Gratitude

Le meilleur de mars 2021

Les dix huit meilleurs moments du mois : je me suis lancée avec bonheur dans le Blossom Spring Challenge (avec pour objectif de faire descendre ma PAL plutôt que d’acheter des nouveautés, c’est fou ce que je peux être naïve des fois) ❤ ce fou rire avec mon amoureux un soir où on venait juste d’éteindre la lumière, quand on a entendu le chat faire des bêtises dans la chambre de ma fille, et le « j’en ai marre » exaspéré qui a retenti de l’autre côté du mur ❤ une chouette partie de Cluedo en famille ❤ j’ai découvert Anne de Green Gables à la bibliothèque, je lorgnais cette nouvelle édition depuis quelques mois, j’ai donc emprunté le livre et il m’a tellement plu que j’ai fini par l’acheter en même temps que le tome 2 ❤ faire un truc aussi banal que sortir les poubelles et découvrir avec émerveillement un ciel étoilé particulièrement spectaculaire (on sort un peu moins sur la terrasse le soir en ce moment à cause du froid et surtout de ce p… de mistral) ❤ chanter à tue-tête avec mon fils dans la voiture ❤ cette délicieuse heure de lecture sur la terrasse, en plein soleil, un dimanche où il faisait encore beau et chaud (avant que l’hiver ne fasse un retour vengeur et potentiellement dévastateur pour les vergers alentour) ❤ conclure ce mois de mars (et ces quelques jours de grand beau temps) par le premier mojito de l’année avec la menthe du jardin

Les meilleures nouvelles du mois : 

  • agacée par l’augmentation du prix de ma mutuelle, j’ai découvert qu’on peut en changer à tout moment au bout d’un an et je me suis renseignée auprès d’un autre organisme qui va me coûter légèrement moins cher et rembourser davantage l’orthodontie.
  • j’ai touché des droits d’auteur excédentaires qui me permettent d’envisager sereinement les dépenses des prochains mois.
  • j’ai reçu un nouveau livre qui va m’occuper jusqu’à la mi-mai, j’aime voir mon calendrier professionnel se remplir !

Les (petites et grandes) satisfactions du mois :

  • côté boulot, j’ai terminé la traduction et entamé la relecture du gros roman à rendre mi-avril, j’ai rendu la courte trad reçue en février et commencé un très chouette bouquin sur un réalisateur qui me fascine. Oui, je suis surmenée mais, dans l’ensemble, j’ai la chance de bosser sur des ouvrages très stimulants.
  • c’est tout juste si j’ai trouvé le temps de cuisiner un cake aux pommes, par contre on se souviendra longtemps de ce plat de pâtes à la feta et aux tomates cerises, on l’avait déjà fait le mois dernier, mais là, avec un très bon Chardonnay, des tomates bien mûres et des échalotes en plus, c’était carrément divin !
  • je suis très contente parce qu’on a fini la saison 2 du Mandalorian et on a regardé WandaVision (et c’était vachement bien). Côté cinéma, on n’est pas en reste puisqu’on a regardé Mars Attacks! (très drôle, même si ça a vieilli) et Le Labyrinthe de Pan (très beau, très fort, le genre de film qui vous hante durablement), sans oublier Maléfique que j’ai vu avec les enfants (j’ai beaucoup aimé les twists par rapport au conte originel, notamment celui du baiser qui réveille Aurore).
  • j’ai lu Wintering, Nowhere Girl, Anne de Green Gables et Les jours sucrés, comptez sur moi pour publier mon avis ces prochains jours 🙂

La meilleure chronique du mois : Waly Dia – La journée internationale des balles perdues (j’ai choisi celle-ci parce que je la trouve particulièrement réussie mais j’apprécie chacune de ses interventions dans Par Jupiter, il arrive à me faire rire tout en étant mordant et extrêmement juste)

La meilleure chanson du mois : Kimberose – L’envie de valser (feat. Sofiane Pamart) – un grand merci à l’équipe de Par Jupiter d’avoir invité cette artiste et de m’avoir fait découvrir par la même occasion son dernier album et cette sublime chanson !

