Culture

Cold Winter Challenge 2021-22 : le bilan

Il y a quelques années, je me souviens, en février, j’avais organisé un challenge photo sur Instagram parce que je n’en pouvais plus des nuits trop courtes et du mauvais temps. Je n’avais qu’une hâte, que l’hiver se termine. Depuis décembre 2020, grâce au Cold Winter Challenge, ce n’est plus le cas, j’adore la saison froide. Peu m’importe les nuits noires, je me cale sur le canapé avec un bon livre et je savoure tout ce que l’hiver peut offrir de cosy, de gourmand et de chaleureux.

En plus, cette année, le CWC m’a réservé non pas une, mais deux surprises de taille. Alors que j’avais un peu râlé sur ma première romance de Noël et que j’étais prête à jurer qu’on ne m’y reprendrait plus, j’en ai finalement lu une deuxième. Et j’ai lu aussi de nombreux poèmes sur Noël. Je ne m’y attendais pas du tout, mais ça pourrait bien devenir une tradition car j’ai vraiment adoré, ça a rendu la période des fêtes bien plus lumineuse et… festive !

Autre surprise de taille, moi qui esquive d’habitude tout ce qui est horrifique, j’ai lu une série de comics sanglants et une nouvelle de Lovecraft qui ne l’est pas moins. Bref, je suis sortie de ma zone de confort et, honnêtement, ça fait du bien !

Il y avait trois manières de valider le challenge :

Cette année, avec 16 lectures, je fais carton plein (merci les BD et les romans graphiques) et je suis donc officiellement une « mordue de l’hiver » 😀

MENU « MAGIE DE NOËL »

  • All I Want for Christmas (romance de Noël/amour/amitié/pendant l’Avent/à Noël/au jour de l’An) : Et nous danserons sous les flocons de Clarisse Sabard. C’est un roman très plaisant dont j’ai dévoré les 200 dernières pages car j’ai fini par m’attacher aux personnages. Mais j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans car je trouvais qu’il manquait d’épaisseur. Cela étant, la magie du petit village de Vallenot a fini par opérer sur moi. C’est d’ailleurs, je crois, le véritable point fort de ce roman : on sent que l’autrice est très à l’aise dans cet univers où elle revient pour la troisième fois, ses deux romances de Noël précédentes se déroulant déjà dans ce petit village de montagne où tout le monde se connaît et se serre les coudes. Le charme est tel, d’ailleurs, que je n’exclus pas entièrement de retourner à Vallenot l’année prochaine à la même époque. On verra bien !
  • Lettre au Père Noël (épistolaire/enfance/jeunesse) : La Commode aux tiroirs de couleurs de Véronique Grisseaux, Amélie Causse et Winoc
  • La Danse de la fée Dragée (fée/univers onirique/fantasy/fantastique) : The Night Circus d’Erin Morgenstern

MENU « COCOONING HIVERNAL »

  • Marrons glacés (feel-good/gourmandise) : Mon Hiver Cosy de Caroline Millet
  • Bonhomme en pain d’épices (différence/tolérance/LGBTQI+) : Coming in d’Elodie Font et Carole Maurel
  • Vitrines de Noël (roman graphique/manga/BD/livre illustré) : Christmas Poems de Carol Ann Duffy

MENU « HIVER SOMBRE »

  • Scrooge (anti-héros/conflit/mensonge) : Olive Kitteridge d’Elizabeth Strout. Je comprends parfaitement pourquoi ce livre a obtenu le très réputé prix Pulitzer. L’écriture est exquise et la construction très habile puisque chaque nouvelle fait progresser le récit au point que l’ensemble fait davantage penser à un roman qu’à un recueil d’histoires courtes. Les descriptions de nature sont sublimes et les personnages sont tous très humains, pour le pire comme pour le meilleur. Mais j’ai trouvé ce livre terriblement déprimant. Oui, la fin rattrape un peu le désespoir qui imprègne chaque page ou presque, mais ma lecture n’en fut pas moins douloureuse et pénible par moments. J’admire le talent d’Elizabeth Strout, vraiment, je la trouve impressionnante, mais je crois que ce livre-là n’était pas pour moi.

MENU « MARCHER DANS LA NEIGE »

  • Pôle Nord (froid/hiver/neige/pays froid) : Always in December d’Emily Stone
  • Pôle Sud (voyage/cheminement personnel/évolution) : Le Nouveau Monde d’Anaïs Vanel
  • Forêt enneigée (animaux/écologie/nature-writing) : Anne de Redmond de Lucy Maud Montgomery

MENU « SORCELLERIE HIVERNALE » (BONUS)

  • Etoile des neiges (métamorphose/transformation/évolution) : Arcana de Serena Blasco. J’ai trouvé cette BD sympathique, j’ai passé un agréable moment de lecture, mais pour l’instant, ça ne va pas plus loin – à voir si je m’y attache davantage dans les prochains tomes. J’aime beaucoup les couleurs et le monde que les illustrations nous donnent à voir ; quant aux informations sur le tarot, elles sont top et habilement intégrées dans l’histoire. Le problème, c’est que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, du coup, je suis restée simple spectatrice, sans engagement émotionnel. Cela étant, je lirai la suite, par curiosité, car j’aimerais bien savoir comment l’autrice va développer son univers, j’ai envie de découvrir où elle veut nous emmener.

Un grand merci à l’Enluminée pour l’organisation de ce challenge !

10 commentaires sur “Cold Winter Challenge 2021-22 : le bilan

  1. Je suis toujours attirée par ces challenges, j’aime l’idée de me cadrer un peu et de m’inspirer/m’ouvrir en même temps. Et puis je regarde ma PAL et je me dis que j’ai déjà tellement de livres qui me font envie !

    Aimé par 1 personne

    1. Justement, ça peut t’aider à faire baisser ta PAL, c’est amusant d’essayer de faire rentrer un livre dans telle ou telle catégorie. En tout cas, tu verras, une fois qu’on se prend au jeu, on n’a plus envie d’arrêter ! 😀

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s