Culture

[Lecture] Marie Reppelin – La Carte des Confins

Callie est une voleuse hors-pair. Elle est même parvenue à s’emparer d’un compas marin enchanté. Il permettrait de trouver la mystérieuse carte des Confins, un monde au-delà du nôtre dont personne n’est jamais revenu. Explorer les Confins, c’est la certitude d’entrer dans la légende, le désir le plus cher de Blake Jackson, jeune capitaine de L’Avalon, le bateau pirate le plus redouté des mers. Prêt à tout pour obtenir ce qu’il veut, il va convaincre Callie de l’aider dans sa quête. Devenus compagnons de route, le dangereux pirate et la mystérieuse voleuse vont peu à peu se dévoiler et s’apprivoiser. Mais le lourd secret que cache Callie pourrait bien ruiner leur seul espoir de mettre la main sur la Carte… et bouleverser à jamais leur existence. 

J’ai un vrai souci avec ce livre. Si j’ai mis aussi longtemps à le chroniquer, c’est parce que je ne sais pas trop quoi en penser. Alors, je vais essayer de démêler tout ça en commençant par les points positifs :

  • c’était une lecture commune avec ma copine Audrey, du blog Light and Smell, et ça, c’était vachement bien. On s’est échangé nos impressions tout au long de notre semaine de lecture, j’ai trouvé ça très vivant et très chouette.
  • ce roman se lit très facilement, je l’ai dévoré en quelques jours.
  • l’histoire est simple, deux jeunes gens que tout oppose se rencontrent et s’allient malgré eux, c’est vu et archi-revu, MAIS le récit est bien mené et bien rythmé, Marie Reppelin a un vrai talent de conteuse, et ça fait du bien de lire un bouquin pas du tout prise de tête.
  • on sent que l’autrice s’amuse et, du coup, on s’amuse aussi, j’avais l’impression de revisiter avec elle les films de mon adolescence dans les années 1980-90 (mais c’est là aussi que le bât blesse, j’y reviendrai).
  • il y a un côté très Pirates des Caraïbes, avec une écriture très visuelle, certaines scènes spectaculaires auraient tout à fait leur place au cinéma !

Passons maintenant aux choses qui fâchent :

  • il y a très peu de world-building, le monde dans lequel évolue les personnages manque de substance, et c’est dommage
  • on est tout le temps dans la tête des deux héros. Or, même si le rythme du récit est bon dans l’ensemble, j’aurais quand même préféré plus d’action et moins d’introspection. Les passages où les deux héros se rappellent leur enfance/adolescence pour s’expliquer à eux-mêmes pourquoi ils sont incapables de faire confiance à l’autre sont trop nombreux, ça devient répétitif et lassant, à force.
  • Callie, c’est la nana intelligente et sublime qui fait craquer le bad boy au cœur dur. Quant à Blake, il est subjugué par cette femme qui l’attire autant qu’elle l’agace… Ca vous rappelle quelque chose ? Moi oui, de trop nombreuses histoires où l’héroïne se sacrifie pour un mec qui n’en ferait pas autant. Honnêtement, je me suis sentie presque coupable d’aimer ma lecture tant j’ai eu l’impression d’avoir affaire à une autrice qui n’avait pas encore déconstruit toute la misogynie qu’on a internalisée par le biais du cinéma et de la télé (entre autres).

Bref, je suis très partagée. Dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment de lecture, mais cet aspect misogyne qui s’ignore m’a vraiment dérangée. Malgré tout, je pense que je lirai la suite pour voir si j’y retrouve les qualités et les défauts de ce premier tome. L’autrice a vraiment du potentiel… C’est également ce qu’a relevé Audrey dans sa chronique que je vous invite à lire (La Carte des confins, Marie Reppelin #PLIB2022) car elle a un avis plus positif que le mien ! Encore merci Audrey pour cette lecture commune, j’espère qu’il y en aura d’autres 🙂

7 commentaires sur “[Lecture] Marie Reppelin – La Carte des Confins

  1. Ravie de lire ton avis 🙂
    Je ne l’ai pas ressenti aussi intensément que toi mais je comprends ce qui t’a gênée dans la relation entre les deux personnages. J’avais plus mis cela sur le fait que Blake soit un pirate que sur de la misogynie, mais j’ai pu passer à côté de certaines choses complètement happée par le talent de l’autrice que tu soulignes.
    Dans tous les cas, je suis contente d’avoir partagé cette lecture avec toi et serais ravie d’en faire d’autres 🙂

    Aimé par 1 personne

      1. Tu n’as pas à t’excuser. Je trouve ça chouette que tu aies eu envie de partager ton avis malgré une lecture en demi-teinte 🙂
        J’ai bien aimé La bibliothèque de minuit mais je n’ai pas encore sorti de ma PAL Sorcery of thorns..

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s