Humeur

Cette semaine #101

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Je lis toujours Sistersong de Lucy Holland et je me régale !

J’écoute la radio dans la voiture et j’ai souri en tombant sur cette chanson que je n’avais plus entendue depuis une éternité :

Je regarde la fin de la 4e saison de Gilmore Girls et le début de la 5e, j’ai profité d’un week-end en solo pour binge-watcher une dizaine d’épisodes.

Je mange du melon, des sandwiches tomate-mayo, des salades composées, du tofu et des glaces.

Je me sens plutôt bien en ce début de semaine, ça m’a fait du bien de vivre à mon rythme pendant deux jours après cinq jours intenses où il a fallu jongler entre le boulot et différents rendez-vous.

J’aime la joie et l’excitation de ma fille avant, pendant et après son stage de character designer (ce qui ne fait que confirmer qu’elle a choisi la bonne voie puisqu’à la rentrée elle entame une formation en 4 ans pour devenir character designer dans le domaine du jeu vidéo) ❤ admirer le travail effectué par ma fille pendant ses 5 jours de stage ❤ nos dîners en famille sur la terrasse ❤ ce moment de pause quand, à la fin d’une longue journée marquée par la chaleur et nos obligations respectives, on se retrouve sous les étoiles, mon chéri et moi – ce temps rien qu’à nous fait partie de ce qui nous rend si forts en tant que couple, c’est un espace qui nous permet d’avoir des discussions importantes ou de simplement savourer la présence de l’autre ❤ profiter d’un week-end seule à la maison pour sortir toutes mes images et mes autocollants et faire des collages pendant une matinée entière ❤ parler en visio avec ma maman américaine ❤ lire ou regarder une série télé sur ma terrasse jusqu’à ce que la nuit tombe ❤ contempler la lune pendant que je parle au téléphone avec mon amoureux et savoir qu’il fait la même chose de son côté ❤

Je fais ce que je peux pour garder mes plantes en bonne santé, je laisse même les volets ouverts plus longtemps le matin pour qu’elles aient un maximum de lumière, mais je vois bien qu’elles souffrent de la chaleur – comme nous, vous me direz.

Je cherche de nouveaux moyens de recycler le papier et le carton. A l’heure où la filière du livre se plaint d’une pénurie de papier, ça me rend folle de voir que, dans nos sacs jaunes, on le mélange avec des boîtes de conserve et des emballages plastiques. Je rêve de pouvoir mettre nos déchets papier de côté pour les apporter directement à une usine qui les recycle.

Je pense qu’en dépit de l’état du monde et de l’éco-anxiété qui plane en permanence au-dessus de ma tête, j’ai la chance d’avoir une vie très chouette.

Je porte ma tenue de yoga (legging + débardeur).

J’ai envie de savourer ce que j’ai et je crois que c’est ce que je fais…

Et vous, comment ça va cette semaine ?

10 commentaires sur “Cette semaine #101

  1. Oh bon dieu comme j’ai pu l’écouter cette chanson !
    Moi aussi je m’apprête à passer quelques jours seule et je vais faire comme toi : du collage
    Et j’ai trouvé « It’s about time » sur Amazon donc ce soir je fonce !
    Ravie de lire que ta fille s’éclate; c’est tellement chouette quand les enfants sont bien.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Isa! Oui, une vie chouette! Savoure tout ton soûl! Bravo pour ta fille!

    Je lis « Across the plains » de Robert-Louis Stevenson (1892). C’est le récit de sa traversée des États-Unis en train, entre New-York et San Francisco. C’est magnifique. Sa description des levers ou des couchers de soleil, des paysages sur les rives de la Susquehanna River, mais aussi sa terrible arrivée à la gare du New Jersey parmi les immigrés, la façon dont on les traite, sans ménagement… ça m’a fait penser aux films de Charlie Chaplin par exemple. J’ai enfin trouvé un livre qui m’accroche! Et j’ai aussi décidé de lire « Rural Hours », le journal de Susan Fenimore Cooper (1851), la fille de James, celui qui a écrit « Le Dernier des Mohicans ». Avant tout le monde, avant Thoreau qui s’est inspirée d’elle, elle a parlé de la beauté de la nature, dans sa petite ferme de Coopersville, fondée par son grand-père, au bord du lac de Otsego, dans l’État de New-York. Je vais le lire au jour le jour, pour comparer la nature, la faune et la flore des Catskills avec celle de Londres… de quoi rêver. J’adore découvrir de nouvelles fleurs comme le « crimson lobelia », de nouvelles espèces d’oiseaux par exemple… Susan était une femme extraordinaire.

    J’écoute les chansons de Patrick Capdevielle, son disque que j’adorais en 1979, que j’aime toujours et que je connais par coeur par coeur, c’est fou. Je me souviens qu’on l’accusait de se prendre pour Bruce Springsteen!

