Humeur

Cette semaine #80

Je lis Je serai le feu de Diglee et The Night Circus d’Erin Morgenstern. J’ai moins lu car j’ai passé presque toutes mes soirées à regarder la télé avec mes enfants (ce qui est une bonne chose car on en fait un moment de complicité, on rit et on discute ensemble de ce qu’on regarde). Mais chaque fois que j’ai ouvert The Night Circus, j’ai de nouveau été happée par le charme de l’histoire (et je manque de sommeil, du coup).

Je regarde et j’écoute cette vidéo de l’orchestre de l’Opéra North jouant le boléro de Ravel en plein centre commercial. Je ne sais pas pourquoi, mais ça m’a ému aux larmes. La faute à la fatigue, sans doute, et aux mauvaises nouvelles reçues cette semaine. Mais, quand même, l’humanité est belle quand elle veut, et s’il fallait garder quelque chose du monde d’avant, ce serait cette bienveillance-là. Je crois qu’on manque désespérément de joie, de partages et de choses qui nous rassemblent…

Je mange de la pizza et des pâtes au pesto (parce que j’aime faire plaisir aux enfants), de la soupe maison (navet boule d’or, radis noir et patate douce) et des légumes vapeur (parce qu’on ne peut pas toujours faire plaisir aux enfants), de la fondue de poireaux et mon célèbre poulet à la moutarde (parce qu’il y a des plats qui mettent tout le monde d’accord), des croquettes de pommes de terre, des galettes jambon-oeuf-fromage et des lasagnes (parce que cette semaine, je n’avais pas le temps de tout cuisiner moi-même) et puis la meilleure des galettes des rois, préparée par une amie et savourée en bonne compagnie ❤

Je me sens stressée et angoissée, et cela commence à impacter ma santé. J’ai reçu plein de signaux d’alarme ces derniers temps qui me montrent que je tire trop sur la corde. Du coup, je me dis que j’ai bien fait de commencer une nouvelle thérapie fin octobre. Prendre du recul, moins culpabiliser, me détacher du regard des autres, apprendre à me faire passer en priorité, c’est le travail de toute une vie, mais j’ai trouvé une psy formidable qui m’aide à avancer.

Je pense que le jugement majoritaire est l’avenir de la démocratie. Hier, dans le cadre de la primaire populaire, j’ai voté pour ma candidate préférée, mais j’ai aussi « attribué une bonne note », si je puis dire, à deux candidates dont le programme me parle aussi. Et si l’une d’elles arrivait en tête, je m’en réjouirais presque autant que si c’était ma candidate préférée. Bref, exit le vote stratégique, à bas le vote utile, et vive le jugement majoritaire !

Je progresse dans la liste de mes 22 envies pour 2022 puisque je m’apprête à boucler le 30 Days of Yoga d’Adriene. Je suis hyper fière de moi mais, honnêtement, si j’ai tenu jusqu’au bout, c’est parce que j’ai pu de nouveau constater les bénéfices d’une pratique quotidienne. Il n’y a pas à dire, les endorphines procurent un véritable bien-être physique et boostent le moral ! Par contre, je me suis davantage écoutée, comme je me l’étais promis (souvenez-vous), et j’ai zappé les poses un peu trop exigeantes. La position de l’enfant ou le chien tête en bas sont mes meilleurs amis quand Adriene s’enflamme un peu trop 😉

J’aime sortir tous les jours ou presque avec ma fille (et je me réjouis qu’elle aime marcher autant que moi) ❤ regarder Ted Lasso avec Kelian, on rit aux éclats et on s’attendrit en même temps, cette série est un vrai shoot de bien-être (même si on se rapproche doucement des épisodes plus sérieux qui vont me permettre de parler de santé mentale avec mon fils) ❤ voir des amis, même en coup de vent ❤ me promener sous les pins en admirant un ciel bleu limpide et en respirant l’air pur à pleins poumons ❤ vous présenter mon mot pour 2022 ❤ retrouver mon amoureux (après avoir échangé de jolis mots doux pendant une semaine, vive Messenger) ❤ regarder Cruella avec ma fille (voir plus bas) ❤ méditer dans un rayon de soleil (une sensation des plus délicieuses) ❤ clôturer la semaine par un très chouette moment entre ami.e.s autour d’une délicieuse galette des rois ❤

Je porte cette tenue, le joli manteau en moins, évidemment. (C’est tempête de mistral aujourd’hui, impossible de mettre le pied dehors !)

