Culture

[Lecture] Renae De Liz – Wonder Woman Legendary

Aux Etats-Unis, Wonder Woman Legendary, intitulé The Legend of Wonder Woman, a été publié deux avant la sortie du film avec Gal Gadot. Je ne sais pas si le premier a inspiré le second, mais une chose est sûre, ils suivent tous les deux la même trame en racontant la jeunesse de Diana parmi les légendaires Amazones avant de la plonger au cœur d’un conflit mondial pour sauver un jeune soldat.

Quand j’étais ado, j’adorais la mythologie grecque. J’ai donc été captivée par la description de l’enfance de Diana à Themyscira (une île imaginaire propre à l’univers de Wonder Woman) dans l’ombre des dieux que je connais bien (et qui ont toujours un sale caractère, semble-t-il). J’ai aimé ce passage dans le roman graphique encore plus que dans le film car Renae De Liz explore davantage cette partie de l’histoire et nous montre notamment le conflit intérieur qui agite la reine Hippolyte. La mère de Diana apparaît donc comme un personnage très humain en dépit de son immortalité, ce qui permet de s’identifier plus facilement à elle et d’éprouver de la compassion pour ce qu’elle vit. Il est intéressant aussi de découvrir quelles Amazones veulent s’émanciper et faire ce qui est juste et lesquelles ne sont que des marionnettes des dieux.

Dans le film, Diana participe à la Première Guerre mondiale. Ici, elle se bat aux côtés des Alliés pendant la Deuxième. Mais je tiens à dire, pour tous ceux qui, comme moi, ont été extrêmement déçus par la fin du film et son méchant ridicule, que le roman graphique nous offre une fin grandiose, épique comme il se doit et magnifiquement illustré. D’ailleurs, c’est la qualité des dessins qui m’a donné envie d’acheter ce livre. Ils sont très beaux et superbement mis en valeur par la colorisation de Ray Dillon. Vraiment, Wonder Woman Legendary est un très bel objet que j’aurais pu garder rien que pour ses illustrations.

Ajoutez-y un scénario solide, une merveilleuse héroïne, des personnages secondaires drôles et attachants et une mythologie fascinante, et vous obtenez un très bon livre. Il se peut d’ailleurs qu’il ait des propriétés magiques, puisque mon fils, qui ne lit que des manga d’habitude, l’a adoré et a même lu Super Girl : Being Super dans la foulée. (On attend à présent l’arrivée de Batman : Nighwalker chez notre libraire.) Je suis donc très reconnaissante à DC Comics aux USA et à Urban Link en France pour cette belle collection de romans graphiques qui encouragent les ados à lire !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s