Humeur

Cette semaine #60

Je ne lis pas cette semaine car je suis beaucoup trop occupée à binge-watcher regarder une série géniale dont je vous reparle un peu plus bas. Et puis, je me dis que faire une pause lecture me permettra de publier ces chroniques de livres qui, pour la plupart, dorment depuis des semaines dans les brouillons de ce blog…

J’écoute mes chansons préférées pour me réveiller le matin ou ma playlist de musiques de films pour bosser. Je n’ai pas encore visionné Westworld mais les reprises démentes de Ramin Djawadi me donnent envie de me plonger dedans…

Je regarde Ted Lasso et c’est tellement bien que je pense y consacrer un billet complet (comme j’aurais dû le faire pour Fleabag, et si je cite ma série préférée de ces cinq dernières années, ce n’est pas un hasard, je mets désormais Ted Lasso sur le même piédestal). Si vous avez envie d’y jeter un coup d’œil avant que je publie mon billet (ce que je vous encourage à faire), sachez simplement un truc : je déteste le foot. Si vous êtes comme moi, ne vous laissez pas décourager par l’univers sportif, l’important, c’est l’humain. Et de l’humanité, cette série en a à revendre.

Je mange des légumes, de la salade, des brochettes de poisson, de la mousse au chocolat… Bref, nous sommes bien arrivés en Bretagne et mes parents nous gâtent 🙂

Je fais de grandes balades sur la plage et ça me fait beaucoup de bien.

Je pense que cette crise sanitaire est en train d’abîmer irrémédiablement de nombreuses relations (familiales ou amicales) et cela me rend très triste.

Je suis fatiguée, émotionnellement, depuis février dernier, ce n’est pas simple.

J’aime avoir pu prendre le train mardi dernier, c’est un moyen de transport que j’apprécie, et je suis contente de pouvoir voyager, même si je dois faire des tests en attendant ma 2e dose fin août / avoir retrouvé mon père après plus d’un an sans se voir / les longues balades sur la plage / les dîners sur la terrasse (avec un petit pull parce que ce ne sont pas les mêmes températures qu’en Provence – ouf, j’ai échappé à la canicule) / les soirées jeux en famille / que ma fille se soit découvert une passion pour le Scrabble / que mon fils mette le nez dans une de mes séries de Fantasy préférées, La Roue du Temps (on ne va pas le revoir de sitôt mais lui, au moins, il connaîtra la fin, moi j’ai abandonné en cours de route, trop de temps entre la sortie de chaque nouveau tome, à l’époque) / échanger plein de tendres messages avec mon amoureux resté dans le Sud pour bosser (il a plein de concerts et c’est tant mieux) / regarder Ted Lasso le soir avant de m’endormir (c’est exactement la dose de feel-good dont j’ai besoin)

Je porte un jean et une marinière (when in Rome…).

J’ai envie que les incompréhensions et les désaccords se dissipent d’un coup de baguette magique. A défaut, je n’ai plus envie de cacher ce que je pense pour ne pas faire de vagues.

Et vous, comment ça va cette semaine ?

16 commentaires sur “Cette semaine #60

  1. J’attends impatiemment notre départ en Irlande la semaine prochaine…et je te confirme une chose, cette situation sanitaire a bien abîmé irrémédiablement certaines relations…

    Aimé par 2 personnes

  2. Bonjour Isabelle! Ton billet tombe à pic… je suis un peu tristounette, il fait gris et froid… je tourne un peu en rond… ça fait du bien un petit rayon de soleil breton!

    Je lis un blog avec des billets des années 2006-2010, de quelqu’un qui vivait à cette époque au Japon et que j’ai connu. Ça me fait du bien. Je relis mes commentaires… je me revois au Japon…

    J’écoute Yate de C. Tangana: Cierra los ojos, el viento en la cara/Estás en un yate, agua salada/Sé que si miras para atrás aún te persigue el pasado/Pero vas a toda hostia y el champán está helado/ Vete Lejos de aquí… qui résonne étrangement avec mes états d’âme. Mais la chanson qui me donne le plus d’entrain c’est Permission to dance du groupe de K-pop BTS. Ils sont trop marrants !

