Humeur

Cette semaine #90

Je lis Les sept morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton et Atlas of the Heart, un très chouette livre dans lequel Brené Brown décortique les émotions pour mieux comprendre ce qu’elles essaient de nous dire et pour mieux communiquer avec les gens qui nous entourent. C’est fascinant, et je sens que ça va m’être très utile. J’ai également terminé Black Sun de Rebecca Roanhorse sur ma Kindle et Somebody’s Daughter d’Ashley C. Ford en livre audio avec Audible. C’était la première fois que j’essayais de « lire » un livre de cette façon et je ne suis pas certaine d’apprécier, j’ai encore quelques réserves. Je dispose d’un crédit supplémentaire pendant ce mois d’essai, je vais donc faire une deuxième tentative afin de déterminer si je passe à un abonnement payant (ou pas).

J’écoute des livres audio, donc, et des podcasts, évidemment, et puis beaucoup de musique pour me donner du courage puisque je jongle à nouveau avec plusieurs traductions. (J’en rends une demain, une autre la semaine prochaine et la troisième m’attend depuis quelques semaines déjà.) J’ai récemment ajouté à ma playlist « Wassulu Don » d’Oumou Sangaré (découverte sur France Inter grâce à Djubaka). Le seul inconvénient de cette chanson, c’est qu’elle me donne envie de danser, ce qui est relativement contre-productif quand il s’agit de bosser !

Je regarde quelques épisodes de This Is Us (sans trop spoiler, qu’est-ce que j’ai aimé l’épisode consacré à la mère biologique de Randall !). En parallèle, mon chéri m’a fait découvrir la chaîne YouTube Philosophy Tube ; comme nous nous intéressons de près aux questions de genre, il m’a montré l’épisode dans lequel la créatrice de la chaîne, Abigail Thorn, fait son coming out trans. C’est hyper émouvant et hyper intéressant. Enfin, hier soir, je suis allée voir Belfast au cinéma. Kenneth Branagh filme les émeutes nord-irlandaises d’août 1969 à hauteur d’enfant ; on sent tout ce que le récit a d’autobiographique et on ne peut pas rester insensible face à la détresse de cette famille prise dans la tourmente. C’est beau, et les acteurs sont formidables.

Je mange la première salade composée de l’année (tomates, riz, maïs, thon, œufs durs), des pommes de terre nouvelles rôties au four, des asperges vertes au lard, un délicieux repas malais au Jana (notre restaurant préféré à Saint-Rémy-de-Provence), des brocolis vapeur, du carpaccio de saumon, une jardinière de légumes (les premiers petits pois de l’année sont savoureux), des avocats, la première plancha de l’année (j’adore les merguez) et du fromage blanc arrosé de sirop d’érable (mon péché mignon du moment).

Je suis triste d’apprendre qu’un jeune que j’apprécie beaucoup n’est pas allé voter. Plus de 40% des 18-34 ans se sont abstenus. Comment faire pour les convaincre que si, leur vote a de l’importance et qu’ensemble on peut faire bouger les lignes ? (Au passage, permettez-moi de renier les gens de ma génération, chez qui MLP est arrivée en tête.)

Je réfléchis énormément depuis quelques jours. Je n’ai cessé de répéter pendant cinq ans qu’on ne me reprendrait plus à voter pour Macron et je l’ai écrit ici-même la semaine dernière… mais je lis beaucoup de choses qui me font vraiment redouter l’arrivée de l’extrême-droite au pouvoir. Puis-je vraiment, en conscience, me contenter de déposer un bulletin blanc dans l’urne ? Il me reste une semaine pour répondre à cette question.

Je fais vraiment des progrès grâce à ma thérapie, j’identifie les obstacles et les schémas qui me font souffrir, j’en parle à cœur ouvert avec mon amoureux et je sais ce que je dois faire pour aller mieux. Dont acte.