Et vous, que retiendrez-vous de ce mois de mars ?

4 commentaires sur “Le meilleur de mars 2021

  1. Bonjour Isa, c’est chic chic chic de te lire!

    🐬Tu sais, j’ai envie d’organiser un tel challenge de lectures pour mes élèves l’an prochain…
    🐬Kimberose, à chaque fois, c’est une petite merveille…!
    🐬A propos d’ « Anne de Green Gables », tu parles bien du roman de Lucy Maud Montgomery n’est-ce pas? J’ai le vague souvenir de l’avoir lu (ou un succédané?) dans la bibliothèque verte quand j’étais haute comme trois pommes! J’attends ta chronique!

    Mars: qu’il me paraît loin! Tous les jours me semblent coulés sur le même moule: cours en ligne avec un enthousiasme qui s’émousse, promenades au parc avec des pas qui ralentissent, sauts au supermarché avec des idées de menus qui s’amenuisent… bref… Mais en regardant les notes de mon carnet (sur mes lectures et les recherches tous azimuts autour), je m’aperçois que s’ils se suivaient bien, ces jours ne se ressemblaient pas du tout!

    Les meilleurs moments du mois
    🐬Le moment exact où je me suis fait vacciner. À toutes les bonnes âmes qui me demandaient ce matin-là comment ça allait, je répondais, la mine déconfite: « Je n’en mène pas large ». J’attendais mon tour dans un petit square en écoutant ma playlist quand soudain, dans « Bateau-Mouche » d’Eddy de Pretto j’ai entendu: « je n’en menais pas large ». Voilà donc d’où me venait cette expression! Illico presto, ma tension s’est envolée dans un éclat de rire! De plus, c’était si bien organisé cette vaccination, il y avait tant de gens chaleureux à chaque étape (parcours labyrinthique), et l’infirmière était si bienveillante! Tu sais comment ici on te dit « love » pour un oui ou pour un non? Elle m’a dit: « Quel bras, love? », et ça l’a fait. Et comme je n’ai eu aucun effet secondaire…
    🐬Le moment où je me suis déconnectée après avoir mis en ligne les deux dossiers que j’avais bouclés dans le temps que je m’étais imparti, en bossant à fond, à fond. Ça a sonné le début des vacances!
    🐬Les moments, nombreux, où je dévorais et décortiquais deux livres sur le poète Voiture dont j’ai enfin compris le charme qu’il exerçait sur ses contemporains et notamment sur la marquise de Rambouillet qui tenait salon dans une chambre tapissée de bleu. Je suis allée de découverte en découverte tant la France du début du XVIIe siècle est une énigme pour moi: l’affaire des démons de Loudun et Urbain Grangier, le foisonnement littéraire et les querelles entre les Pédants et les Galants (les premiers préférant « pource que » au « car » des seconds), les châteaux disparus comme celui de Liancourt-les-belles-eaux avec ses bois peuplés d’oiseaux apprivoisés, le sacré loustic qu’était Gaston, le frère de Louis XIII, qui chantait à tue-tête des chansons à boire en se promenant sur la Loire en galiote, la beauté du duc de Buckingham qui aurait embrassé Anne d’Autriche (la veinarde) et la férule de Richelieu à qui il ne fallait surtout pas déplaire… J’ai passé mars au XVIIe siècle.
    🐬Les heures passées au parc du coin à me promener avec une amie – malheureusement elle est de l’autre côté de la Manche aujourd’hui et pour quelques mois.
    🐬Les jours qui ont suivi l’arrivée du printemps, les couchers de soleil spectaculaires, les arbres plein de sève, les premiers concerts d’oiseaux dont trois pies qui jacassaient juste sous mes fenêtres à la naissance du jour, et toutes les envies de grand ménage, de renouveau qui nous font frétiller.