    Je regarde Stillwater, le film avec Matt Damon, qui se déroule à Marseille. Je l’ai adoré. Génial acteur. En sortant N. a trouvé que c’était hyper long, pas crédible, et qu’ils jouaient mal… moi je l’ai trouvé trop court, j’ai marché à fond, et je trouvais qu’ils jouaient tous comme des dieux! Il est merveilleux Matt dans ce film… et la fin, sa phrase à la fin… bref. À voir. A-do-ré. Et sinon je regarde tous les films avec Gabin, Lino Ventura, Fernandel, Bourvil et Toshiro Mifune, cet acteur japonais fantastique, sur lesquels je peux mettre la main et poser les yeux.

    Je mange des spaghettis à la paysanne (courgette, aubergine, carotte, poivron rouge, oignon… un de chaque, emincé dans sa longueur, un peu de piquant, du parmesan… c’est un délice…), des nikumiso kyuri (concombres sauce miso), des gyoza aux légumes, et des mazesoba (nouilles au porc, oignon blanc, jaune d’œuf, ail…) somptueux (j’en aurais léché le bol!) et des glaces parfum orange-chocolat.

    Je fais des choix entre des CVs et ça me rend malade de devoir trier… mais c’est comme ça… mais je déteste. Ça me rend malheureuse.

    Je pense que cet été statique, incertain, éprouvant, va faire éclore chez moi… un moi différent, avec des priorités différentes…

    Je suis fatiguée aussi… lumière, légèreté, rires… vous êtes trop rares dans ma vie en ce moment… j’ai envie de pleurer à chaudes larmes pour me soulager.

    J’aime quand les gars de BTS, dans une de leurs routines endiablées, s’embrassent leur propre main (je ne sais pas pourquoi mais ça me fait rire aux éclats)/la paella dans le clip video Yate de C.Tangana/voir la Méditerranée dans Stillwater/quand le serveur japonais dit merci et au revoir en français et que je lui réponds en japonais/voir des bandes-annonces de films et en noter les titres dans mon agenda… des promesses de bonheur/qu’on me dise : j’ai plein de petits trucs pour toi (surtout quand on revient de Paris!)/découvrir ce que les architectes ont fait des anciens entrepôts à charbon derrière la gare de King’s cross: on se croirait à Bercy ou à Tokyo… /le Regent’s canal, ses péniches, son eau verte et ses canards/m’adosser à un mur de briques rouges et tendre mon visage au soleil – un moment rare de plénitude/noter les derniers rayons sur le mur d’en face / la voix de Gabin quand il dit « toi t’es formidable »

    Je porte souvent mon regard vers le ciel, vers les 19h… c’est là qu’il est le plus beau, qu’il rougeoie, qu’il bleuisse ou rosisse…

    J’ai envie de m’asseoir devant la mer, une mer, quelle qu’elle soit… et de me laisser bercer.

    Aimé par 2 personnes

    1. Alors ma prochaine photo de mer sera pour toi, et je promets de t’envoyer par la pensée un peu de ces ondes apaisantes que procurent le bruit des vagues, le vent salé et la vision de toutes ces nuances de bleu-vert-gris. Bientôt, mon amie, bientôt tu pourras te laisser bercer.

      Moi aussi, j’ai souvent le cœur gros et l’envie de pleurer ces jours-ci, laissons couler nos larmes, cela nous fera sûrement du bien…

      Je t’embrasse fort ❤

      J'aime

      1. Oh Isa! Merci! Tes mots me font du bien! Me vont droit au cœur. Ta gentillesse me touche. J’espère que tu te ressources, que tu t’apaises… me laisser flotter, me laisser porter par la vague… ne plus rien décider, ne plus rien préparer, prévoir, organiser… juste profiter du jour qui vient, du vent, du soleil, des étoiles… sourire tranquillement. je t’embrasse très fort. Merci.

