais un curry au épinards pour déjeuner.
      Il n’y a plus d’heures… je déjeune à l’espagnole…. je file un mauvais coton comme le reste de la planète ! Le loup sort du bois l’estomac dans les papattes! 😱🐺

      Aimé par 1 personne

    2. Roseleen, non, je n’ai pas tenté encore, quand je sors, je passe mon temps le nez en l’air à observer la moindre petite feuille, le moindre bourgeon, si je courais, ce serait la catastrophe assurée 😉 Génial pour la corde à sauter ❤

      Aimé par 1 personne

      1. Comme je te comprends, Isa ! Quand je vivais près de mes lacs, je ne pouvais plus courir car je passais mon temps à m’arrêter pour photogtaphier fleurs, feuilles ou oiseaux. Alors je marchais. À présent, mon paysage pavillonaire est beaucoup moins joli alors je recours en nourrissant mes sens avec de la bonne musique ! Ce serait presque un crime de courir, de passer devant la si jolie nature dont tu disposes sans en profiter !💖🌿☘

        Aimé par 1 personne

        1. Ma fille se plaint que je m’arrête à chaque balade pour photographier TOUTES les fleurs 😉 Le plus drôle, c’est que c’était elle, quand elle était petite, qui m’invitait à m’arrêter pour observer ce qui nous entourait. La roue tourne…

          J'aime

    1. Agnès, ceci est un appel au secours… J’espère de tout coeur que tu n’as pas fait usage d’une corde en raison de ce S oublié, et que tu n’es point tombée d’inanition devant ta boite de cassoulet que tu n’aurais pas réussi à ouvrir…🙏 Bref, j’en viens à mon appel au secours. Me voilà en effet bien démunie…je suis en plein craquage d’achat livresque en ligne et je ne retrouve pas mon papier volant où j’avais inscrit le titre de ton livre japonais préféré, celui que tu souhaitais relire un jour….je suis faible, je n’attends pas le deconfinage et ma virée gibertienne pour le decouvrir…HELP !🤗🤗🤗

      Aimé par 1 personne

  3. C’est en fait un “e” qui manque à cuisinéE…. pourquoi cet « e » me manque-t-il autant? Pourtant, moi qui parlait d’omelette aux épinards, je sais bien qu’on n’en fait pas sans casser des E!
    Isa va me dire: Get a life! Je parie!

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui c’est une chance immense d’avoir un jardin et on en profite à fond !
      Est-ce que c’est déjà les vacances par chez toi ? Nous on a encore une semaine à tenir, mais la perspective de ces vacances bien méritées me remplit de joie, je vais pouvoir enfin travailler sereinement 😀 Bisous ❤

      Aimé par 1 personne

      1. Non region de Lyon c’est prévu vers le 15 Avril. Ils sont revenus le 9 mars des vacances de février. Nous sommes la derniere zone. Mais les gamins n’ont eu qu’une semaine de cours et ce fut confinement….. ils saturent donc aussi.
        Bizzz

        Aimé par 1 personne

    1. C’est le dernier salon où l’on cause. Coucou Isa, on t’a pris une place en première en plus!J’adore la Gare TGV d’Avignon, cette chaleur qui nous assaille en arrivant… mais en repartant c’est la foire d’empoigne!

      Aimé par 2 personnes

    2. Merci Agnès et Roseleen pour la chaleur et l’amitié que vous apportez au sein de cet espace. Je saute dans le TGV et je vous rejoins 😉 Plus sérieusement, je lirai et répondrai à vos commentaires tout à l’heure, pour l’instant, c’est yoga et méditation avant le dîner. Bises à vous deux et à très vite ❤

      Aimé par 1 personne

  4. J’adore ta photo. Et je pense comme toi je crois que la bienveillance nous sauvera, j’ai d’ailleurs commencé » « La bienveillance est une arme absolue » de Didier Van Cauwelaert…. JE retrouve doucement le chemin de la lecture.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s