Humeur

Cette semaine #55

Je lis The Giver of Stars, traduit en français sous le titre Le vent nous portera.

J’écoute le nouveau podcast de Glennon Doyle, We Can Do Hard Things. J’ai commencé par l’épisode sur l’infidélité et j’y ai retrouvé tout ce qui m’avait plus à la lecture d’Untamed.

Je regarde Nomadland. Le chéri et moi l’avons trouvé beau, lumineux et empreint d’une solidarité touchante. Here goes the American Dream, ai-je commenté à la fin de la séance. Et oui, le rêve américain est mort, mais les gens se serrent les coudes et font preuve d’une bienveillance insoupçonnée face à une réalité économique insupportable. C’est vraiment un film à voir.

Je mange beaucoup de crudités, des tomates, du melon, de la salade. J’ai fait des repas beaucoup plus légers cette semaine, j’écoute mon corps et je ne bois plus que du thé vert le matin, sans prendre de petit déjeuner car, en fin de compte, je n’ai pas faim. Et ça me convient très bien.

Je (re)fais du yoga et, surtout, j’ai recommencé à prioriser mon bien-être physique après des mois où j’étais focalisée sur le boulot et des soucis personnels. Je ne me reproche pas ce laisser-aller, j’ai toujours su que ce n’était qu’une phase, mais je suis bien contente d’avoir récupéré un peu de temps pour prendre soin de moi.

Je pense que les candidats aux départementales dans les Bouches du Rhône sont aussi peu enthousiasmants que ceux des élections nationales, quand ils ne sont pas carrément à gerber. Outre le RN qui affiche fièrement ses couleurs (beurk), une autre liste expose ses opinions d’extrême-droite de manière tout à fait décomplexée et coche toutes les cases du bingo populiste (« identité », « immigration », « islamisation », « insécurité » et j’en passe). Je suis à deux doigts de faire mes valises.

Heureusement, je suis soulagée de lire de belles histoires ou de bonnes nouvelles qui me réconcilient avec l’humanité. J’en veux pour preuve les comptes Instagram The Happy Broadcast et Merci à un inconnu, ou cette chouette histoire trouvée sur le compte de The Conscious Kid.

J’aime avoir passé la parfaite soirée en amoureux avec dîner en terrasse dans notre restaurant préféré de Saint-Rémy de Provence et séance de cinéma / avoir eu 3 jours en solo pour mettre les bouchées doubles sur mes deux trads en cours / inviter L&S pour un petit dîner entre ami.e.s à leur retour de week-end / porter mes tenues estivales / me sentir plus légère, le combo manger moins et refaire du sport fait déjà effet / me sentir soutenue et comprise ❤

Je porte ma tenue de yoga, mon tapis n’attend plus que moi !

J’ai envie que l’Univers cesse de me bousculer. Oui, je sais, on ne contrôle pas les événements, on ne contrôle que la manière dont on y réagit. Mais si je pouvais arrêter de me prendre des déferlantes, histoire d’avoir deux minutes pour reprendre mon souffle, j’arriverais peut-être à remonter sur ma planche et à surfer sur les prochaines vagues. Merci, bisous.

Et vous, comment ça va cette semaine ?

3 commentaires sur “Cette semaine #55

  1. Bonsoir isa! Enfin au calme pour t’écrire! Un vrai plaisir.

    Pour Nomadland, je ne l’ai pas regardé comme toi. C’est un film qui m’a mise mal à l’aise. Il ne m’a pas émue… je n’ai ressenti aucune compassion… Je n’ai pas du tout cru à son « wanderlust ». Je pense aussi que je n’aurais pas dû voir ce film… ce qu’il me faut aujourd’hui, c’est une comédie, c’est un animé japonais avec des petites bêtes toutes mignonnes qui vivent dans les hautes herbes, c’est La grande vadrouille de Louis de Funès! Il n’y a aucun film ici à me mettre sous la dent…

    La semaine dernière…

    J’ai lu les Mémoires de Jean-Nicolas Dufort de Saint-Leu, comte de Cheverny… C’est amusant parce qu’il rencontre, ici et là, le baron sur lequel j’ai écrit un article, et c’est comme si j’étais présente, tant j’ai vécu avec ce baron! J’essaye d’imaginer ce qu’était la voix rauque de Louis XV, si étrange et reconnaissable en toutes… Bref, je suis comme un poisson dans l’eau dans cette petite société.

    J’ai écouté Phaeton, le fils du soleil, tragédie lyrique de Lully, qui date de 1683. J’imagine toujours que je suis assise quelques rangées derrière Louis XIV, que j’aperçois un bout de sa perruque, et que d’une baie vitrée de la galerie des glaces, je contemple le coucher du soleil à l’horizon, sur le grand canal. J’imagine ma robe… qui est toujours rose ou bien vert-eau. J’arrive vraiment à m’échapper ainsi… je vois trop de films!

    Je regarde une femme, quelque part aux USA, qui fait des collages dans son journal; deux toutous copains qui se retrouvent et s’amusent en sortant leurs crocs et en grognant; une série polonaise à laquelle je ne comprends rien du tout; des reportages de l’INA dont je vais agrémenter les cours l’an prochain; des Navarro et des Commissaire Moulin vus et revus… il n’y a rien du tout à la télé.