    Je regarde tous les épisodes des Cordier juge et flic que je peux trouver sur YouTube. Je les adore. Dans un épisode on explique l’internet, l’intranet, les emails… et c’est une question que je me pose en ce moment, sur le progrès technologique. Je dois changer de téléphone et pour moi c’est vraiment un truc lourd, alors que certains le font super souvent. Dans un roman que j’ai lu récemment le personnage mentionnait son walkman, les cassettes qu’elle se concoctait… et ça m’a replongées dans mon passé, sur le iPod blanc et hors de prix que telle Cosette j’ai contemplé pendant des mois dans une vitrine, avant que Jean Valjean ne me l’offre (hum, pardon, que JE ne me l’offre!). Des amis ne connaissent pas Spotify et utilisent encore des CD alors que moi je donne les miens et là aussi, je suis dans un entre-deux. Bref, je m’interroge… Je regarde aussi un procès qui se déroule aux USA. Une histoire terrifiante… tous les signes annonciateurs de la catastrophe étaient là, la violence, le mensonge, l’étroitesse d’esprit, la manipulation, la peur.. c’est sidérant comment nous pouvons nous mettre dans des situations tordues, malsaines… ça fait réfléchir aussi. Que c’est bon quand les choses sont claires et saines!

    Je mange de super bonnes glaces, c’est sûr. Le reste est un peu flou. Des épinards, des fraises, du poulet… il fait si chaud, et j’ai aussi bossé comme une folle, la semaine passée, du 15h par jour non stop. Donc sandwichs et c’est tout! Si je m’arrêtais pour déjeuner je coupais le rythme et pour me remettre à bosser, c’était difficile.

    Je me sens mille fois mieux que l’an dernier à la même époque. Mon travail est bouclé et j’ai du temps à moi. J’ai des envies simples, je ne veux rien d’extraordinaire, seulement vivre à mon rythme. J’ai envie de paix surtout. Je ne veux pas m’en faire pour tout comme l’an dernier. Alors du calme et du rêve, et des glaces, et des dim sums, c’est tout. J’ai pensé à l’été 2020 où la fac nous avait fait faire une formation bidon pour les cours en ligne, qu’ils ont dû payer je ne sais combien, et comment cela avait pourri mon été… formation qui n’a servi à rien car reprogrammé informatique n’a jamais fonctionné… et l’an dernier, c’était très compliqué avec trois profs qui ne supportaient pas la perspective de cours en ligne et qui m’avaient annoncé partir, il avait fallu en recruter 3 nouveaux et les former, et le souci que ça avait créé pour moi… c’était invivable. Cette année, et je croise les doigts, il n’y a pas ces choses-là donc, j’ai besoin de profiter de la vie que j’ai et que j’aime.

    J’aime orner mon carnet de mes dessins, de mes aquarelles/j’aime les comptes japonais sur Instagram/dormir la fenêtre ouverte la nuit même si les renards me tiennent souvent éveillée!/chanter en japonais et je remercie le ciel de m’avoir fait découvrir des chanteurs nippons très chouette/regarder les vlogs des 7 de BTS, qui sont hilarants. Dans le dernier, l’un de ces charmants jeunes hommes sautillants et minces comme un fil se concoctait un barbecue fait de viande très grasse et dans l’huile qui se dégageait de celle-ci il faisait frire du kimchi et se régalait. Il s’est littéralement gavé de nourriture toute la sainte journée. Dans quel état serais-je si j’avais mangé autant et surtout de ce kimchi frit? Tu me diras que si je devais partager un BBQ avec un membre de BTS je serais déjà dans un état second, voire sous perf! Voilà que je m’emballe!

    Je fais des réservations pour Paris en septembre. Si je m’étais écoutée je serais restée à Londres. J’ai aussi envie d’aller en Ecosse. Mais Paris sera chouette, et Roseleen sera là!

    Je cherche de nouveaux étudiants privés, le coût de la vie est juste dingue.

    Je pense que ce n’est vraiment pas la peine de prendre une carte d’abonnement pour un cinoche dans ce pays vu le peu d’offres qu’il y a.

    Je porte encore mon pyjama et il est 14h. Je n’ai pas vu le temps passer!

    J’ai envie de mer, de rivages, d’embruns, de côte sauvage, alors j’ai pensé à l’Ecosse.

    Je t’embrasse très fort Isa, belle semaine!

    Aimé par 1 personne

    1. Et voilà, tu m’as donné envie de me plonger dans le livre de Stevenson ! Et merci de m’avoir fait voyager dans le passé avec toi, c’est fou quand même les progrès technologiques qu’on a connus en quoi, 20 ans ? J’adorais mon walkman quand j’étais petite fille puis jeune ado… Sinon je suis contente que tu te sentes mieux, ça me touche ce que tu racontes à propos des étés précédents. Aussi, tu me donnes envie d’aller en Ecosse avec toi !
      Je t’embrasse très fort Agnès et je te souhaite une belle semaine aussi ❤

      J’aime

      1. Let’s go! Gros bisous ! Et faire des compils sur des cassettes…. Aurions-nous le temps aujourd’hui de les faire? Au lieu de nos jolies playlists à portée d’un clic? Et où sont-elles ces cassettes au fait? Ah la la….

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s