    La meilleure nouvelle du mois
    🐬Que le 12 avril les magasins rouvriraient, qu’on pourrait enfin sortir de son quartier, cette horizon de liberté retrouvée a rendu le mois de mars assez léger somme toute: et en effet, j’ai pu constater hier que ça fait du bien de voir les rues s’animer, des gens aux terrasses (même si ici il ne s’agit souvent que de deux petites tables), de pouvoir aller dans une librairie… toutefois je suis prudente et fuis la foule sans masque. Mais troquer mon petit jardin pour Hyde Park, alors que la file s’allonge devant Primark ou Apple, après un tour chez le coiffeur, ça me plaît!

    La grande satisfaction du mois
    🐬Une étudiante m’a dit, au détour d’un email, qu’elle appréciait mes cours. J’avais une idée du tour que je voulais donner à ces cours virtuels, de ce que je voulais transmettre, de leur contenu et de ma personnalité, et ce qu’elle m’en a dit, sans que je ne la questionne, a montré que j’avais atteint mon objectif. A ces mots, tout mon stress s’est évanoui. J’enseigne depuis de très longues années, mais à chaque fois, savoir qu’on a un impact positif, c’est un vrai ravissement.

    Les meilleures chansons du mois
    🐬J’avais reçu une alerte du Centre de musique baroque de Versailles pour « Acanthe et Céphise ou la Sympathie », pastorale héroïque de Rameau, donnée en 1751 pour la naissance du duc de Bourgogne (frère de Louis XVI), et je l’avais bêtement zappée. Elle n’avait jamais été rejouée en son entier en France depuis le 18 novembre 1751. J’ai fini par l’écouter et vraiment, c’est une merveille à tomber par terre. J’ai ensuite lu le livret publié à l’époque, avec les descriptions des danses, des décors, et sans surprise c’était la fine fleur de l’opéra, les danseurs et danseuses vedettes, qui avaient célébré la naissance du petit-fils de Louis XV. Quand j’ai voulu la réécouter… elle était tombée aux oubliettes. Cette disparition, désespérante sur le coup, fait que je garde en tête comme un éblouissement, comme la vision d’une comète brillante… heureusement qu’en novembre le disque de cette captation sort!

    Voilà mon mois de mars… où je me suis tenue à l’abri des « méchefs », comme on disait sous Vincent Voiture, grâce à des lectures-dictames, comme autant de baumes qui ont apaisé les jours difficiles de ce confinement British infini.

    Je t’embrasse très fort! Youpi t’es revenue!

    J'aime

  2. Oui, je suis revenue ! Bon, je ne suis pas aussi présente que je le voudrais, j’ai encore énormément de boulot et de trucs perso à gérer, mais je suis bien là et c’est un plaisir comme toujours de prendre de tes nouvelles ❤

    Je trouve ça génial que tu aies envie d'organiser un challenge de lecture pour tes élèves, j'aurais adoré avoir une prof comme toi !

    Kimberose, je ne connaissais pas et je suis vraiment contente de cette découverte.

    "Anne de Green Gables", c'est bien une réédition/retraduction du roman de LM Montgomery. Ma chronique arrive dans quelques jours (j'en ai d'autres à publier avant, je suis comme le lapin blanc d'Alice, en retard !)

    Génial pour le vaccin, et oui j'imagine comme ce "love" a pu te faire du bien ❤

    Comme toujours, j'aime quand tu nous décris tes lectures, on s'y croirait ! Et je crois bien que je suis du côté des Galants, "car" me paraît beaucoup plus digeste 😀

    Je suis bien contente que tu puisses enfin retrouver un peu de liberté, ah, comme j'aimerais me balader à Hyde Park avec toi !

    Je comprends que ton stress se soit dissipé en ayant le retour de ton étudiante, c'est toujours important de savoir qu'on ne parle pas dans le vide et que les connaissances qu'on essaie de transmettre sont bien reçues.

    Et oui, le plaisir de l'éphémère, ça renforce les sensations de l'expérience vécue, même si je me réjouis moi aussi que tu puisses acheter le disque dans quelques mois.

    Je t'embrasse fort et te souhaite un excellent dimanche ❤

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s