Culture

Flowers Books Challenge 2022 : le bilan

Proposé par Madame Errance, le Flower Books Challenge se déroulait du 1er mai au 1er juillet et s’articulait, comme son nom l’indique, autour des fleurs. A chaque fleur sa couleur et ses mots-clé, on pouvait donc choisir nos lectures en fonction de leur couverture ou de leurs thématiques (ou des deux en même temps). Au total, il y avait 8 catégories, dont une catégorie bonus.

Tournesol (livre jaune et/ou sur la loyauté) : La Bibliothèque de Minuit de Matt Haig (La tranche est jaune et il est question de loyauté dans le roman, notamment cette loyauté filiale qui nous empêche parfois de faire nos propres choix ou qui nous fait culpabiliser à mort.)

Anémone (livre bleu et/ou sur la magie) : Blackwater I : La Crue de Michael McDowell

Rose (livre rouge et/ou qui parle de féminité ou de beauté) : Atlas of the Heart de Brené Brown

Chrysanthème (livre vert et/ou qui parle de la mort, du deuil, etc.) : Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman

Lavande (livre violet et/ou qui parle de calme et de sérénité) : Anne de Windy Willows de Lucy Maud Montgomery

Pivoine (livre rose et/ou qui parle de timidité et de sentiments) : Souvenirs de Marnie de Joan G. Robinson

Hibiscus (livre orange et/ou sur une romance passionnée) : Virginia Woolf de Liuba Gabriele. C’est clairement la déception de ce challenge. Je m’attendais à une grande fresque illustrée comme Anaïs Nin, sur la mer des mensonges de Léonie Bischoff, mais je suis restée sur ma faim. Certes, les dessins sont magnifiques, mais le scénario, très court, ne fait qu’effleurer la vie de Virginia Woolf. Nous la suivons au bord de la rivière où elle s’apprête à se suicider. Tout en lestant ses poches avec des pierres, elle se remémore ses proches disparus, sa tendresse pour son mari Leonard et surtout sa grande passion pour l’autrice Vita Sackwille-West. Le problème, c’est qu’il faut à mon avis bien connaître l’autrice anglaise pour apprécier ce roman graphique. Tout n’est qu’allusions, rien n’est expliqué, seule la courte chronologie en fin d’ouvrage nous livre quelques informations précieuses pour mieux comprendre les tourments de Virginia Woolf. Alors, certes, ça me donne envie d’explorer son œuvre et de lire d’autres biographies. Mais cette envie naît de la frustration, alors qu’en refermant le roman graphique sur Anaïs Nin, c’est l’envoûtement qui nous pousse à continuer le voyage. Dommage.

[Catégorie bonus] Marguerite (livre blanc et/ou qui parle de jeunesse et de candeur : Les Strates de Pénélope Bagieu

4 commentaires sur “Flowers Books Challenge 2022 : le bilan

  1. Bravo pour ce challenge!
    Et merci pour ton retour sur le livre de Liuba Gabriele – il m’avait tenté mais bon je ne connais pas assez la vie de Virginia Woolf – par contre ça me donne envie d’en savoir davantage.
    Belle fin de semaine Isa. Je t’embrasse et te souhaite d’autres belles lectures à venir.

    Aimé par 1 personne

  2. Tu m’épates !
    J’ai lu, il y a quelques étés, l’autobiographie de Leonard Woolf. J’avais adoré. Il faut visiter leur maison dans le sud de l’Angleterre.
    Les romans de Vita sont très beaux et très chouette. Je te les conseille. Notamment Plus jamais d’invités (en poche). Très très sympa. Bises!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s