Humeur

Cette semaine #48

Je lis The Once and Future Witches et je me régale, c’est très bien écrit et l’histoire me plaît beaucoup (mais je n’en suis qu’au début, je n’ai pas beaucoup eu le temps de lire cette semaine).

J’écoute la BO du Labyrinthe de Pan, et notamment cette berceuse aussi belle et envoûtante que le film :

Je regarde Hellboy, un film de super-héros vraiment pas comme les autres, j’ai beaucoup aimé, Ron Perlman est bluffant ! On a aussi montré Inception à Kelian, et il a adoré. Quant à mon chéri et moi, on était bien content de le revoir, c’est toujours aussi fascinant au deuxième visionnage. Enfin, on a regardé La Souris, une comédie qui a bien fait rire les enfants, même si j’ai trouvé pour ma part que ça traînait un peu en longueur.

Je mange une délicieuse poêlée d’aubergines avec de l’ail et du parmesan, un plat de pâtes au lard et aux asperges vertes (trop, trop bon), une jardinière de légumes avec des petits pois, des carottes et des pommes de terre nouvelles (#cestdesaison), un savoureux couscous maison, l’un des premiers barbecues de l’année (mais on a rapatrié nos assiettes à l’intérieur, pas merci le froid) et un magnifique gâteau préparé par V. avec une génoise parfumée au citron moelleuse à souhait (il faut que je demande la recette !)

Je fais de drôles de rêves depuis quelques jours, j’y croise des personnes que je n’ai pas vues depuis longtemps, chaque nuit, une personne différente, c’est très étrange…

Je suis soulagée, pour la première fois depuis fort longtemps (la naissance prématurée de mon fils, peut-être bien), j’ai demandé un délai supplémentaire pour boucler une trad. Réponse de mon adorable éditrice : « shit happens, pas de problème. » ❤

Je pense que je vais beaucoup mieux quand je commence ma journée avec l’appli Headspace plutôt que celle du New York Times. Les mauvaises nouvelles au réveil, ça conditionne toute ma journée. Mais il faut aussi que je pense à me connecter quotidiennement, en début d’après-midi par exemple, sinon quand je rouvre le journal au bout de quelques jours, j’ai l’impression de me prendre une avalanche de négativité sur la tête !

J’aime que les enfants aient passé la semaine à la maison / qu’on soit sorti marcher presque tous les jours, même si parfois c’était juste pour faire des courses au village / nos dîners en famille / une partie de pétanque endiablée / une très chouette balade dans la colline derrière le collège, je ne connaissais pas, on y retournera / avoir craqué pour le fameux body Martha Make My Lemonade (vivement son arrivée mi-juin !)

Je porte un jean skinny bleu foncé, un body noir à manches longues et un gilet en laine tout doux (quand je vous disais qu’il faisait froid !)

J’ai envie, que dis-je, je rêve, non, je fantasme sur le retour de l’été ! (Bien entendu, passé le 15 juin, je commencerai déjà à me plaindre de la chaleur…)

Et vous, comment ça va cette semaine ?

11 commentaires sur “Cette semaine #48

  1. Il est top ce body ❤
    Perso, je lis toujours le même polar scandinave.
    Je regarde Resident Alien (et j'adore !) et Ovnis (ça reste dans le même thème ^^). J'avais beaucoup aimé Hellboy (que j'avais enchainé avec le Labyrinthe de Pan à l'époque ^^)
    Je mange des croquettes de fromage (directement livrée de mon restaurant favori… vivement qu'il réouvre celui-là !), des cordons bleus et plein de potages (meilleur achat de l'année : le soup'maker)
    Je fais des pointes de stress : on déménage bientôt au boulot et je me sens un peu perdue. Etrange tes rêves récurrents. Tu penses que cela a une signification particulière ?
    Je suis courbaturée à mort : on a jardiné comme des bêtes ce dimanche avec la poulette. Résultat, je ne sens plus mon dos (en fait si, je le sens beaucoup trop ^^)
    Je pense que ce monde manque cruellement de légèreté. Et je rebondis sur les nouvelles négatives dont tu parlais : que c'est difficile parfois de rester positif dans cette nuée de nouvelles négatives. Je regarde le journal de la rtbf le soir et j'apprécie particulièrement un présentateur qui intercale souvent des reportages plus positifs. Je n'avais jamais fait autant attention à la manière dont l'info est traitée, à la façon dont certains posent des questions de façon plus ou moins orientée… Je me doute que j'enfonce un peu les portes ouvertes mais je trouve ça interpelant…
    J'aime le retour du soleil, les fromages italien, le vin blanc alsacien, écouter les rediffusions des anciennes émissions d'Hugue Dayez et Rudy Léonet, boire du café sur la terrasse, jardiner avec Nell…
    Je porte une longue jupe fleurie, un tee-shirt rouge et un gilet noir.
    J'ai envie d'une baguette magique ou mieux, de pouvoir remuer du nez comme une sorcière bien connue.
    Belle journée Isa !

