Gratitude

Le meilleur de septembre 2021

On ne va pas se mentir, septembre a été un mois extrêmement dur. « J’ai été avalée par le mois de septembre », me confiait une amie ce week-end, et je dois dire que j’ai la même impression. Tout avait pourtant si bien commencé, j’étais tellement heureuse d’être de retour dans ma bulle de douceur… Puis je me suis fait une grosse entorse, mais au lieu d’appuyer sur pause pour prendre soin de moi comme mon corps me le réclamait, je me suis précipitée en Bretagne au chevet de mon père qui venait de faire un AVC. Et la liste des soucis ne s’arrête pas là, mais il est certaines histoires qu’il ne m’appartient pas de raconter… Bref, je suis épuisée et j’ai eu des grands moments de découragement, à tel point que j’ai hésité à rédiger ce billet. Mais, si la pratique de la gratitude au quotidien m’a appris une chose, c’est bien qu’il n’existe jamais une journée – ou un mois – complètement pourri.e. J’ai vécu aussi quelques moments formidables, et ils méritent que j’en garde la trace.

Une fois n’est pas coutume, commençons par ce qui est, incontestablement, la meilleure nouvelle du mois : mon père va bien. Nous avons eu beaucoup de chance, il a été très bien soigné. Il est sorti des soins intensifs au bout de 2 jours et a très vite pu entamer les exercices de kinésithérapie et d’orthophonie nécessaires à ce que nous espérons être son complet rétablissement. Le voici désormais en rééducation, dans une grande chambre qui donne sur un parc qu’il connaît bien car situé à deux pas de chez lui. Je suis sûre que cela lui remonte le moral, tout comme le fait de pouvoir compter sur le soutien de tous ses proches. Je ne sais toujours pas à l’heure actuelle quelles séquelles il gardera de cet épisode, mais il se bat. « Prends soin de toi », lui ai-je demandé au moment de lui dire au revoir, samedi dernier. « Compte sur moi », m’a-t-il clairement répondu. Chaque parole que nous parvenons à comprendre nous fait l’effet d’un cadeau, mais celle-là m’a remuée encore plus que les autres. Oui, je compte sur toi, papa.

Les meilleurs moments du mois : une soirée en solo entièrement consacrée au Pumpkin Autumn Challenge (j’ai regardé les vidéos de Guimause, établi ma PAL et dressé la liste des livres que je voulais acheter) ❤ une après-midi lecture au soleil, à côté du bananier, avec le chat sur les pieds ❤ une longue discussion avec copine de moi ❤ une chouette soirée avec mes loulous devant un épisode du Mystérieux Cercle Benedict ❤ dîner au restaurant avec la compagne de mon père en regardant le soleil se coucher sur la mer, puis nous promener sur la digue avec un joli croissant de lune en point de mire ❤ une soirée avec L&S ❤ un concert des Goosie (ça faisait longtemps) ❤ une soirée et une matinée chez D. et H. (ça faisait longtemps aussi) ❤ un road trip à couper le souffle dans la montagne ❤ deux jours à Mende, deux super restos en amoureux, et un concert en occitan absolument magique ❤ notre première séance de cinéma depuis janvier 2020 ❤

Les (autres) bonnes nouvelles du mois :

  • Mon fils est entièrement vacciné et ma fille le sera la semaine prochaine. Voilà déjà un souci de moins !
  • Mon principal éditeur me verse des royalties deux fois par an, en mars et en septembre. J’avais complètement oublié le versement de septembre, qui vient mettre du beurre dans les épinards à un moment où j’en avais bien besoin !

Les (petites et grandes) satisfactions du mois :

  • j’ai profité des (trop) nombreux trajets en train pour continuer à prendre de l’avance sur ma trad en cours
  • j’ai vu Dune avec mon chéri. Sur le moment, j’étais un petit peu moins emballée que je ne le pensais. Comme l’a si bien dit un copain sur Facebook, « c’était plutôt pas mal pour une grosse intro ». C’est dense, c’est (relativement) lent, mais je suis super contente que Denis Villeneuve prenne le temps de mettre en place l’histoire et les personnages, justement. Surtout, c’est filmé de main de maître et les acteurs sont géniaux. Bref, plus j’y repense et plus je me dis que c’est une vraie réussite. Il ne reste plus qu’à prier très fort pour que la Warner donne son accord pour la suite !
  • j’ai pratiquement terminé la 3e saison de Gilmore Girls.
  • j’ai lu La Mélancolie de celui qui vise juste, The Guinevere Deception, L’Île presque (Le Grimoire d’Elfie #1) et The Comfort Book. Evidemment, je n’ai pas eu le temps d’en chroniquer un seul, (je compte rattraper mon retard dans les prochains jours), mais je suis ravie d’avoir réussi à tenir le rythme du PAC : 4 titres sur 12, c’est bien parti !

