Humeur

Cette semaine #49

Sororité et solidarité. Source

Je lis The Once and Future Witches. J’aimerais avoir le temps de réellement me plonger dedans au lieu de me contenter d’un ou deux chapitres le soir. Cela dit, l’autre jour sur France Inter, Isabelle Sorrente confiait qu’elle se souvenait davantage de ses rêves si elle lisait avant de s’endormir au lieu de regarder une série télé (dont elle est également très friande). Je fais à peu près le même constat : je m’endors plus facilement et j’ai effectivement l’impression que mes rêves sont plus vivaces (mais pas moins étranges) si je lis quelques pages avant d’éteindre la lumière. Et vous ?

J’écoute, ou plutôt j’ai entendu à la radio l’autre jour, « Jeune et con » de Damien Saez, et ça n’a pas pris une ride. Moi, par contre, j’ai pris 20 ans depuis la première écoute 😀

Je regarde la deuxième saison de Gilmore Girls et j’avoue que le côté enfantin de Lorelei m’agace un peu. Par contre, ça m’a fait tout drôle de découvrir un très jeune Milo Ventimiglia (et ça m’a donné envie de voir la dernière saison de This Is Us). Côté films, on a regardé Crimson Peak avec mon chéri et on a adoré. Visuellement, c’est somptueux, et j’ai trouvé Jessica Chastain époustouflante.

Je mange plein de petites choses délicieuses, on a profité de l’absence des enfants cette semaine pour faire des apéros dînatoires, du bon fromage, du saucisson, un verre de vin… C’était pas forcément régime mais c’était doux.

Je fais des petits collages dans mon journal de gratitude, ça me change les idées et ça me fait du bien.

Je suis triste, en colère, écœurée, déçue. Je ne peux pas en dire beaucoup plus pour l’instant, mais 2021 continue de me bousculer fort.

Je pense que la volupté, c’est d’enfiler des chaussettes toutes douces avant de se glisser entre des draps propres.

J’aime avoir passé plein de soirées en tête à tête avec mon amoureux / qu’il ait enfin pu rejouer devant un vrai public avec son groupe irlandais (pour les pensionnaires d’un EHPAD, vive les vaccins !) / méditer le soir avant de me coucher / découvrir de nouvelles chansons / le retour de la chaleur et donc des soirées au clair de lune sur la terrasse / mes nouvelles sandales Natural World

Je porte un jean évasé bleu foncé, un t-shirt et un gilet gris et j’ai les pieds nus dans mes sandales, je revis !

J’ai envie de douceur, de paix et de repos.

Et vous, comment ça va cette semaine ?

8 commentaires sur “Cette semaine #49

  1. Hello Isabelle,

    J’avoue que ça fait bien longtemps que je n’ai pas lu un bouquin, le soir avant de m’endormir. Ce serait peut-être une bonne idée de m’y remettre mais je crains de ne pas y arriver tellement je m’endors tôt et à la vitesse grand V. Je ne tiens plus le soir, même devant un film ou un documentaire, je m’endors.

    De gros bisous en espérant cette semaine t’amène de la sérénité et beaucoup de douceur.
    Sand

    J'aime

  2. Je tourne en rond comme un lion en cage, j’assure les jours les uns après les autres, je tente d’apprécier le quotidien et ses petits reins, mais là, j’ai lu que la lune n’était pas cool avec nous, alors je ne sais si c’est elle ou moi, mais depuis deux jours c’est pas top… J’espère que ça va évoluer dans la semaine.
    Et puis je me sens un peu vide, j’ai besoin de retrouver du sens dans plein de choses et entre autre retrouver du sens professionnellement sur mes projets, bref, m’y remettre…

    Bon courage à toi !!

    J'aime

  3. Hello Isa ! 🌸
    Belle semaine à toi ! Floppée de petites douceurs, pour chasser les tracas….
    Je lis toujours avant de dormir. Au moins 20 mn. Si mes yeux ne se ferment pas sur une page, je dors pas. C’est la panique si je dors quelque part et que j’ai pas mon bouquin (çà n’arrive jamais, j’en emporte au contraire toujours trop). Par contre, je me souviens peu de mes rêves. Sauf cette nuit où j’étais invitée à dîner à l’Elysée, c’était Chirac, on mangeait du coq au vin. J’ai réveillé la maisonnée en chantant la Marseillaise à 3 du mat’ 😱😱😱 (cela a-t-il un lien avec ma première injection ce week-end ? Te dirai çà quand je serai Porte-parole de l’Elysée…🤣🤣🤣).