    Aimé par 1 personne

    1. Pour le body : oui, hein ? J’ai hâte de le recevoir et de me prendre pour une pin-up italienne ^^ (Hé, l’Univers, si tu m’entends, j’adorerais porter ce body lors d’un petit week-end à Rome. A bon entendeur…)

      Les polars scandinaves, on m’en dit tellement de bien, mais je n’ose pas, je sais que je vais flipper ^^

      Dis-donc, le pitch de Resident Alien a l’air vachement bien ! Il faudrait que je prenne un congé sabbatique pour regarder toutes les séries qui me tentent en ce moment…

      Ah, les soupes, c’est la vie, et les croquettes de fromage, que de souvenirs, la gastronomie belge me manque 😉

      Je croise les doigts pour ton déménagement au boulot. Pour mes rêves, oui, j’ai l’impression qu’une page est en train de se tourner, mais je ne saurais dire encore à quel niveau.

      Vive le jardinage, j’espère que ton dos va mieux !

      Génial, ce présentateur de la rbtf, et oui, c’est dingue comme on nous présente les choses de manière très orientée et très plombante aussi…

      J’aime tes petits bonheurs ❤

      Et nous sommes des sorcières bien-aimées même si on n'arrive pas à remuer le nez 😉

      Gros bisous et bon week-end mon amie ❤

      J'aime

  2. Comme toujours j’adore ton illustration et te lire et te retrouver !
    Ici aussi semaine mouvementée, j’essaye de retrouver un équilibre, un cap. Je vais aussi tenter de reprendre le rythme régulier de mes billets, je me rends compte que ce rendez-vous est important dans ma cartographie intérieure.
    Je me permets de poser une question : que veux tu dire par « la naissance prématurée de mon fils » ?
    Je te souhaite une douce semaine

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, si l’Univers pouvait arrêter de nous bousculer en ce moment, je lui en serai très reconnaissante !
      Mon fils est né avec un mois d’avance, ce petit filou ! Mais tout s’est bien passé, pas de couveuse, une petite crevette de 2,7 kgs qui est aujourd’hui plus grand que moi 😉
      Je te souhaite un week-end doux et lumineux ❤

      J'aime

  3. Bonjour Isa! Le soleil pointe son nez ici, et il va faire beau et chaud!

    Etrange tes rêves… Tu connais Tobie Nathan? Il a dit « Rêver c’est rencontrer quelqu’un »… il a beaucoup écrit sur les rêves et leur interprétation (géniaux entretiens sur YouTube si ça t’intéresse).

    Je lis « Just for you » de Nick Hornby (2020) enfin publié jeudi dernier en « paperback ». Moi qui, depuis quelques années, ne lis que de vieux bouquins (biographies, correspondances, Mémoires) en ligne, son sujet (une histoire d’amour improbable entre deux personnes que tout sépare sur fond de Brexit), le fait qu’il se déroule à Londres (je préfère les romans qui se passent au Japon), qui plus est dans mon quartier (où l’auteur vivrait), et l’envie de lire plus de romans contemporains (ma préférence va aux Classiques), et en anglais… toutes ces raisons m’ont fait me précipiter dans la librairie du coin fraîchement rouverte (la dernière fois c’était à Paris). J’ai retrouvé leur atmosphère feutrée et la joie d’y fureter, celle de serrer un livre sur son coeur quand on l’a longtemps attendu et enfin déniché sur les étagères, celle de pouvoir le lire n’importe où (je l’ai commencé chez le marchand de kébabs et continué dans le bus), celle d’être embarquée dans une histoire de fiction haletante que je découvrais au fur et à mesure (car quand on lit la vie de Louis XVI, le couperet finit toujours par tomber). Malheureusement l’histoire s’est affaissée comme un soufflé au bout de quelques chapitres, elle s’est littéralement essoufflée. C’est devenu soudain si creux et si répétitif que c’était un vrai bonheur de me jeter dans les bras de Richelieu (j’ai découvert une énorme bio en 4 volumes de 600 pages datant de 1896… la recette parfaite) dès la dernière page poussive tournée. Mais je dois admettre que j’ai aimé m’évader avec « Just for you », même si ce ne fut que l’espace de quelques heures et pour n’aller qu’au bout de ma rue.