    J’ai mangé une super bonne pizza au resto… J’ai aussi dégoté du yaourt aux amandes si bon! Et du gâteau basque (sur la boîte on dit que c’est une recette adaptée…); du Reblochon et du bon pain… et j’ai essayé de faire des Singapore noodles mais ça a totalement raté : j’aurais dû acheter du poulet sauce mangue et noix de coco et je n’ai pris que du poulet normal… Cela veut dire que je dois retourner d’urgence à Soho au quartier chinois!

    Je fais trop de surplace en ce moment… Alors heureusement qu’à l’autre bout du monde un Suédois qui vit au Japon ne se lasse pas de sillonner les rues de Tokyo ou parfois fait une petite excursion comme par exemple à Enoshima, une magnifique presqu’île au bord du Pacifique…

    Je ne pense pas du tout à Roland Garros. Mais j’ai hâte que l’Euro commence, pas que je sois fan de foot, mais pour la ferveur, quand les rues se vident et que tout le monde est devant sa télé.

    Je suis contente que la saison des glaces soit de retour!

    J’aime le jus d’ananas/une journée de pluie battante quand je suis certaine que le soleil sera au rendez-vous le lendemain/m’offrir plein de Washi tapes et courir chez moi les essayer/les oiseaux qui même à minuit pépient/la brise fraîche du matin dans mon cou

    Je porterai mon petit pyjama dans 10 minutes, mon lit m’attend. Pourvu que Morphée soit au rendez-vous!

    J’ai envie de nager nager nager, de me déplier, de me détendre, et de voir la vie en rose.

    Belle semaine! Qu’elle te permette de surfer, cheveux au vent!

    Je t’embrasse très fort!

    J'aime

  2. Hello Isabelle,
    merci déjà pour ces articles sur toi, mais toujours aussi passionnants et foisonnant de choses à découvrir.
    Alors je souris car j’ai lu le livre que tu lis, enfin je l’ai écouté en anglais, et j’ai adoré, cette solidarité, les bienfaits de la lecture, l’émancipation des femmes… D’ailleurs je suis en train de lire un autre de Jojo Moyes, j’irai où tu iras, je crois que c’est le titre.
    J’écoute la BO d’HP avec les enfants, mes titres préférés sur spotify, comme toi je mets à jour et j’aime entendre les enfants réclamer celles qu’ils aiment.
    J’ai pensé à toi, j’ai fini la série « the bold type » sur amazon prime, une sorte de sex and the city, mais moins glamour, plus dans l’air du temps, assez féministe, même si les héroines n’ont que 25 ans, les sujets abordés, la sexualité, la maternité, tous les sujets un peu polémiques sont là et bien il y a de la bienveillance par une boss et ça, ça fait du bien. Bref, je te la conseille vivement.
    Et j’avais noté ce film dans ma liste, ce sera peut-être pour ce we, merci du retour, ainsi que celui d’Agnès différent, c’est très intéressant 🙂
    Je mange mes premières courgettes et j’adore !!! En pain avec de la feta en accompagnement… trop contente, avant de ne plus en pouvoir d’ici un mois 😉 et puis je mange un peu trop de trucs sucrés au chocolat, je sens que ce n’est pas sain, mais je n’arrive pas trop à gerer…
    Je fais ma mini routine de yoga chaque matin et je suis fière de tenir la distance, mais je n’arrive pas trop à méditer, il faut que je retrouve le rythme, ça devrait me faire du bien.
    Je pense comme toi que ce cirque politique me gonfle et manque de convictions, de valeurs saines… Et je pense aussi que cette société me met bien en colère pour mille raison, mais en ce moment, je sens bien que mon seuil est très faible pour tout ce qui concerne les femmes, les mères… et aussi le combat pour que les futures mères et les mères soient informés sur le CMV, c’est le mois de sensibilisation sur ce virus pourri qui a couté l’audition à ma fille et j’aurai aimé pouvoir y faire quelque chose… voir #stopcmv ou #cmvawareness.
    Je suis contente d’avoir partager ce we en famille avec les miens pour mon anniversaire, celui de ma soeur et ma nièce et d’avoir été gâtée avec un vélo électrique comme je l’avais suggéré 😉 (oui je suis gâtée !!).
    Je porte moi aussi mes vêtements d’été avec plaisir et aujourd’hui ma combi en lin rose que j’aime beaucoup !
    Et enfin j’ai envie que les choses se mettent en place pour le boulot et que la vie continue de me faire rencontrer des gens comme toi sur ma route 🙂 Et de te dire merci car vraiment je crois qu’on a pas mal d’intérêts communs et qu’à chaque fois je suis toujours heureuse de lire tes liens et tes partages qui me touchent et m’intéressent !
    Biz et merci à toi

    J'aime

  3. Quelles bonnes vibrations, quelle belle énergie.
    Ton billet tombe à point nommé. J’étais un peu soucieuse et tu m’as donné un agréable kick !
    Je vais m’abonner à ces comptes Insta car on a tant besoin d’optimisme et de bienveillance dans notre monde si fracturé.
    Et je suis heureuse de lire que tu te sens mieux, que tu reprends pied.
    Je t’embrasse très fort !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s