J’ai envie de vous parler de Cruella. Je n’en attendais pas grand-chose, mais Typhaine voulait absolument le voir, et au final j’ai adoré l’ambiance déjantée et le face à face survolté entre les deux grandes actrices que sont Emma Stone et Emma Thompson. J’ai adoré aussi l’hommage appuyé aux grands couturiers anglais (comment ne pas penser à John Galliano et Vivienne Westwood ?), ainsi qu’au glam rock et à Bowie à travers le personnage d’Artie. Enfin, la bande originale est à tomber, beaucoup de standards des années 1960-1970, franchement, ça m’a donné la pêche à un moment où j’en avais bien besoin !

Et vous, comment ça va, cette semaine ?

13 commentaires sur “Cette semaine #80

  1. Bonsoir Isa! Je suis désolée que tu te sentes stressée et angoissée, je t’envoie plein de douces pensées, et de bonnes vibrations volent vers toi comme on dit. Sur un autre sujet, merci pour la vidéo, je vais m’en servir en cours! Je te ferai coucou en secret! Cette semaine ici a été bizarroïde, à cause de deux longues réunions terriblement anxiogènes. Déjà comment peut-on penser qu’on puisse supporter deux fois 5h de réunion d’affilée ? Le positif c’est qu’en ligne on peut baisser le son quand s’expriment ceux que Voltaire appelle des « petits Atlas qui croient porter le monde sur leurs épaules », ou laver sa salle de bain à grands coups de pschitt pschitt quand le ton monte entre deux égos surdimentionnés. Mais je ressens encore le contre-coup des sottises entendues.

    Je lis enfin le dix-huitième et dernier volume de la correspondance de Voltaire commencée il y a au moins 7 ans! Nous sommes en 1776, Voltaire a 82 ans, il peste contre Shakespeare, et c’est très drôle.

    Je regarde des séries comme Trauma (française) assez abracadabrantesque et Cry Wolf (norvégienne) qui est un peu trop kafkaïenne. Je suis aussi allée au cinéma voir un animé japonais sympa: « Sing a bit of harmony » de Yasuhiro Yoshiura. J’ai vu mon film comme une reine: seule dans la salle! Faut dire que celle d’à-côté, pleine comme en oeuf, projetait « Sing 2/Seuls en scène 2″… L’histoire se passe dans un avenir proche, dans une petite ville japonaise très écolo où les robots font partie de la vie quotidienne. Un jour une étudiante-robot arrive dans une école, tout le monde l’aime bien… voilà. Elle finira dans un satellite je ne sais plus trop comment, d’où elle enverra de sirupeuses chansons d’amour et d’espoir à ses petits amis restés sur le plancher des vaches! Ces dessins animés japonais ont un effet très apaisant sur moi. J’en sors toujours gaie et avec une envie folle de ramen!

    J’écoute de vieilles chansons de Gilbert Bécaud: Le Train d’amour, L’amour est mort et Le train de la vie… Je les ai entendues petite, j’en suis persuadée, je me vois danser, enfant, en riant aux éclats, sur Le train de la vie. Je les adore, elles sont grandiloquentes, très rythmées, pleines de surprises.

    Je mange des choses ennuyeuses dont je ne me souviens même plus! J’ai tout de même réussi à me dégoter un morceau de Chaumes hors de prix! Si je m’écoutais je ne me nourrirais que de lait fermenté (Kefir) ou aux amandes.