    J’écoute le suave « Y Duele » de Sofi de la Torre et Pablo Alborán, et toujours « Le reste » de Clara Luciani et « Juste pour te plaire » de Tim Dup qui mettent la joie « au coeur et au corps » comme dirait Laurent Voulzy!

    Je regarde la génialissime série italienne « Le chasseur » qui raconte l’histoire vraie de la chasse aux mafiosi à Palerme. Passionnante, pudique sur les scènes violentes, c’est surtout le travail et la relation entre les procureurs qui fascine. 12 épisodes en 12h. Cela s’appelle « binge watching » je crois! ☺️

    Je mange (en rêve) des frites: figure-toi que dans le dernier épisode de Koh Lanta – tu connais ma folle passion pour ce programme – la récompense d’une périlleuse épreuve (genre parcours du combattant) était des cuisses de poulet grillées accompagnées de grosses frites appétissantes et d’une sauce à l’ananas ou à la mangue, je ne sais plus… Les vainqueurs ont dégusté ces frites au ralenti en s’exclamant « cette sauce! cette sauce! ». J’ai eu la chance de les déguster en rêve ensuite sans avoir participé à l’épreuve et pour paraphraserJacques Brel dans Amsterdam, « ça sentait l’ananas jusque dans le coeur des frites » que ma main invitait « à revenir en plus »!

    Je fais, ce dimanche, dans mon carnet de peinture, le portrait de Richelieu, et je suis ravie d’avoir trouvé sur ma palette la couleur exacte de sa robe de cardinal. Par contre je ne pense pas que son Eminence aurait été satisfaite de son doux minois brossé par mon pinceau…

    Je suis allée me balader « en ville » du côté d’Oxford street. La dernière fois c’était en août! Le plus triste et lugubre c’est de se rendre compte que beaucoup d’enseignes qui avaient pignon sur rue ont mis la clé sous la porte, que la physionomie des rues a vraiment changé, entrainant un forte nostalgie… Je me souviens toujours, avec un pincement au coeur, du cinéma qui existait sur Oxford street, où j’ai vu mon premier film à mon arrivée à Londres, il y a fort longtemps (aujourd’hui c’est un Primark florissant). J’espère que la nouvelle mouture de cette rue commerçante aura une âme.

    Je pense, comme toi, que je ne devrais pas vérifier à tout bout de champ, et notamment au réveil, la page du quotidien The Guardian. Ça me met le moral à zéro. Je me disais ce matin qu’autant j’adorais la série Line of Duty (sur la police des polices) et que j’attendais le dimanche soir avec impatience, autant retrouver la corruption, les enquêtes bâclées, les décisions iniques à la Une tous les matins, ce n’était pas bon pour mon moral!

    J’aime le soleil, quand il se lève, quand il se couche, quand il inonde les murs de briques de la maison d’en face.

    J’ai envie d’aller me balader au soleil… allez hop!

    Je te souhaite une douce semaine! Je t’embrasse très fort!

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Agnès, j’espère que tu as eu une belle semaine ensoleillée 🙂

      Je ne connais pas Tobie Nathan, mais je vais aller voir ces entretiens, ça a l’air super intéressant – comme l’article sur le tarot que tu m’as envoyé, merci ❤

      Je ne sais pas si tu as déjà écrit de la fiction mais tu as le chic pour nous transporter dans différents endroits (ici, la librairie) et différentes atmosphères, tu écris merveilleusement bien, tu sais ! (Et pardon pour ce pauvre Louis, mais l'image du couperet qui tombe m'a fait sourire, j'aime les touches d'humour noir.)

      Dommage pour "Just for you" mais j'aime bien l'idée de s'évader dans son propre quartier. Et j'aime aussi beaucoup faire du tourisme littéraire et découvrir des lieux que je ne connais que dans les livres, c'est toujours assez magique.

      Tu me donnes envie d'écouter des chansons espagnoles. D'ailleurs, pour le travail, je regarde quelques films en espagnol en ce moment et ça me fait plaisir, je capte pas mal de mots, j'ai beaucoup perdu mais j'ai quelques restes, c'est chouette !

      Vie le binge-watching, et oui, cette série a l'air très intéressante !

      Les frites, Koh Lanta, Jacques Brel, encore un exemple de ta merveilleuse écriture qui me fait sourire jusqu'aux oreilles, merci ❤

      Le cardinal devrait être flatté que tu te sois donné la peine de brosser son minois 😉

      Mon coeur se serre à la description d'Oxford Street, oui, les ravages de la crise sont bien réels, et on a pas fini de le constater.