J’aime les soirées en tête à tête avec mon amoureux ❤ que mon fils donne un coup de main à notre voisin et ami L. ❤ recevoir plein de compliments sur ma nouvelle robe à fleurs (je l’avais achetée en soldes début octobre et je suis ravie de pouvoir enfin la porter) ❤ faire découvrir notre restaurant préféré à L.&S. ❤ faire une longue promenade avec S. ❤ écouter plein de podcasts et lire plein de livres qui me font réfléchir et avancer ❤ ressortir mes vêtements d’été ❤ porter le fameux body Martha (Make My Lemonade) avec une belle jupe fleurie bleue ❤ passer une bonne partie de mon samedi au soleil et en bonne compagnie (merci L. & S. pour le déjeuner) ❤ aller au cinéma et rentrer à pied par une magnifique soirée printanière, sous les rayons nacrés de la pleine lune illuminant un ciel sans nuages (c’est suffisamment rare en ce moment pour être signalé) ❤ retrouver mon chéri après deux jours d’absence et me réjouir d’avance de notre soirée en amoureux !

Je porte un legging et une brassière de yoga, vive les températures estivales !

J’ai envie de m’impliquer de manière plus concrète pour me sentir plus utile et moins impuissante.

Et vous, comment ça va, cette semaine ?

11 commentaires sur “Cette semaine #90

  1. Atlas of the Heart a l’air passionnant et utile…
    Quant au vote, je suis dépitée mais je me suis fait une raison de voter pour le choléra à la place de la peste. J’essaie de ne pas penser à ces 5 ans qu’on va passer avec un homme qui ne pense qu’à taper sur les plus faibles avec un mépris qui donne la nausée.
    Et je te souhaite plein de j’aime à ajouter à ton bilan la semaine prochaine 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Bonsoir Isa, je viens de regarder l’heure… dans une semaine exactement on sera fixés sur qui dirigera la France. Je touche du bois. Pour les livres audio je m’en croyais incapable avant de tomber sur la lecture des livres de Stephan Zweig sur YouTube. Conquise.

    Je lis Ce Soir, un journal créé par Aragon en 1937 et c’est flippant. On voit des gens en pleurs fuir la guerre civile en Espagne, on s’interroge sur la non intervention des pays voisins… on lit que l’Allemagne a des exigences coloniales, et refuse de faire marche arrière… et on y découvre surtout les nouvelles règles de fer en Autriche sous le nazi élu démocratiquement… bref… ça donne des frissons. On parle du ministre de l’éducation Jean Zay qui inaugure une expo… il sera assassiné par les nazis 7 ans plus tard. Et au milieu de cette course vers la catastrophe on va au théâtre, Raimu sort un film, Cocteau disserte du public qui ne sait pas regarder un spectacle avec une âme d’enfant.

    J’écoute Uptown Funk de Jamie Cullum et As it was de Harry Styles. Cette dernière en boucle.

    Je regarde « Julie (en 12 chapitres) » du norvégien Jonathan Trier… longuet mais racheté par la dernière séquence et la chanson The waters of March d’Art Garfunkel. J’adore cette chanson par Moustaki. Et elle est parfaite pour ce film qui démontre que la vie, toute chaotique qu’elle soit, somme toute, est faite de choses très simples. La vie « it’s the joy in your heart »… je suis sortie du cinoche revigorée. Je regarde aussi Le Chasseur, une merveilleuse série italienne sur la mafia et un documentaire de David Attenborough sur la disparition des dinosaures.

    Je mange un hamburger pas génial; une délicieuse paella selon une recette Marks & Spencer’s… sauf que ce n’est pas du tout une paella; un plat vietnamien végan assez banal; du poulet avec des champignons à la crème; des kebabs, du halloumi et des beignets turcs; des spaghettis; et du tarama à gogo. Je bois de l’horchata (lait d’orgeat) et j’ai déniché une boîte de Chamonix !

    Je suis contente d’avoir pris trois bus dans lesquels je n’étais jamais montée auparavant et qui m’ont fait sillonner le nord de Londres. Quelle ville immense et diverse! J’étais totalement déboussolée même si je suis passée devant une maison où j’ai vécu un an il y a des lustres. La forme d’une ville change plus vite, hélas ! que le coeur d’un mortel a dit Baudelaire.

    Je réfléchis beaucoup à la jeune fille que j’étais quand j’avais 21 ans après avoir relu des poèmes écrits à l’époque.