    Je me sens fataliste. Je sais qu’à la première occasion je risque de craquer comme début décembre l’an dernier mais à chaque jour suffit sa peine… J’ai assez donné. Advienne que pourra.

    Je pense à ces mots auxquels je ne m’attendais pas et qu’une amie malaisienne, qui fêtait son anniversaire dans un restaurant de rue à Kuala Lumpur, m’a envoyé quand je lui ai dit en plaisantant qu’ils devaient m’attendre avant de commencer de dîner, car j’allais être un peu en retard: « Tu ne seras jamais en retard car tu es toujours là dans mon coeur. »

    Je ne progresse pas du tout dans la confection de la pâte à crêpes et on ne m’y reprendra plus!

    J’aime être revenue à pied à travers le parc après mon cours. Je me suis assise sur un banc baigné de soleil. Il faisait un vent à décorner les boeufs. J’ai regardé un bon bout de temps les nuages défiler à toute vitesse dans le ciel. Les chiens s’amusaient comme des fous sur la pelouse devant moi. Je n’étais pas pressée… Très apaisant.

    Je porte ma veste en laine bleue Mark’s & Spencer’s que je ne quitte plus.

    J’ai envie de vivre d’amour et d’eau fraîche !

    Belle semaine Isabelle, qu’elle te soit la plus douce possible ! Je t’embrasse très fort!

    Aimé par 1 personne

    1. J’imagine la tête des propriétaires des egos surdimensionnés s’ils savaient que tu lavais ta salle de bains pendant leur dispute : « Comment ça, elle n’écoute pas ce qu’on dit ? » Et je t’imagine en train de leur balancer un coup de pschitt pour faire bonne mesure ! (Non mais !)

      Tu as attisé ma curiosité, pourquoi Voltaire peste-t-il donc contre Shakespeare ? (Et bravo pour être arrivée au bout de sa correspondance, 7 ans et 18 volumes, je suis impressionnée !)

      Je suis ravie que tu te sois régalée avec ton dessin animé japonais. J’ai passé la journée d’hier à bosser sur une double page consacrée à Hiroshima, ça tord le ventre… Et je vais suivre les conseils de l’auteur et regarder « Dans un recoin de ce monde ». Cet anime est tiré d’un manga de Fumiyo Kouno, dont j’aimerais beaucoup lire aussi « Le Pays des cerisiers », mais hélas il n’est plus disponible pour l’instant…

      Les mots de ton amie sont magnifiques, j’imagine combien ça a dû te faire chaud au cœur !

      Je te souhaite une très belle fin de semaine, bon courage pour le boulot, je t’embrasse très fort moi aussi ❤

      J’aime

      1. Bonjour Isa!
        Quelqu’un venait de traduire Shakespeare en français en disant que c’était lui qui avait inventé la tragédie et ne citant ni Racine ni Corneille dans la préface. Voltaire n’a pas supporté ! Il dit que Shakespeare n’est qu’un « saltimbanque qui a des saillies heureuses ». Il dit aussi que dans Hamlet on voit de la bière et que dans Jules César ce dernier va boire un coup avec ses troupes… c’est vraiment pas de bon goût. Mais il s’amuse aussi car dans son pamphlet il cite tous les gros mots qu’on trouve dans Shakespeare en disant que c’est une horreur… tu peux imaginer les cris d’orfraie ! Il est génial.
        Drive my car se passe à Hiroshima.
        Il ne faut pas rater Belle, c’est un animé extraordinaire.
        Bonne journée ! Je vais voir le film d’Almodovar cet aprem.
        Gros bisous!

        J’aime

  2. Hello Isabelle,
    La vidéo de l’orchestre de l’Opéra North, m’a beaucoup émue à moi aussi. C’est magnifique !!

    Se faire passer en priorité est essentiel et je suis heureuse de te savoir entre de bonnes mains. S’écouter aussi est essentiel.

