Confidences

Mon mot pour 2022

Accepte.

Accepte ce qui est, à l’instant T.

Accepte que tu ne peux pas revenir en arrière et changer le passé.

Accepte de faire avec ce que tu as.

Accepte les gens comme ils sont.

Arrête de lutter en vain, arrête de t’épuiser. Arrête de tourner en rond dans ta tête, accepte tes contradictions, apaise tes pensées, écoute ton cœur.

Prends soin de toi et accepte de passer pour une égoïste, ce qui importe, c’est que toi tu ailles bien, mentalement et physiquement.

Accepte que tout ne sera pas parfait, jamais, c’est une quête impossible et inutile.

« La meilleure chose à faire quand il pleut, c’est de laisser tomber la pluie. » Henry Wadsworth Longfellow

« Accepter ne veut pas dire se résigner. Accepter, c’est comprendre qu’une situation est ce qu’elle est et qu’il doit exister un moyen de la traverser. » Michael J. Fox

« Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux pas changer, le courage de changer celles que je peux, et la sagesse d’en connaître la différence. » Reinhold Nieburh

14 commentaires sur “Mon mot pour 2022

  1. Bon après-midi Isa… rayon de soleil qui décuple celui qui baigne ma pièce. Je suis dans une réunion depuis 11h et il est 15h… et soudain je vois ton nom… Tu me sauves!! J’en pleurerais de joie!!

    À travers le mot que tu as choisi, je ressens ce que 2021 a dû être pour toi et cela me peine.

    Passer pour une égoïste… c’est vraiment un truc qui m’énerve. J’ai un ami qui pense trop aux autres, qui a si peur de décevoir, qui se met en quatre… il est épuisé. Quand je lui conseille de se protéger, de penser à lui, etc… il me dit « je ne suis pas égoïste ». C’est qu’il ne sait pas ce que signifie se protéger, écouter son coeur, se respecter… il confond écouter son coeur et sentir ce qui est bon pour lui avec « s’écouter » qui a très mauvaise presse.

    Personnellement j’ai choisi 3 mots! Oui, tout augmente! Avant de te les dire je vais t’expliquer d’où ils me sont venus. Je regardais l’interview d’un chanteur (coréen, tu sais que c’est ma dernière marotte!) qui racontait que très jeune, vers 12 ans, il s’était inscrit dans une école de danse et de chant qui lui plaisait mais que sa famille lui manquait affreusement. Il travaillait très dur, et plus ça allait, plus il avait envie d’abandonner. Mais il avait peur de le dire à ses parents qui avaient vidé leur tire-lire pour lui permettre de réaliser son rêve. Un jour son père lui téléphone et le chanteur en herbe se met à pleurer pleurer pleurer – et comme il a les plus beaux yeux du monde, c’est encore plus triste. Son père lui demande ce qu’il a à pleurer ainsi, et lui finit par avouer qu’il veut tout abandonner, qu’il n’en peut plus et qu’il s’excuse. Il s’attendait à ce que son père soit très en colère… mais son père lui a demandé si c’était vraiment ce qu’il voulait… Il a dit oui. Alors son père lui a dit qu’il n’y avait aucun problème, qu’ils trouveraient d’autres études, une autre profession, et il a ajouté ces mots magiques: Munje eobs-eoyo…. Si ton coréen n’est pas au top, je sais que ton anglais l’est: NO BIG DEAL, voilà ce que cela veut dire, « pas grave ».

    Quand j’ai entendu cette histoire, j’ai tout de suite que c’étaient les mots qu’il me fallait et que je devais m’en faire un mantra. Parce que je panique souvent pour des riens, que je me crée des peurs, des scénarios-catastrophe, que je n’en peux plus de me faire des montagnes de riens, que la vague que je suis sensée surfer se transforme en tsunami qui menace de me submerger. J’en ai ras le bol! C’est grâce à ces mots que je vais mieux…

    Et puis je suis allée voir « Drive my car » un merveilleux film japonais. À un moment un couple se tient devant une maison qu’un éboulement de terrain a détruite. C’est juste un tas de planches. Et l’un des personnages dit « daijobu desu »… ce qui veut dire en japonais quelque chose comme  » ça ira »… qui est un cousin de No big deal et un frangin de Munje eobs-eoyo!

    Alors quand je sens le petit vélo dans la tête se mettre à rouler, les dragons sortir du placard, les papillons dans le ventre, quand tout menace de s’écrouler comme un château de cartes, je me dis: No big deal, je vais m’adapter et tout ira bien! Et ça marche! Et ce qui me fait encore plus de bien c’est que ce réconfort me vienne du fin fond de la Corée du Sud et de la bouche du père d’une star de la K-pop… ça me fait rire comme une folle, je me dis « s’il savait! », et le rire, c’est connu, fait fuir les dragons.

    Voilà ma chère Isa, j’ai quitté la réunion la plus barbante du monde! Je t’embrasse très fort et bon week-end à toi. Que cette année te sois des plus favorables!

    Aimé par 2 personnes

    1. Cette histoire me touche énormément, merci pour le partage ! Merci aussi pour l’image du petit vélo dans la tête, je vais tâcher de m’en souvenir pour lui opposer mon mot totem et ton mantra ! Et je suis ravie que mon billet soit arrivé au milieu de cette réunion barbante 😉
      Je t’embrasse fort et je te souhaite moi aussi que cette année te soit douce et favorable ❤ (Que les dragons aillent se rendormir !)

      J’aime

  2. Le mot 2022 que vous avez choisi me plaît beaucoup, je le crois très important car si nous n’acceptons, n’accueillons pas, ce qui (nous) arrive, nous passons beaucoup de temps, d’énergie à repousser, refuser, fermer les yeux, les oreilles, le coeur sur ce qui est là et avec lequel nous devons composer. Nous sommes bloqués sur l’évènement, le passé… au lieu de chercher à faire avec puisque nous ne pouvons les changer.
    Et accepter vaut aussi pour nos pensées, élans, sentiments, contradictions, ce dont nous sommes fiers et du reste dont nous ne tirons pas gloire, les autres…
    Traitons-nous comme nous le ferions avec notre amoureux.se, meilleur.e ami.e, personne aimé.e, consolons-nous et donnons-nous généreusement ce dont nous avons besoin.
    Laissons parler celleux nous traitant d’égoïste, c’est leur affaire pas la nôtre. Nous faisons comme nous pouvons avec les cartes dans nos mains et personne n’est à notre place pour nous qualifier, nous dire comment faire…
    Bon dimanche à vous, à vos lectrices dont je suis familière à force de vous suivre, presque silencieusement.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis terriblement en retard dans la lecture de tes billets !
    Ton mot est très inspirant et me parle beaucoup.
    Accepter c’est sans doute le premier pas vers beaucoup d’autres choses. Huhum tu me fais bien réfléchir ce matin et c’est bien ! Merci et bonne semaine

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s