Gratitude

Quand mon couple m’inspire de la gratitude

A l’occasion de Thanksgiving, mon amie Armalite a posté sur son blog une liste des choses pour lesquelles elle est reconnaissante, d’après une série de « Gratitude Prompts » trouvée sur le compte Instagram @wholeheartedschoolcounseling. Pour ma part, à l’heure où 2021 s’apprête à tirer sa révérence, j’ai eu envie d’adapter cette liste afin d’exprimer toute la gratitude que m’inspire mon couple. En effet, mon amoureux a été l’un de mes plus grands soutiens lors de cette année particulièrement difficile, et notre belle complicité fait partie des choses positives dont je me souviendrai en repensant à toutes ces épreuves.

1. Une de nos forces : notre capacité à communiquer. Il arrive que, par moments, on ne se comprenne pas. Mais on réussit toujours à en parler. Chaque discussion nous fait avancer, ensemble.

2. Une chose qu’on ne peut pas acheter avec de l’argent : cette envie de mettre en commun nos forces et de concilier nos différences.

3. Une chose qui me réconforte : savoir qu’il y a en ce monde quelqu’un qui m’aime comme je suis, malgré mes faiblesses (ou peut-être aussi grâce à elles).

4. Une chose amusante : mon chéri a toujours peur d’oublier quelque chose. Alors, avant de partir pour un concert, il récite à voix haute la liste de tout ce qu’il doit prendre. J’ai pris l’habitude de réciter cette liste avec lui et de lui suggérer des choses qu’il aurait pu oublier, c’est un petit rituel qui m’amuse.

5. Une chose dans la nature : vous le savez, tous les soirs ou presque, nous sortons admirer les étoiles avant d’aller nous coucher. C’est un autre rituel très important dans notre vie, ça nous fait un bien fou de nous retrouver comme ça, au milieu des arbres fruitiers, sans aucune pollution lumineuse, comme si nous ne faisions qu’un avec la nature et l’univers. C’est d’ailleurs un moment propice à toutes ces discussions à cœur ouvert qui nous rapprochent.

6. Un souvenir : la première fois que j’ai vu mon chéri, ce qui m’a frappé, c’est son sourire, et la façon dont ce sourire illuminait autant son regard que son visage. Aujourd’hui encore, il suffit qu’il me sourit de cette façon-là pour que mon cœur batte plus fort !

7. Une chose qui change : nous avons beaucoup en commun, évidemment, mais nous sommes très différents au niveau du caractère, ce qui fut la cause de bien des disputes. Aujourd’hui, ça reste une source de tensions parfois, mais nous élevons de moins en moins la voix. Si un problème se présente, nous réussissons à en parler beaucoup plus calmement.

8. Un défi : continuer à guérir mes blessures pour réapprendre la confiance (en moi et en les autres). Grâce à mon amoureux, j’ai pu me rendre compte à quel point mon vécu familial influence mes réactions. Je peux avoir tendance à me refermer très vite pour me protéger et éviter d’être déçue et/ou blessée. Mon chéri mérite mieux, notre couple mérite mieux, et moi aussi, je mérite mieux. Alors j’avance, en sachant que je peux compter sur son soutien et son écoute.

9. Quelque chose d’intéressant : je suis reconnaissante pour toutes les rencontres humaines et les découvertes culturelles que je fais grâce à mon chéri et à son métier de musicien. J’ai l’impression que mon horizon s’est tellement élargi depuis que nous sommes ensemble !

10. Quelque chose de beau : la rencontre presque improbable de deux êtres si différents, le chemin parcouru, le foyer que nous formons, l’exemple que nous donnons aux deux enfants que nous élevons ensemble.

Et vous, qu’est-ce qui vous inspire de la gratitude au moment de clôturer 2021 ?

11 commentaires sur “Quand mon couple m’inspire de la gratitude

  1. Quelle chouette photo! Qu’elle illustre bien ton billet!

    Allez, Je me lance:

    1. Une de mes forces : l’humour. A un moment donné je ne supporte plus le pathos, je pleure je pleure et puis ça me gonfle, ça me fait rire, je me fais rire. J’aime avoir cet outil-là à ma disposition.

    2. Une chose qu’on ne peut pas acheter avec de l’argent : la reconnaissance des étudiants pour leur prof. Quand ils l’expriment c’est magique. C’est recevoir un Oscar ou un Grammy award!