      Oui, l'avantage des séries, c'est qu'on peut au moins se dire "ils exagèrent, c'est de la fiction". Sauf que l'expérience m'a prouvé que la réalité dépasse bien souvent l'imagination même la plus fertile…

      Merci soleil d'éclairer les jours de mon amie Agnès ❤

      Je te souhaite un doux week-end ensoleillé (ici, il paraît qu'il va pleuvoir, mais faut dire qu'on en a besoin, le froid n'est pas la pluie et la terre a soif…) Moi aussi, je t'embrasse très fort !

      J'aime

      1. Merci Isa, cela me va droit au coeur. Trop trop gentil!
        Tu connais l’hilarant film de Mister Bean où il rafistole un portrait de Whistler? Bon, mon Richelieu est un peu mieux quand même!
        J’imagine mon portrait de l’Eminentissime, comme on l’appelait, qui était un fin collectionneur, trônant parmi des Poussin ou des Raphael…
        Beau dimanche!

        J'aime

  4. Tiens, c’est marrant, moi aussi je fais beaucoup de rêves dont je me souviens en ce moment, globalement pas très confortables comme rêves d’ailleurs alors que ça faisait des semaines que je me levais le matin sans me souvenir de quoi que ce soit… Un lien avec mon travail avec une psychologue emdr ?

    Des bisous ❤

    Aimé par 1 personne

  5. Hello Isa ! Je suis en retard…tu me donnes envie d’un body. Çà me rappellerait mon adolescence, Kim Wilde, Madonna, les jeans troués et tout çà 🤪. Mais en même temps, j’ai désormais de beaux bourrelets, et puis j’aimais pas trop la complexité pour aller faire pipi. Bon grâce au confinement, j’ai le temps de réfléchir quant à ma body attitude ou non pour cet été 🤗
    Trève de body bavardage…
    Cette semaine…
    🍓 je lis un super roman de Karine Tuil. Elle est fortiche.
    🍓 j’écoute The Marias, groupe sud-américain jazzy-groovy, sensuel, doux et joyeux, un régal.
    🍓 je mange une soupe japonaise improvisée à partir de ce que j’ai compris de la recette d’une vloggeuse japonaise que j’adore. C’était bon.
    🍓 je regarde de super films dont le dernier Ken Loach qui m’a retournée sur la banquette.
    🍓 je fais. Tiens, oui, je fais quoi ? Je bosse, je fais les repas, du linge, je lis, j’écris, je recouds un bouton de chemisier, je caresse mes cats.
    🍓 je suis cernée, merci les nuits hachurées.
    🍓 je pense à une nouvelle idée roman qui m’est venue paf d’un coup en réglant mes courses à Picard.
    🍓 j’aime voir tout ce vert et ces fleurs s’eveiller dans mon pitit jardin.
    🍓 je porte un jean bleu, un pull gris, des chaussettes saumon, un chouchou rouge sans mes cheveux non brossés, ambiance telétravail ! Mais j’ai pris ma douche, hein.
    🍓 j’ai envie d’un expresso en terrasse, boudiou !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Roseleen ! Je ris car je porte un jean troué très années 90, et j’écoutais Kim Wilde et Madonna moi aussi, of course ! Pour le body, justement, je trouve que ça gomme les bourrelets 😀 Jusqu’à présent, j’étais comme toi, je trouvais ça pas pratique, mais l’avantage de celui-ci, c’est que tu peux l’enfiler et l’enlever comme un maillot de bain, pas besoin de te battre avec les boutons pression quand tu veux faire pipi. Much better !

      Je suis contente que tu lises un super roman, et tu me donnes envie de découvrir The Marias !

      C’est cool pour la soupe japonaise mais ça me déprime qu’on mange encore des soupes fin avril, j’en ai marre de ce froid !

      Il faudra que j’aille jeter un oeil au dernier Ken Loach !

      Tu fais… de jolies choses ❤

      Pas cool pour les nuits hachurées…

      J'adore l'inspiration qui frappe n'importe où et à n'importe quel moment, vive les courses à Picard !

      Oui, le jardin, c'est la vie ❤

      Vive le télétravail (et j'ai ri de la précision sur la douche !)

      Oui, oui, un expresso en terrasse, même si je bois pas d'expresso, tant pis, on s'en fout, une terrasse, du monde, du soleil, la vie, par pitié !

      Bon week-end et gros bisous ❤

      J'aime

Répondre à Miss Zen Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s