Gratitude

Le meilleur de mai 2022

Les meilleurs moments du mois : montrer à Kelian un film culte des années 1980 (Highlander) et se rendre compte qu’il n’a pas si mal vieilli ❤ découvrir le dernier Doctor Strange au cinéma et déguster du popcorn au caramel ❤ regarder Belle de Mamoru Hosoda avec Typhaine ❤ un resto en amoureux au village ❤ le bonheur de m’offrir un très beau caladium Miss Muffet (je craque complètement devant ces taches roses) ❤ 2 jours en solo qui m’ont fait le plus grand bien ❤ combler la distance avec mon amoureux (parti faire un concert à l’autre bout de la France) en se parlant au téléphone sous les rayons de la pleine lune ❤ puis le voir en concert avec la bande du Canard Vert ❤ aller aux Carrières de Lumière avec nos ami.e.s ❤ admirer les champs de coquelicots du Lubéron (c’est toujours un enchantement) et me poser dans un très chouette café-librairie de Carpentras, le Livre Gourmand ❤ recevoir un livre de la part de V. le jour de la fête des mères (compte tenu du lien très fort qu’il y a entre nous, ça m’a vraiment fait chaud au cœur) ❤

Les bonnes nouvelles du mois :

  • ma fille a été acceptée dans une école qui va la préparer au métier de character designer. Elle ne tient plus en place en attendant la rentrée !
  • après bien des péripéties, nous avons enfin la fibre. (Heureusement car notre connexion ADSL était de plus en plus mauvaise, les joies de la campagne…) Un grand merci au super technicien qui a résolu tous les problèmes de raccordement (et ils étaient nombreux) et à mon chéri qui a dû ramper dans le vide sanitaire sous la maison pour que cela soit possible !
  • nous pouvons de nouveau dîner sur la terrasse, et je mesure à quel point c’est une chance de pouvoir ainsi nous détendre au milieu des arbres tous les soirs ou presque. Une vraie mini-déconnexion quotidienne ! (Mais le plaisir et la reconnaissance ne m’empêchent pas de rester lucide : il fait beaucoup trop chaud, beaucoup trop tôt, et on aurait bien besoin qu’il pleuve…)
  • je pensais avoir reçu LA traduction de l’année en mars, mais il faut croire que j’ai vraiment de la chance puisque j’en ai reçu une autre tout aussi enthousiasmante ce mois-ci. Cette trad génialissime à laquelle je ne m’attendais pas du tout a foutu le bordel dans mon emploi du temps, mais tant pis, je ne pouvais pas refuser !

La meilleure idée du mois : des éboueurs turcs ont ouvert une bibliothèque avec les livres récupérés pendant leurs tournées. Lors de la publication de l’article, en 2018, le fonds comptait plus de 6000 titres, avec des ouvrages de fiction et de non-fiction, des livres pour enfants et des ouvrages en langue étrangère. Voilà une nouvelle qui fait chaud à mon petit cœur de traductrice et de lectrice ! (Article en anglais à retrouver sur le blog For Reading Addicts)

La meilleure surprise du mois : je devais conduire ma fille à Carpentras, à 40 minutes de la maison, pour qu’elle puisse passer son oral d’EMC. Sachant que je croule sous le boulot, ça ne m’arrangeait pas du tout, je ne remercie pas la région et son déplorable service de transports en commun. (Par contre, je remercie mon ex et mon chéri avec qui on s’est relayés pour conduire Typhaine à toutes ses épreuves anticipées du bac.) Mais bon, go with the flow, comme on dit. Déjà, c’était l’occasion de soutenir ma fille et d’admirer la manière dont elle gère son stress. Et puis, on en a pris plein les yeux sur la route parce que le Lubéron est magnifique et que les champs étaient remplis de coquelicots. En arrivant à Carpentras, j’étais déjà dans de meilleures dispositions vis-à-vis de l’Univers, qui me l’a bien rendu. Pendant que Typhaine passait son épreuve, je me suis posée au Livre Gourmand et j’ai bossé en savourant une délicieuse limonade maison. Moi qui n’avais plus travaillé dans un café depuis trèèèès longtemps, j’ai finalement passé un très bon moment. J’en ai profité pour acheter un livre à Typhaine, et quand j’ai expliqué à la libraire pourquoi j’étais là et pourquoi j’offrais ce livre à ma fille, elle lui a fait un superbe paquet cadeau. Franchement, je suis repartie de Carpentras le cœur débordant de gratitude. Cerise sur le gâteau, Typhaine a adoré son livre (Le Royaume assassiné d’Alexandra Christo) !