        Aimé par 1 personne

  3. Coucou Isabelle,

    Je suis ravie de te savoir en vacances et que tu profites à fond de ces moments.
    En effet, c’est très triste, mais cette crise sanitaire abîmes beaucoup de liens, nous en parlions justement hier avec Julie.

    De mon côté, assez fatiguée cette semaine, car j’ai du monde à la maison,mais c’est tellement chouette, avec les temps qui court, d’avoir les gens que l’on aime à nos côtés.

    Je t’embrasse très fort et te dis, à très vite !

    Aimé par 1 personne

  4. Hello Isa ! Ravie de te savoir heureuse et choyée en Bretagne…on en a besoin. Oui la crise sanitaire fait émerger bien des tensions ou modes de pensée jusque là bien enfouies qui ressurgissent, amplifiées. C’est difficile. Plus que jamais nos petits bonheurs, contemplations et amitiés sincères sont précieuses…énormes bises Isa et belle semaine !🌸🌷🌸🌷

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as absolument raison, et je me réjouis plus que jamais de cet espace douillet où nous pouvons faire de si belles rencontres et échanger dans la bienveillance. Gros gros bisous à toi aussi, et bon séjour en Normandie, nous voilà voisines d’un seul coup 😉 ❤

      Aimé par 1 personne

  5. Alors je vais me précipiter sur Ted Lasso car j’avais déjà adoré Flea Bag que tu avais déjà recommandé !
    Chez moi aussi roller coaster émotionnel …. pas facile tous les jours….
    Profite bien de tes vacances 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Pour Ted Lasso, tu m’en diras des nouvelles !
      Je compatis pour le roller coaster émotionnel, je t’avoue que je suis un peu au bout du rouleau. Comme j’écrivais chez toi tout à l’heure, heureusement qu’on peut se soutenir les unes les autres !
      Gros gros bisous Véro ❤

      J'aime

  6. Je lis le dernier numéro de Flow et des magazines de déco… mon amoureux a fait le plein pour moi en prévision des vacances.
    J’écoute une playlist improbable composée des grands classiques du rock/punk/grunge des années 90, des génériques Disney, ds groupes de metal… Ces vacances sont éclectiques ^^
    Je regarde la mer, la montagne, le ciel…
    Je mange du poisson, des fruits, des glaces, des rousquilles, des bougnettes, du jambon hors de prix qui fond tout seul dans la bouche…
    Je fais le plein de vitamine D pour l’année 🙂
    Je pense qu’on devrait pouvoir exprimer des avis divergents sans que ça nuise aux bonnes relations. Je crois que la richesse vient de là : parler, confronter ses opinions, réfléchir au point de vue de l’autre… J’ai souvent constaté que les idées des uns et des autres ne sont pas toujours si éloignées que ça lorsqu’on prend la peine den parler. Je trouve que les réseaux sociaux et les échanges succincts écrit ont polarisé très fort les débats. Il me semble souvent qu’on demande aux gens d’être « pour » ou « contre », alors que je me sens souvent « entre les 2 ». Il n’y a plus de débat possible et ça m’épuise… J’en ai marre de me sentir comme une case à cocher dans le grand débat public sur tout et rien…
    Je suis triste de reprendre le boulot la semaine prochaine.
    J’aime le soleil, le muscat, les promenades en familles, discuter avec la poulette qui devient une vraie ado, marcher dans la mer, le service à café de l’arrière grand mère du barbare, porter des shorts…
    Je porte un short et un vieux tee-shirt
    J’ai envie de te faire un gros calin virtuel ❤
    Gros bisous Isa

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour le gros câlin virtuel que j’accepte bien volontiers ❤ Je partage totalement ton point de vue sur les débats actuels, et sinon je me réjouis que ces vacances te permettent de te ressourcer, je sais à quel point tu en avais besoin. Gros gros bisous ❤

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s