    Je te fais plein de bisous et te dis à très vite !
    Sand

    Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai plus participé à l’exercice depuis un bon bout de temps…
    Cette semaine, je lis L’homme au complet marron. Cette année, j’ai envie de me (re)plonger dans les Agatha Christie et de les lire dans l’ordre de leur publication. J’ai pris l’habitude de lire quelques pages chaque jours avant de m’endormir… effet très bénéfique.
    Je regarde Archives 81 (et vu mon boulot, je trouve ça rigolo comme titre), la dernière saison d’Ozark, After Life et les anciennes saisons d’Orvile avec la poulette.
    J’écoute essentiellement la radio… et je me régale du dernier opus de Mustii. J’ai beaucoup aimé ta vidéo : le boléro de Ravel m’a toujours fascinée. Il y a une sorte de transe qui ressort de cette musique…
    Je mange de plus en plus souvent dans le canapé : la poulette est ado et on peut se permettre d’être un peu plus cool à table.
    Je me sens assez proche de ce que tu décris en matière de stress… par un concours de circonstances fâcheux, je n’ai plus vu ma psy depuis plus de 2 mois. Il est vraiment temps de reprendre nos séances. J’espère que ta thérapie pourra t’apaiser.
    Je pense qu’il est temps pour moi de reprendre le yoga. Je m’y remets doucement, en essayant d’éviter la pression. Je fais aussi des séances plus régulières de méditation. C’est le moyen que j’ai trouvé pour limiter la fatigue intense que je ressens : 10 à 15 minutes suffisent.
    J’aime ma famille qui a été tellement présente et bienveillante avec moi (j’ai terminé l’année avec un souci de santé assez impressionnant mais pas grave au final et j’ai été alitée 5 jours. Nell et Jérôme se sont relayés auprès de moi et, franchement, chapeau à eux. L’homme s’est libéré pour me conduire à l’hôpital et s’occuper de moi et je lui en suis reconnaissante).
    Je porte un short en jeans, des bas, un top noir et un gilet tout doux.
    J’ai envie de ne plus être fatiguée et de récupérer complètement, d’aller manger des sushis avec la poulette, de me sentir sereine et rassurée, d’avoir un petit chien (on y pense depuis plusieurs mois mais on veut être complètement certains de nous en occuper correctement et à 100%… cela demande réflexion), de soleil…
    Je t’embrasse Isa ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou, ça me fait super plaisir de te lire ❤ Je suis désolée d'apprendre que tu as eu un souci de santé mais je me réjouis que tu aies pu bénéficier du soutien de ta famille. J'espère que tu vas vite retrouver ton énergie, la fatigue, c'est super handicapant, je suis bien d'accord ! Moi aussi, je médite beaucoup en ce moment, et ces pauses sont salutaires ! Je t'embrasse fort, fort, fort ❤

      J’aime

  4. Quand je te lis, je me dis que je devrais vraiment reprendre le yoga, la marche, etc.
    Et c’est vrai que les jours où je bouge, je me sens vraiment mieux !
    J’espère que ta thérapie sera efficace – moi je sens que ça patine un peu, j’ai apprécié la phase d’écoute pendant laquelle j’ai pu vider mon sac et évacuer des émotions très négatives mais là j’aurais besoin de plus d’éclairage et de conseils.
    J’espère qu’entre temps, tu as pu retrouver un peu de sérénité. Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Je crois qu’en thérapie, il y a toujours une phase où ça patine. Tu sais, c’est comme ranger une bibliothèque en la vidant de tous ses livres. A un moment donné, tu te retrouves avec tous les livres par terre autour de toi, c’est décourageant et tu ne sais plus trop ce que tu voulais faire. Là, c’est pareil, sauf qu’il s’agit d’émotions plutôt que de livres… mais la bonne nouvelle, c’est que tu as déjà commencé à faire de la place en toi, et tu choisis ce que tu remets ou pas sur les étagères.
      Bisous ❤

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s