Les (petites et grandes) satisfactions du mois :

  • j’ai survécu à un mois hyper stressant. On ne dirait pas comme ça, mais j’ai couru dans tous les sens, j’avais une tonne de boulot sur laquelle je ne pouvais pas me concentrer à 100% et j’ai fini sur les genoux en m’engueulant avec le chéri (mais le lendemain, je relâchais la pression en pleurant dans ses bras et depuis ça va mieux – merci mon amour)
  • rédiger cette longue liste de jolies choses que je partage ici avec vous a également contribué à défaire le nœud de tensions que j’avais au creux du ventre. Parfois ma gratitude est en pilotage automatique et je note mes petits bonheurs machinalement, sans vraiment en ressentir les bienfaits. Reprendre mon journal en fin de mois pour relever le meilleur de ce que j’ai vécu me permet de prendre du recul même par rapport aux situations les plus stressantes ; je ne nie pas les difficultés mais je me reconnecte enfin à cette gratitude, cette reconnaissance, qui se manifeste par une douce sensation de chaleur au niveau du cœur (et souvent un sourire aussi).
  • j’ai donc vu Highlander, Doctor Strange in the Multiverse of Madness et Belle, mais j’ai aussi regardé Kate (à oublier) et j’ai commencé les séries télé The Gilded Age et Moon Knight.
  • j’ai lu Greenlights de Matthew McConaughey (enfin, lui, je l’ai écouté) et Fevered Star de Rebecca Roanhorse. Et non seulement j’ai lu, mais en plus j’ai chroniqué Blackwater I : La Crue de Michael McDowell et La Bibliothèque de Minuit de Matt Haig. 2 chroniques sur 4, c’est un score honorable, fière de moi je suis.

Le meilleur du Net : 

  • Epiphany in the Baby-Food Aisle: je pourrais vous citer pratiquement chaque ligne de cet article dans lequel l’autrice compare la maternité au voyage du héros (le fameux monomythe de Joseph Campbell). Je me contenterai de préciser que c’est un article en anglais sur le site The Cut et que c’est surtout extrait d’un livre que j’ai désormais très envie d’acheter (I’ll Show Myself Out, by Jessi Klein). Jugez plutôt :

It’s because, for so many people, our safest, sweetest, earliest memories are of nestling in our mother’s lap, in her rocking warmth, hearing her sing as we get milk-drunk and sleepy and burrow, heavy-eyed, into the crook of her soft arm. And if you knew that your mother’s journey was, intrinsically, a hero’s journey — if that was in any way an established narrative in our culture — you’d have to accept that this memory of womb-like safety, this foundation upon which so much of our identity is built, was often just an illusion. You’d have to realize that while you were blissed out on your mother’s lap, one of those epic battles, the kind that envelops heroes as they fight their way out of a ring of fire, was raging just above your head. No one wants to believe that in the moments you felt the most peaceful, the woman cradling you so softly was shielding you from a sword that she herself was holding.

Every mother you know is in this fight with herself. The sword that hangs over her is a sword of exhaustion, of frustration, of patience run dry, a sword of indignation at how little she feels like a human when she so often has to look and behave like an animal. Mostly, it is the sword of rage: the rage and shock of how completely she must annihilate herself to keep her child alive.

Le meilleur podcast du mois : je remercie infiniment Glennon Doyle d’avoir invité Elizabeth Gilbert, dont nous n’avions plus de nouvelles depuis qu’elle a décidé de quitter les réseaux sociaux. Au cours de cette discussion aussi lumineuse que poignante, Liz nous explique pourquoi ce silence et nous parle d’amour, de deuil et de santé mentale.

La meilleure chronique du mois : c’est la master classe de Marion Séclin qui nous explique, dans Par Jupiter, en quoi Dirty Dancing est un film féministe. Pas étonnant que je l’aime autant, en fait !

La meilleure chanson du mois : j’ai entendu cette reprise des Rolling Stones dans un épisode de This Is Us il y a quelques semaines et, depuis, elle m’obsède. « You can’t always get what you want/But if you try sometimes, you »ll find/You get what you need » tourne en boucle dans ma tête.

Et vous, que retiendrez-vous de ce mois de mai 2022 ?

