Self-Love

(My inner critic can’t get no) satisfaction

7820b7456224040140eb88145a80e131
Source

Dans la posture de l’enfant, balasana, j’inspire, j’expire, je lâche prise. Mes épaules se dénouent, le bas de mon dos se détend. Le front appuyé contre mon tapis, je laisse la paix m’envahir. Tout mon corps respire et s’apaise. Je suis bien.

Pourtant, ce soir, j’irai me coucher en ayant la sensation que je n’en ai pas assez fait dans ma journée, que je ne prends pas suffisamment soin de moi, que j’aurais dû faire plus d’activités physiques et que j’aurais pu méditer plus longtemps.

C’est un comble quand on sait qu’il y a 8 ans, je menais une vie bien plus sédentaire que maintenant, ce qui m’a valu des sciatiques mémorables et une belle hernie discale. Depuis, je m’offre régulièrement les bienfaits du yoga, de la marche et de la méditation. Je fais de réels efforts pour entretenir mon bien-être physique et mental mais je continue à culpabiliser et à me faire des reproches. Pourquoi ?

Je ne peux en déduire qu’une chose : mon critique intérieur n’en a jamais assez et ne sera jamais satisfait. Mais c’est un constat plutôt libérateur, en fait. Car depuis que je m’en suis rendu compte, je fais moins attention à cette petite voix insidieuse qui me dit que, quand même, j’aurais pu en faire plus. Je préfère me focaliser sur mon dos qui a cessé de me faire souffrir ou cette souplesse que je n’imaginais pas posséder. Je savoure cette incroyable sensation de détente quand j’étends mes jambes et mes bras en savasana, la posture du cadavre. Et je laisse un petit sourire flotter sur mes lèvres quand je suis assise en tailleur dans cet alignement tête-cœur-bassin cher à Adriene.

A la fin de ma méditation, les mains jointes, j’incline le menton et j’accueille la gratitude. Mon critique intérieur ne connaît pas la satisfaction, mais moi si.

Namaste.

12 commentaires sur “(My inner critic can’t get no) satisfaction

    1. Hello Sand, ce qui m’a remis sur pied, l’année où on m’a découvert cette hernie discale, c’est l’acupuncture. C’est vraiment ce qui m’a permis de ne plus avoir mal et d’arrêter les anti-inflammatoires. Mais un kiné m’a aussi proposé des exercices de Pilates très doux pour renforcer ma ceinture abdominale, et je me rends compte aujourd’hui que ces exercices s’inspiraient du yoga. Désormais, si mon dos me rappelle à l’ordre, je fais des séances de yoga spécifiquement destinées à soulager le bas du dos. Adriene en propose plein, mais je pense qu’en cherchant sur YouTube on doit pouvoir trouver des séances en français.
      Gros bisous et très bon week-end à toi aussi ❤

      Aimé par 1 personne

  1. J’ai entendu récemment quelqu’un qui parlait de cette voix intérieure. On lui a demandé : mais qui tenait ces propos? Elle a répondu: ma mère. Alors on lui a dit: quand vous l’entendrez la prochaine fois dites-vous que cette voix lui appartient, que ce n’est pas la vôtre, qu’elle a pris toute la place et qui faut dire: silence et baisser le son et entendre sa petite voix timide derrière…
    J’aime ce que tu as écrit.
    Bon aprèm!

    Aimé par 2 personnes

    1. Mais tellement ! Bon, dans le cas présent, je ne pense pas que ce soit la voix d’une personne en particulier, mais par contre c’est bien le genre de voix qui t’empêche d’entendre et de te fier à ton intuition. (L’autre petite voix intérieure, mais celle qui te veut du bien !)
      Bon aprèm à toi aussi !

      Aimé par 1 personne

  2. Çà peut-être aussi la ptite voix des moules sociétaux, bien enfoncés comme des clous par les médias et réseaux sociaux….laisse-la courir, regarde-la en souriant, toi tu sais très bien ce qui est bon pour toi…des bises Isa !🌸🍦

    Aimé par 1 personne

  3. Ça résonne tellement en ce moment ! Ma petite voix intérieure (celle qui cirtique, qui fait douter…) est très bavarde en ce moment… Je prends une dose de ta sagesse au passage, ça m’aidera peut-être à la calmer ❤

    Aimé par 2 personnes

    1. Il faut la traiter comme un bruit de fond, mais c’est vraiment chiant, dans les moments de doute, je n’entends qu’elle et pas mon intuition. Du coup, le meilleur moyen de communiquer avec mon intuition quand je doute, c’est le tarot ! Je ne l’utilise pas à des fins prédictives, mais sous forme de dialogue intérieur, et c’est bluffant ! Bisous ❤

      Aimé par 1 personne

  4. La natation m’a enormement aide pendant des annees, puis j’ai ajoute a la piscine (3km 2 a 3 fois/semaine) le Pilates et l’asthanga yoga et tout ca couple avec le Body Balance (tai chi, yoga, pilates, abdos, renforcement du dos, étirement, balance et meditation [merci au groupe Les Mills pour ces cours] ) j’étais… détendue et bien moins stressée. Ma petite voix intérieure arrivait a me recentrer sur l’essentiel mais ca c’était avant… plus rien le temps de faire quoi que ce soit, juste fatigue nerveuse… la pire :/
    Prends soin de toi! Bizzz

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s