    Je fais un rêve dans lequel je récitais le Notre Père après avoir vu l’effrayante bande-annonce de Benedetta de Paul Verhoeven dans lequel Virginie Effira voit un Christ qui glace le sang! Les films de Pâques ne sont plus ce qu’ils étaient ! Bernadette Soubirous me manque !

    J’aime parcourir les rayons d’un supermarché afin d’acheter les ingrédients d’une nouvelle recette /me gorger de soleil/de plus en plus le café/avoir envie de mâcha latte sans pouvoir assouvir cette soif/ le lièvre en porcelaine vu à l’expo japonaise de la Queen’s Gallery attenante à Buckingham palace: il est assis sur un mini mont Horaï, séjour des dieux, dont les champignons donnent l’immortalité/ les mignons corgies en peluche du magasin du musée/ que les touristes soient revenus à Londres/les fleurs bleues en forme de cônes, les cygnes et les canards barbotant dans l’eau fraîche de l’étang à st James Park – il faisait si chaud j’avais envie de me jeter dans leur sillage !

    Je porte un petit haut fleuri très estival… sans manches… qui me rappelle les trois vaccins !

    J’ai envie que mes vacances ne s’arrêtent jamais !

    Bonne semaine Isa! La plus douce possible! Et qu’elle se termine bien! Je t’embrasse !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, croisons les doigts pour que cette semaine se termine bien, dans quelques heures nous serons fixé.e.s ! En te lisant, je me suis dit qu’on devrait faire lire ces vieux journaux aux collégiens et aux lycéens en cours d’histoire. Le passé est un éternel recommencement… Peut-être qu’en entretenant un peu mieux la mémoire de ces événements terribles, on pourrait s’éviter à l’avenir un nouveau flirt avec l’extrême-droite…
      En tout cas, merci pour ton billet qui fleure bon le printemps londonien, je n’ai qu’une hâte, visiter la ville avec toi. Je t’embrasse fort ❤

      J’aime

  3. Bonjour Isa,

    Cette chanson est superbe je comprends qu’elle te donne envie de danser. Entre deux traductions ça peut faire du bien. Comme un sas de décompression!
    Le film Belfast est dans ma liste de films à voir!
    Le vote – utile ou pas – j’avoue que je suis comme toi. Plutôt tentée par le bulletin blanc mais en même temps si tout le monde faire pareil les chances de l’extrême droite d’arriver au pouvoir sont grandes.
    Une fois de plus on se retrouve face à un non-choix et je trouve que celui là pèse davantage avec les années qui passent.
    Fan des premières salades composées moi aussi. Elles m’avaient manquées!
    Très belle semaine à toi ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Marie ❤ La semaine fut belle, bien que pesante aussi, sur certains points. Le non-choix m'a crevé le cœur, mais pour la première fois, en voyant plein de gens autour de moi, et notamment des jeunes, refuser d'aller voter, j'ai vraiment mesuré à quel point c'est un droit précieux qu'il nous faut absolument exercer. C'est difficile aujourd'hui de militer pour tel ou tel parti car les valeurs et les idées sont trop écrasées par l'ego des candidats, c'est ce qui décourage beaucoup de personnes à aller voter, je pense. Du coup, maintenant, quand je serai amenée à parler de politique avec ma famille, mes amis, mes connaissances, j'axerai plutôt la conversation là-dessus : les idées plutôt que les personnes, et l'importance du vote de chacun plutôt que le "à quoi bon".
      En attendant, à quelques heures des résultats de ce second tour, je continue de croiser les doigts pour que le pire ne se réalise pas.
      Je t'embrasse et je te dis à demain pour d'autres nouvelles plus réjouissantes, je l'espère ❤

      Aimé par 1 personne

  4. Je partage ton envie. J’ai pu faire un peu de bénévolat récemment et ça m’a énormément plu. J’aimerais trouver une façon de continuer
    Sinon je crois que « Atlas of the heart » pourrait m’être d’une grande utilité !
    Merci pour ce cocktail de doux moments, toujours aussi savoureux.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s