Culture

[Lecture] Matt Haig – La Bibliothèque de Minuit

A 35 ans, Nora Seed a l’impression d’avoir tout raté. Mais au douzième coup de minuit, lors de son dernier jour sur terre, elle se retrouve dans une bibliothèque où on lui donne la possibilité d’effacer ses regrets en testant les autres vies qu’elle aurait pu avoir. Ce qui pose une question essentielle : quand on a une infinité de choix, quelle est la meilleure façon de vivre ?

Matt Haig connaît intimement la dépression, et il ne s’en cache pas, puisque c’est le sujet de son livre The Comfort Book, pour lequel j’ai eu un coup de cœur à l’automne dernier. Mais c’était déjà l’une des grandes thématiques de ce roman, La Bibliothèque de Minuit, qui a fait un carton absolu sur Goodreads en 2020, au point d’être désigné comme le meilleur ouvrage de fiction cette année-là. Cependant, on ne va pas se mentir, même si l’histoire est charmante (j’ai passé un très bon moment en compagnie de Nora), si vous ne deviez choisir qu’un seul de ces deux livres, je vous conseillerais le premier, traduit en français sous le titre Le Livre du réconfort, aux éditions Philippe Rey.

Je crois qu’il aurait mieux valu que je lise La Bibliothèque de Minuit et The Comfort Book dans l’ordre de leur parution car, entre la hype autour du premier et mon coup de cœur pour le second, j’attendais monts et merveilles de cette lecture et j’ai été un peu déçue. Ce qui est dommage car c’est une belle histoire. Nora ayant l’impression d’avoir raté sa vie, elle avale un flacon de médicaments et se retrouve dans une bibliothèque où chaque livre contient l’une des existences qu’elle aurait pu mener si elle avait fait des choix différents. Qui ne s’est jamais demandé à quoi ressemblerait sa vie s’il ou elle avait emprunté d’autres chemins ? Nora a la réponse dès qu’elle ouvre l’un des livres de la Bibliothèque de Minuit, puisqu’elle plonge littéralement dans ces existences parallèles où elle est devenue nageuse olympique, ou scientifique, ou chanteuse…

Mais elle ne tarde pas à se rendre compte qu’aucune vie n’est idéale, et c’est là que le fond rejoint la forme et devient très intéressant. Ce que j’ai le plus aimé dans ce récit, c’est qu’au fur et à mesure, Nina prend du recul par rapport à sa vie « de départ ». Elle qui n’arrivait pas à voir au-delà de ses ennuis (la perte de son boulot, la brouille avec son frère, la mort de son chat), elle prend notamment conscience de l’impact positif qu’elle avait sur les gens qu’elle connaissait. C’est une démonstration brillante de la dépression, de ces nuages noirs qui s’amoncellent au point qu’on n’arrive plus à voir la lumière. Quand on est au fond du trou, on a l’impression d’être seul.e au monde alors qu’en fait, on est tous relié.e.s. les un.e.s aux autres. On souffre chacun.e dans notre coin sans se rendre compte qu’on est peut-être la personne qui a permis à quelqu’un.e de sortir la tête de l’eau. Le battement d’aile du papillon, tout ça, tout ça…

En résumé, La Bibliothèque de Minuit est un roman touchant qui fait réfléchir. J’ai vraiment beaucoup aimé – d’où les 4 étoiles que je lui ai mis sur Goodreads. Mais il m’a manqué un petit quelque chose, un tout petit supplément d’âme, pour que cela devienne un coup de cœur. Comme quoi, ce n’est jamais bon d’avoir trop d’attentes, que ce soit par rapport à un livre ou à un film. C’est quand même bête d’être déçu.e par une excellente histoire !

Cette lecture me permet de valider la catégorie « Tournesol » du Flowers Books Challenge, puisqu’il fallait lire un livre à la couverture jaune (là encore, je triche un peu, seules la tranche et le livre sont jaunes) et/ou parlant de loyauté. Pour le coup, j’ai tapé dans le mille car la loyauté que Nora éprouve vis-à-vis de son père ou de son frère lui pourrit la vie tellement elle culpabilise de les avoir déçus ! (Etant moi-même encline à faire preuve d’une loyauté excessive envers les membres de ma famille, je ne peux que la comprendre…)

11 commentaires sur “[Lecture] Matt Haig – La Bibliothèque de Minuit

  1. Il y avait eu un très beau film sur le sujet des choix : le film était divisé en deux et montrait les deux chemins de vie correspondant à chaque choix. J’ai fait dans ma vie un choix important (comme tout le monde évidement) et je me pose beaucoup de questions sur les conséquences de ce choix. De là à dire que je regrette, je ne sais pas vraiment.
    Mais bref, le thème du livre m’intéresse beaucoup : ce qui me perturbe un peu c’est la variété de vies alternatives.
    Mais merci pour ce billet et doux week-end à toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Est-ce que c’était « Sliding Doors » avec Gwyneth Paltrow ? J’en ai beaucoup entendu parler, mais je ne l’ai jamais vu, je devrais peut-être remédier à cette lacune ?

      Pour la variété des vies alternatives, en fait, c’est logique au sein de l’histoire, et ça a justement à voir avec les regrets de l’héroïne, mais je ne veux pas te spoiler. Ne t’inquiète pas, ce n’est pas du tout tiré par les cheveux !

      Merci à toi pour ton commentaire, doux week-end aussi ❤

      J’aime

  2. Tu m’as donné envie de découvrir ce livre et cet auteur aussi. J’aime l’idée d’une bibliothèque avec tous ces choix de vie, si…
    C’est toujours quelque chose qui m’interpelle, les choix, pourquoi telle route plutôt qu’une autre.
    Belle journée Isa et excellent weekend à venir!

    Aimé par 1 personne

Répondre à Miss Zen Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s