Le meilleur du Net :

  • Sylvia Plath’s Last Plan, un très bel article qui parle des lettres de Sylvia Plath sous forme de bande dessinée (en anglais, sur le site du New Yorker)
  • Le versant positif des troubles sensoriels, un billet super intéressant de mon amie Armalite où elle décrit à la fois les troubles en question et comment elle y remédie. Etant moi-même dotée d’une grande sensibilité, je me suis notamment retrouvée dans le fait que la résistance et la tolérance aux facteurs de stress diminuent avec l’âge. En cette période compliquée où on exige beaucoup de moi, sans doute plus que ce que je peux raisonnablement donner, ça m’a fait beaucoup de bien de lire cet article. (Merci <3, du coup !)

La meilleure chanson du mois : cette reprise de « Cream » est probablement ma chanson préférée des Goosie ❤

Et vous, que retiendrez-vous de ce mois de septembre ?

11 commentaires sur “Le meilleur de septembre 2021

  1. Bonsoir Isabelle! Oh combien te lire me manquait! Ta petite musique… j’aime ton collage et la robe noire sur insta te va merveilleusement bien, très chic!

    Alors septembre… septembre… septembre…
    Je ferme les yeux et je vois…
    Une après-midi à rire aux éclats, légère et chaleureuse… le cœur léger comme une plume.
    Un déjeuner dans un petit resto coréen par une journée si ensoleillée, si chaude… et des morceaux de poulet si croustillants qui ont un terrible goût de revenez-y…
    Une journée entière dans un parc… un banc à l’ombre, un jet d’eau, des canards… à un moment une femme est passée une glace à la main, un Twirl. Jamais je n’ai eu autant envie d’une glace. J’ai filé à la supérette pas loin… la dégustation de cette glace m’a comblée de joie.
    Et surtout surtout, je suis tombée sur une chanson qui a illuminé ce mois: Life goes on du groupe coréen BTS. Ça s’est passé comme ça: je suis tombée sur la vidéo par hasard. A part le titre, et quelques mots en anglais, les paroles sont en coréen… la vidéo est un peu énigmatique. Mais va savoir pourquoi, cette chanson m’est allée droit au cœur et a touché un point sensible. Elle m’a totalement bouleversée. Il me suffit d’y penser pour que les larmes me viennent aux yeux.
    Une vraie catharsis. Je crois qu’instinctivement j’y ai mis toutes les peines de cette dernière année et tous les espoirs. C’est son thème. Elle m’amène à la fois une peine extrême et son soulagement. C’est insensé. C’est mystérieux. J’en ai lu la traduction mais je n’ai rien retenu. C’est vraiment un miracle la musique. Ces voix, ces mots à rallonge sussurés dans une langue inconnue, la mélodie et, dans la vidéo, quelques scènes me purifient…

    C’est un mois bizarre au possible. Mais c’est un mois où j’ai réalisé que j’avais recommencé à rire, à rire vraiment, pour des bêtises. J’ai recommencé à dire la phrase que je disais très très souvent avant « ça me fait riiiiiiiire ». Je parlais d’un truc à une amie et je me suis entendue la dire… et ça m’a fait tant de bien!

    Alors je te souhaite un mois d’octobre apaisé, doux, avec un papa qui recouvre sa santé…

    On ira tout en haut des collines
    Regarder tout ce qu’octobre illumine

    Je t’embrasse ! (Il me reste un Twirl dans mon freezer! Youpiii!)

    Aimé par 1 personne

    1. Merci 💕💕💕 Je n’en suis pas encore à rire aux éclats mais c’est bon de se dire que ce temps-là est revenu pour toi. Merci pour ces instantanés légers, mélodieux et émouvants que tu déposes ici comme autant d’encouragements à aller vers la lumière, le beau, le doux… Je t’embrasse 😘

      J'aime

  2. Je suis heureuse de lire que ton papa va mieux et qu’il est bien entouré et volontaire. La rééducation aide énormément et fait même des miracles : on avait prédit à mon père une paralysie quasi totale et il a remarché et reparlé admirablement bien.
    Et puis la volonté, la tendresse, le soutient font énormément.
    Merci pour tous ces doux moments et le lien vers la BD de Sylvia Plath dont j’avais lu une bio romancée fascinante.
    Toi aussi prends soin de toi.
    Je t’embrasse très fort et t’envoie plein de bonnes ondes. 💕❤🤞

    Aimé par 1 personne

Répondre à Agnès Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s