    Bon, sinon, en ce moment…

    🦋 Je lis Colette, « la retraite sentimentale », joie de m’extraire dans les pensées et la syntaxe d’antan…
    🦋 J’écoute The Marias, c’est sud-américain et c’est sweet sweet, je sais plus comment j’ai découvert çà…j’adore.
    🦋 je regarde « la fille aux allumettes », d’Aki Kaurismäki, pépite de cinéma vintage.
    🦋 je mange des saucisses grillées au barbecue, de la soupe courgette/kiri, de la baguette viennoise au ptit-dej, des fraises et les premières nectarines, et puis aussi des Petits Ecoliers au chocolat noir, parce que trempés dans la tisane du soir, ben c’est divin.
    🦋 je fais des  » poèmes collés », j’en suis à 20 et je me renseigne pour les auto-éditer, çà me met en joie.
    🦋 je suis vaccinée !
    🦋 je pense aux nouvelles baskets que j’ai envie de m’offrir pour mon anniv.
    🦋 j’aime penser que dans pile un mois, si la situation le permet 🤞, je partage du temps avec mes parents et m’emplis les poumons d’air marin.
    🦋 je porte un jean bleu délavé, une chemise à fleurs, un pull gris par-dessus.
    🦋 j’ai envie d’aller marcher dans Paris, normalement dans une semaine ce sera possible !🙏
    Bises, Isa !🌻🌼

    J'aime

  4. Jeune et con… ça me rappelle des souvenirs 🙂
    C’est chouette pour ton compagnon. Les concerts n’ont pas repris dans la maison de retraite de ma grand-mère et je pense que ça lui manque…
    Bonne semaine !

    J'aime

  5. Un peu dur de reprendre le travail cette semaine… Je serai bien restée dans mon cocon ! Je suis d’accord avec toi, je fais beaucoup moins de rêves quand je regarde une série. Je pense que c’est une forme de surstimulation visuelle qui doit écraser un peu les capacités oniriques…

    J'aime

  6. C’est vrai que je dors mieux si je lis quelques pages avant d’éteindre. Mais il est vrai que j’ai accumulé une telle fatigue, je dors d’un sommeil lourd et ça fait du bien.
    C’est vrai qu’il était mignon tout plein, Milo dans Gillmore Girls.
    Et j’espère te rejoindre bientôt dans le club des sans-chaussettes mais ici les matinées sont encore très froides.
    Bonne semaine et j’espère que tes émotions s’apaiseront. Bises

    J'aime

  7. Bonjour Isabelle! J’espère que ta tristesse s’est estompée… car la mienne s’envole en te lisant! Je te fais un big big hug!

    Je lis « Killing commendatore » d’Haruki Murakami car l’amie Roseleen m’en avait mis l’eau à la bouche. Je déguste un chapitre par-ci par-là, au soleil. Sinon je continue les passionnantes lettres de Madame de Sévigné. Elle m’a bien fait rire! En janvier 1689, la cérémonie de l’intronisation des chevaliers du Saint-Esprit a lieu à Versailles. Un des nouveaux chevaliers avait mis sa perruque de travers et essayait en vain de la remettre à l’endroit. Mais le plus drôle c’est que les dentelles, les rubans, les épées, les perruques de deux autres se sont retrouvées « si parfaitement entrelacés que nulle main d’homme ne put les séparer ». Comme ils ne pouvaient plus faire les révérences requises, le cérémonial a pris du retard et il a fallu les séparer de force. La Dauphine a éclaté de rire et le Roi se retenait avec peine, ce que la marquise traduit par un sobre: « La majesté du roi en pensa être ébranlée ». J’adore.

    J’écoute quelques chansons de Léo Ferré (Le vin de l’assassin, Les gares et les ports et L’inconnue de Londres). De la poésie pure et une voix, tantôt douce, charmeuse, tantôt malicieuse ou sardonique. « Dormir, dans le chagrin du vent, dormir jusqu’au nouveau printemps, et dans les champs mettre à la voile, et pour une fleur, vendre une étoile »… J’ai aussi écouté, cela ne t’étonnera pas, Les Fontaines de Versailles de Michel Richard Delalande (1683). Pour me donner de l’entrain en trottinant vers mon parc, j’ai chanté en sourdine derrière mon masque: « Plaintes, regrets, inutiles alarmes, n’augmentez pas nos déplaisirs. On ne veut point ici de larmes, on n’y cherche que des plaisirs ». Puis je me suis plantée devant les fontaines dont l’eau jaillit parmi des cygnes majestueux et une volée de canards à becs rouges, et j’ai fredonné « Que chacune à l’envie s’élève dans les airs »! On s’amuse comme on peut quand on ne fait pas de jogging! Mais vraiment, les deux chansons que j’ai écoutées en boucle, des dizaines et des dizaines de fois, c’est « Los Tontos » et « Me Maten » de C. Tangana « El Madrileño », tirées d’un mini-concert que l’on peut voir sur YouTube. A un moment El Madrileño s’exclame « Alegría » et c’est vraiment de la joie qu’elles me donnent ces chansons. J’en suis folle, elles me grisent!

