Culture

[Lecture] Clémentine Erpicum – Le Chien tête en bas, 45 histoires d’asanas

Dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge, il fallait lire un ouvrage sur des créatures légendaires et fantastiques et/ou des mythes et légendes. Beaucoup ont lu le roman Circé de Madeline Miller, mais bien qu’il me tente énormément, je n’avais pas le temps de m’y plonger si je voulais avoir une petite chance de valider les 12 catégories du challenge. (J’ai encore le mince espoir d’y arriver si je passe mes deux prochains week-ends à lire.) J’ai donc eu l’idée de reprendre Le Chien tête en bas, 45 histoires d’asanas, que j’avais commencé l’année dernière puis délaissé alors même que c’est un excellent ouvrage d’introduction au yoga et à la mythologie hindoue.

Découvrez l’histoire des sages, des divinités ou des animaux sacrés qui ont transmis leurs noms aux asanas et nourrissez votre pratique de leurs symboles cachés. Tour à tour, devenez le dieu-singe Hanuman, en pleine indécision avant le grand saut, ou Vasishtha, le sage qui pratiquait assidûment le yoga. Devenez aussi Scorpion, Vache, Grue et même Chien tête en bas.

Comme vous le savez, je pratique assidûment le yoga depuis quelques années et j’ai adoré découvrir les légendes qui se cachent derrière telle ou telle posture. Les dieux hindous n’ont rien à envier à leurs homologues grecs ou romains pour ce qui est des caprices et des passions enflammées, mais il me semble malgré tout qu’ils tendent vers plus d’équilibre et de sagesse. Il est beaucoup question, évidemment, de discipline et de maîtrise de soi.

Ce qui me plaît dans ce livre magnifiquement illustré par CÄäT, outre le fait que j’ai pu découvrir le résumé de deux grandes épopées indiennes, le Mahabharata et le Ramayana, c’est que chaque histoire donne du sens aux asanas. En expliquant la portée symbolique de chaque posture, Clémentine Erpicum rappelle que si le yoga fait du bien au corps, il fait aussi du bien à l’esprit. La souplesse que l’on cultive sur le tapis n’est pas seulement physique, elle est aussi mentale. Et si on développe une certaine force, musculaire notamment, on apprend aussi à lâcher-prise et à revenir au moment présent. Oui, le yoga, c’est bon pour les abdos et les fessiers, mais ça fait du bien à l’âme aussi.

Je recommande Le Chien tête en bas, 45 histoires d’asanas à toutes les personnes qui font du yoga et souhaiteraient approfondir leur pratique au travers de sa symbolique. Mais je le recommande aussi à toutes celles et ceux qui aiment les mythes et les légendes car c’est aussi une lecture très divertissante ! Et peut-être que ça vous donnera envie de dérouler à votre tour un tapis de yoga, qui sait ?

La lecture de ce livre me permet de valider une des catégories du Pumpkin Autumn Challenge 2020, « Fafnir ton assiette sinon pas de piécette ! » dans le menu « Automne douceur de vivre ».

7 commentaires sur “[Lecture] Clémentine Erpicum – Le Chien tête en bas, 45 histoires d’asanas

  1. Bonsoir Isabelle! J’adore quand tu dis « je passe mes deux prochains week-ends à lire »… Chouette.
    Les épopées indiennes sont fabuleuses. J’ai lu il y a quelque temps un livre de Jules Michelet qui s’intitule « Bible de l’humanité » (1864) et qui raconte ce que chaque peuple inscrit dans le livre de l’humanité, ce que les Grecs et les Romains ont apporté etc…, et il y parle magnifiquement de ces épopées…: « Le soir, quand le soleil éteint dans le Gange son accablante lumière, quand les bruits de la vie s’apaisent, la lisière de la forêt laisse entrevoir tout ce monde [les oiseaux, les singes, les gazelles], si divers et si uni, dans la paix du plus doux reflet, où tout s’aime et chante ensemble. Une mélodie commune en sort… C’est le Râmayana. »
    Bonne fin de semaine!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s