15 commentaires sur “Le meilleur de mai 2022

  1. Je ne me manifeste pas beaucoup par ici, mais c’est toujours un plaisir de te lire. Et si je sens que ça a été difficile ces derniers temps, je sens aussi que tu t’en es bien sortie et que ça va mieux.
    Et bravo à Typhaine !

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Isa pour ces beaux rayons de soleil ! C’est une liste qui semble ne pas avoir de fin, et c’est génial!

    De mai je retiendrai un collage que j’aime beaucoup, que j’ai fait dans une sorte d’inspiration frénétique; « La chanson de Maglia » chantée par Serge Reggiani que je ne connaissais pas du tout et qui m’a beaucoup émue; ce petit goût de revenez-y en sortant d’une séance de cinéma qui donne envie d’aller voir immédiatement un autre film pour poursuivre le rêve et l’illusion ; les derniers cours et être partagée entre la nostalgie et l’excitation de l’été tout proche; l’énergie que me donnent mes longues promenades; la découverte du lait à la noix de coco et mon addiction au mâcha latte; les nouveaux épisodes de mes séries préférées (Beck et Silent Witness); les journées tranquilles à la maison; mes retrouvailles avec des livres dans des boîtes depuis 4 ans dans un entrepôt; les étoiles qui scintillent dans un ciel clair; la douce torpeur des dimanches; les siestes quand je suis à la maison en semaine; Les illusions perdues de Xavier Gianolli au cinéma, un film de rêve; organiser un voyage à Paris pour la première fois depuis janvier 2020; croquer dans du délicieux poulet pané; et cette envie de trier, de changer mes habitudes, de renouveau, de nouveau départ, d’allégement de tout, de revenir à l’essentiel, à la base, à l’émotion… voilà le mois de mai chez moi!

    Je t’embrasse et que juin te soit doux et excitant!

    Aimé par 1 personne

    1. C’était un mois de mai riche en émotions, j’ai l’impression ! Moi aussi je t’embrasse et je te souhaite un beau mois de juin sous le signe du renouveau ❤

      J’aime

  3. Hello Isa ! Félicitations à ta fille ! C’est tellement bon de les voir heureux, enthousiastes !
    Je retiens de mai : 💜 la découverte de la Finlande, hâte d’y retourner et creuser, m’aventurer en train dans des petites villes 💜 la fin des exams de Licence de mon fils (il l’a ! Appris hier…) et ses réponses positives pour 2 Masters 💜 avoir dit zut hyper posément à la direction et oser réclamer un nouveau statut et me voir répondre aussitôt « oui birn sûr c’est normal »…j’ai cru à un vidéogag…bon on verra si çà se concrétise, hein…mais j’ai dit zut crotte flûte et rien que çà c’est super ! 💜 avoir 5 journées solo dans la baraque (enfin, avec les 2 cats, hein…), trier fringues, livres, réaménager mon bureau, manger me coucher à pas d’heure, boudiou c’était la fiesta ! Bises Isa !!!✨️🌟✨️🌟

    Aimé par 2 personnes

    1. Bravo d’avoir osé ! C’est vrai que c’est super si en plus ça débouche sur quelque chose de concret, mais je suis d’accord avec toi, rien que le fait de dire non, c’est déjà une victoire en soi. Moi aussi je t’embrasse ❤

      Aimé par 1 personne

  4. Bravo pour toutes ces belles choses en Mai; pour ta fille, on taf! C’est genial . ❤
    De Mai je retiendrais des parents qui me proposent de me payer directement plutot que de passer par l'agence, des belles journées ensoleillées, des apres midi sur Lyon pout faire un peu de shopping et surtout discuter avec mes amies vendeuses pour soulager mes etats d'ame, jouer avec mes petits neveux de 3 ans pour leur plus grand plaisir!
    Happy June 😉
    Bizzzz

    Aimé par 1 personne

  5. Le meilleur du net m’a bouleversé. Après l’épreuve de la conception, j’ai eu une parenthèse enchantée pendant ma grossesse et puis le crash des premiers mois. C’est une période qui reste terriblement douloureuse pour moi. Je crois que je lirai ce livre. Et pour le reste, il y a ce soleil dans tes mots, dans tes souvenirs qui me donne envie de rester encore un peu dans ton petit univers virtuel. Encore bravo à Typhaine, ça a l’air génialissime ce qu’elle se prépare à faire.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s