Culture

[Lecture] Des poèmes pour Noël

Une fois n’est pas coutume, je vous propose ici deux chroniques pour le prix d’une. Je les ai réunies car il s’agit de deux livres de poésie magnifiquement illustrés sur le thème de Noël. Et non, je n’ai pas oublié ma déclaration fracassante du début d’année, dans la chronique de What Kind of Woman. Je ne pourrais plus jamais dire que je n’aime pas la poésie puisque j’ai lu pas moins de 5 recueils cette année, et non des moindres.

Ruth Padel – Tidings : A Christmas Journey

En cette veille de Noël, lors de ces quelques heures enchantées, Charoum, l’Ange du Silence, peut parler. Tandis que la nuit fait place au jour, il raconte l’histoire poignante d’une petite fille, d’un sans-abri et d’une renarde… Dans la lignée de Charles Dickens et Dylan Thomas, Tidings nous fait voyager au coeur de Noël et nous montre comment on le célèbre à travers les âges et le monde, tandis que l’aube avance, de l’Australie à Bethléhem, de Londres à New York. Voici Noël dans toute sa magie, un moment qui évoque non seulement les bonnes nouvelles, mais aussi la solitude et la nostalgie, la compassion et le besoin de créer du lien. Magnifiquement illustré et extrêmement musical, Tidings est un poème à lire à voix haute que vous chérirez longtemps.

De fait, Tidings n’est pas un recueil, mais un poème narratif qui déroule sur une soixantaine de pages un conte de Noël effectivement digne des illustres auteurs cités dans le texte de présentation. On peut d’ailleurs le lire davantage comme une nouvelle que comme de la poésie.

Ruth Padel nous montre différentes facettes de Noël à travers les yeux de Holly, la petite fille de 7 ans, bien au chaud avec sa famille, qui prie pour avoir un chien, et Robin, le sans-domicile désabusé qui n’a pour toute compagnie qu’un de ces renards qui pullulent à Londres. Il est question d’enfance, de solitude, de la difficulté de revenir vers le monde des hommes quand on en est exclu. L’écriture est envoûtante, les vers libres ne riment pas, par définition, mais le rythme est bien là, la musicalité aussi.

Christmas is the salt mine.
Salt in the wound, a nothing-time.
I was loved once. Who by? Can’t remember.

L’autrice nous ramène aussi aux origines du mythe et nous rappelle que Marie, Joseph et Jésus étaient des réfugiés, soulignant au passage l’hypocrisie sans nom de notre société face à la crise des migrants. C’est donc un poème au cœur de l’actualité, plus subtil qu’un coup de gueule mais qui sait appuyer là où ça fait mal.

Malgré ces thématiques parfois très dures (ou peut-être grâce à elles), la magie opère. J’ai trouvé que Tidings avait le goût de l’enfance et des récits intemporels qu’on se transmet d’une génération à l’autre. J’aurai plaisir à le relire chaque année, comme une nouvelle tradition de Noël.

Carol Ann Duffy – Christmas Poems

Pendant dix ans, Carol Ann Duffy a offert à ses lecteurs, chaque année à Noël, un poème illustré. Elle les a fait voyager d’une fête sur la Tamise gelée au 17e siècle à la fameuse trêve de Noël de 1914 en passant par une douce nuit d’hiver dans le Sud de la France avec Pablo Picasso et son petit chien. Christmas Poems met en avant la voix audacieuse et originale de l’autrice au milieu de magnifiques illustrations par Rob Ryan, David De Las Heras et Lara Hawthorne, entre autres. Ces dix poèmes très appréciés sont réunis pour la première fois dans un recueil qui fera un parfait cadeau pour les inconditionnels de Duffy ou ceux qui découvrent pour la première fois sa poésie festive.

J’ai été très touchée par ces poèmes qui revisitent des histoires connues (Un conte de Noël, le fameux réveillon de 1914 entre soldats ennemis) ou qui convoquent des personnes ayant réellement existé (Dorothy Wordsworth, Pablo Picasso). Mon préféré n’est autre qu’Another Night Before Christmas, où l’on suit une petite fille qui a décidé de veiller toute la nuit afin de savoir si oui ou non le Père Noël existe. Qui ne se reconnaît pas dans cette histoire ? C’est simple, c’est doux et ça fait chaud au cœur.

Comme dans Tidings, la langue est sublime, chantante, envoûtante. A chaque poème est attribué.e un dessinateur ou une dessinatrice différent.e, ce qui renforce l’impression de pénétrer à chaque fois dans un univers différent et accentue le plaisir de la découverte. J’ai eu un gros coup de cœur notamment pour les illustrations de Dorothy Wordsworth’s Christmas Birthday. (Gros bémol par contre, les noms des illustrateurs et illustratrices ne sont pas cités, et ça, c’est nul. J’espère que l’éditeur corrigera cela lors d’une prochaine réédition.)

Pour conclure, Christmas Poems est un très beau livre que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire et que je rouvrirai volontiers lors de mes prochains Noëls.

Ces lectures me permettent de valider deux catégories du Cold Winter Challenge 2021, « Yule », dans le menu « Sorcellerie hivernale », pour Tidings (mythes/légendes/contes/réécriture de contes), et « Vitrines de Noël » dans le menu « Cocooning hivernal », pour Christmas Poems (roman graphique/manga/BD/livre illustré).

3 commentaires sur “[Lecture] Des poèmes pour Noël

  1. J’aime beaucoup l’idée de ce poème narratif sur plusieurs pages et la magie de Noël qui, en plus d’une thématique fort actuelle, s’en dégage.
    Quant à Christmas Poems, comme tu le sais, il me tente aussi beaucoup. Je ne pense pas avoir déjà lu de poème/réécriture !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s