    Je regarde avidement « Line of Duty », cette série géniale de la BBC, qui se termine dimanche prochain et qui renouvelle la définition du suspense, du cliff hanger… Les minutes s’envolent entre 21h et 22h le dimanche soir. Et je fais durer le plaisir ensuite en lisant sur le site du Guardian les analyses des téléspectateurs, ceux qui ont remarqué sur un post-it de juteux détails de leurs yeux de lynx. C’est à se damner cette série!

    Je mange des trucs disparates: un plat chinois (porc aux haricots noirs), du tarama, du sorbet à la mangue et de la glace à la pistache, un friand à la saucisse, des fraises juteuses et surtout des radis blancs, violets, et rouges, admirables.

    Je fais des dessins « à la David Hockney » (du moins j’essaye) après l’avoir vu feuilleter son magnifique carnet de dessins. J’adore ses verts couleur herbe tendre. Tous à la Royal Academy fin mai pour voir ses derniers dessins faits sur le vif en Normandie!

    Je suis ébahie que l’on soit déjà fin avril.

    Je pense que fin mai je vais aller au British Museum voir l’expo sur Néron. Que c’est bon de pouvoir se dire ça!

    J’aime sentir le soleil me réchauffer jusqu’aux os entre deux bourrasques glacées/le contraste entre le soleil bleu azur et le vert tendre des jeunes feuilles/parler aux arbres qui ne sont encore qu’en bourgeons quand leurs voisins exultent/me dire que j’aurais vu ces arbres traverser toutes les saisons/observer les manigances d’une pie bien grasse dans les buissons/que mon élève privée fasse des prouesses aux examens/avoir offert « Du côté de chez Swann » à un ami que lire Proust effrayait.

    J’ai envie d’être le 21 mai pour aller voir Nomadland au cinéma (si tout va bien…) et manger de bonnes brochettes au resto turc à deux pas du cinéma avant la séance.L’espoir fait vivre!

    Je t’embrasse très fort Isabelle et te souhaite une charmante semaine, douce et souriante.

    J'aime

  8. Coucou Isa !
    Je lis ton blog… et je me rends compte que mes rêves sont plus denses quand je suis angoissée. Ce qui est le cas pour le moment. J’attends que mon barbare soit enfin vacciné pour respirer (il a moins de 45 ans mais plusieurs facteurs de comorbidité. Jusqu’ici on passe à travers la pandémie mais il est vrai qu’on est fort prudent. Mais entre les variants, le respect des mesures qui s’effiloche… ben j’ai peur pour lui). Du coup, je rêve de vaccin, de centre de vaccination, de convocation… (oui, c’est hyper fun ^^). Sinon, j’ai terminé L’archipel des larmes et je vais bientôt me plonger dans Ainsi résonne l’écho infini des montagnes d’Hosseini.
    J’écoute La première à la radio : Matin première, Un jour dans l’histoire, Entrez sans frapper, Bagarre dans la discothèque… je me fais des matinées culturelles.
    Je regarde Mortal Kombat (ça me vide la tête et j’aime ça ^^), Le Seigneur des anneaux (on se fait la trilogie avec la poulette), Résident Alien. Par contre, je vais lever le pied sur le journal : à 20h, après le JT belge, j’ai des bouffées d’énervement qui deviennent difficilement gérables : faut que je reprenne le yoga !
    Je mange des apéros aussi ! Accompagnés d’un verre de vin blanc (et je trouve ça bon). Et puis, en vrac, des burgers, des pâtes carbonara, du tiramisu… le tout maison : mon barbare nous gâte
    Je fais ce que je peux (et en cette période, c’est vraiment compliqué)
    Je suis angoissée. Au point que j’ai fini par appeler ma psy pour obtenir un rdv en urgence… J’ai l’impression de ne plus savoir gérer mes émotions, c’est trop en ce moment… Je suis triste de lire que ce n’est pas la grande forme pour toi Isa ❤ Plein de chaudoudoux ❤
    Je pense qu'il ne faudrait pas grand chose pour que je préfère les animaux aux hommes…
    J'aime savoir que ton amoureux à pu jouer devant un vrai public… la culture, cette grande oubliée actuelle. Ici, un guitariste a organisé des mini concerts dans des églises (avec masque et distance, pas plus de 15 personnes). La justice vient de l'acquitter de toutes poursuites et ça, j'aime aussi !
    J'aime le soleil, mon jardin, commander une clématite et un cassis, faire un puzzle avec la poulette (les vilains de Disney, on adore), manger dehors…
    Je porte un short, un tee shirt et un pull (le tout noir… comme d'hab ^^)
    J'ai envie que ce soit notre tour d'être vaccinés.
    Je t'embrasse Isa ❤ Passe une douce journée ❤

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s