    3. Une chose qui me réconforte : savoir qu’un jour j’arpenterai de nouveau les rues de Tokyo. Merci au Japon d’être le Japon.

    4. Une chose amusante : croire que je peux chanter en coréen ! Si fière de dire « Bogo sipda ireohge deo bogo sipda
    Neohui sajineul » en rythme…. Alors que ce qui sort de ma bouche doit plus sonner comme le langage elfique qu’a inventé Tolkien pour Le seigneur des anneaux! Parler une langue si éloignée de la mienne me réconforte sur la richesse du monde, sa variété, j’aime l’idée des antipodes, du différent, et ce qu’il peut m’apporter.

    5. Une chose dans la nature : le gros et gras corbeau couleur jais qui aime se percher sur le lampadaire devant ma fenêtre. J’ai toujours peur qu’il se casse la figure tant son équilibre me paraît précaire alors je le couve des yeux, comme une mère poule, enfin tu vois ce que je veux dire. En fait je me projette en lui car moi c’est sûr je ne tiendrais pas 1 seconde sur ce poteau ! J’aime sa beauté et son énergie trépidante.

    6. Un souvenir : retrouver ma belle-sœur et ma nièce dans un restaurant de tapas à Halloween. Premiers membres de ma famille que je voyais depuis deux ans … il y avait quelque chose de rassurant dans leur présence à Londres, de parler français avec des Français de France.

    7. Une chose qui change : moi, mes envies, mes priorités… mon petit violon intérieur, comme dit Proust, s’est remis à jouer une mélodie qui me plaît. Je me suis reconnaissante de ça, de ne pas me laisser aller, de persévérer.

    8. Un défi : faire du sport. Si j’étais au Japon aujourd’hui je ne pourrais jamais faire ce que j’y ai fait dans le passé. J’ai retrouvé des documents me montrant que je sillonnais la ville non stop, de temple en temple, de parc en parc, de cinéma en musée, plusieurs en une seule journée. Je dois me muscler sinon je ne pourrais que rester sur un banc à observer tout mon soûl les corbeaux sur les pelouses et les lotus dans l’étang de Shinabazu.

    9. Quelque chose d’intéressant : le pouvoir de la musique. Et de l’art en général. Je menais mon petit bonhomme de chemin, je n’allais pas bien mais je ne m’en rendais pas vraiment compte, le stress s’était accumulé à une hauteur vertigineuse sur mes épaules, et puis un jour, par hasard, j’ai rencontré une chanson, des voix, qui m’ont touchée profondément. Il y a des rendez-vous magiques dans la vie. Je suis infiniment reconnaissante à ce musicien qui a concocté une petite bluette à des milliers de kilomètres de l’Angleterre, qu’il a lancée dans l’univers… jusqu’à mon cœur qui a su reconnaître ce qui lui ferait un bien fou.

    10. Quelque chose de beau : plusieurs personnes qui répètent pour danser en rythme. Le travail de titan qu’il y a derrière pour arriver à l’harmonie, les corps qui s’élèvent et retombent ensemble, le bruit mat sur le sol… je pense souvent à la première répétition, comment elle a dû être désordonnée et comment tous les problèmes ont dû être réglés pour arriver à cette grâce fluide, aérienne, époustouflante de beauté. Les regarder me donne de l’énergie, m’encourage à travailler, à peaufiner, à m’affûter, me motive à atteindre mon potentiel… mais pas dans la danse, malheureusement.

    Beaucoup de bonheur au couple de la photo ! Je t’embrasse très fort Isa et merci de ce questionnaire qui m’a bien fait réfléchir.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci à toi pour tes bons vœux et tes réponses. J’adore te lire, tu écris tellement bien ! Tu m’ouvres d’autres horizons, tant sur le plan culturel qu’au niveau des voyages. D’ailleurs, je pense fort à toi en ce moment car, pour mon travail, je passe mes journées au Japon ! Je te souhaite de pouvoir y retourner le plus tôt possible ❤

      J’aime

      1. Oh! Merci Isa! Tu vas rire, lors d’un débat en cours, j’ai fait exprès de prononcer le mot « otaku » (j’ai pensé à toi, et penser à toi c’est être au chaud de mon foyer, hors de la classe, un moment heureux!)… et bien sûr je frime en ajoutant « ota  » signifie chambre en japonais ancien… ils doivent croire que je parle japonais couramment alors que je me souviens simplement du documentaire de Beneix!
        Moi j’adore te lire et t’écrire !
        Bon mardi! Je t’embrasse !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s