Développement personnel

[Lecture] Comme par magie – Elizabeth Gilbert

12 Elizabeth Gilbert - Big Magic

A 19 ans, j’ai eu la chance de rencontrer un éditeur lors d’une séance de dédicaces. Grâce à l’inconscience de la jeunesse, j’ai osé lui envoyer un manuscrit qui lui a bien plu, à tel point que j’ai signé mon premier contrat d’édition dans la foulée. Au cours des 4 années qui ont suivi, j’ai publié une série de Fantasy en 4 tomes. Et ensuite… Et ensuite, plus rien. Le néant. Tout ce que j’ai pu écrire après cela était, de mon point de vue, terriblement mauvais. Je suis donc devenue traductrice plutôt que romancière. Je me suis plus ou moins réconciliée avec l’écriture en ouvrant un blog en 2011 et en commençant à tenir un journal en 2014. Mais je n’ai, pour l’instant, pas réussi à surmonter ma peur d’écrire à nouveau de la fiction.

Autant dire que j’avais grandement besoin de lire Comme par magie. J’avais besoin qu’Elizabeth Gilbert me rappelle qu’il vaut mieux suivre sa curiosité plutôt que d’écouter sa peur. J’avais besoin de me souvenir de la raison pour laquelle je me suis mise à écrire quand j’avais 8 ans : parce que c’est amusant et que ça fait vibrer mon âme. Parce qu’il n’y a rien de plus magique ni de plus transcendant que le flow, ce torrent d’inspiration qui fait que les mots jaillissent avec aisance sur la page. J’avais aussi besoin de lire qu’on n’a pas besoin de souffrir pour son art. Plus je vieillis et plus je goûte au bonheur, mais il m’est parfois arrivé de me demander si, en étant heureuse, j’arriverais à écrire quoi que ce soit d’intéressant. C’est une croyance tellement tordue que je suis heureuse que Liz s’emploie à la réfuter dans son livre. 

Parmi les nombreux encouragements et conseils que contient Comme par magie, je retiendrai avant tout celui-ci : « Un bon roman, c’est bien, un roman terminé, c’est mieux. » (Remplacez le mot « roman » par n’importe quelle oeuvre d’art, ça marche aussi.) Depuis 2003, je n’ai pas réussi à finir un seul texte, je laisse la voix narquoise de mon critique littéraire intérieur me décourager. Imaginez ma stupéfaction quand j’ai lu comment Liz fait taire le sien : « Je n’ai jamais promis à l’univers de devenir un grand écrivain, bon sang ! Je lui ai juste promis d’être un écrivain tout court ! » Voilà qui va devenir ma devise au cours des 6 prochaines semaines, car j’ai décidé de terminer le court roman sur lequel je travaille depuis des années. C’est LE conseil dont j’avais besoin pour aller au bout de ce projet.

Donc, que vous soyez un artiste débutant ou qui peine à confirmer, que vous ayez envie d’écrire, de peindre ou de vous livrer à n’importe quelle activité créative, je vous recommande chaudement de lire Comme par magie, car cela vous aidera à construire une relation plus saine et plus solide avec votre art.

18 commentaires sur “[Lecture] Comme par magie – Elizabeth Gilbert

  1. Bravo ! Je te souhaite de venir à bout de cette nouvelle, et effectivement « done is better than good ». On peut toujours reprendre, mais encore faut-il avoir de quoi le faire 🙂
    You go, girl.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai fait ma première séance d’écriture aujourd’hui. Je n’avais pas touché à mon texte depuis des mois, mais ça s’est bien passé, je suis contente. Merci pour ton soutien, gros bisous ❤

      J'aime

    1. Tu sais que sans le savoir Agnès et toi vous m’avez fortement encouragée dans cette voie ? Votre créativité, et le plaisir que vous y prenez, ça m’inspire énormément. Alors merci d’être là ❤

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s