Culture

[Lecture] Neil Gaiman – Sandman : Nuits éternelles

Neil Gaiman The Sandman Endless Nights Les lectures d'Isa Pernot Pumpkin Autumn Challenge

Sandman : son nom est un mystère. Il se nomme Sandman, mais aussi Dream ou Morphée. Comme les autres membres des Eternels – Death, Destiny, Delirium, Despair et Destruction – il incarne un sentiment ou une réalité de l’âme humaine. Son royaume est celui des songes, un royaume à la fois sombre et enchanteur, dont le maître est immortel, mais faillible et fragile. En suivant Sandman dans ses aventures, ses peines et ses tourments, le lecteur plongera dans un fascinant rêve éveillé. Nuits éternelles : tour à tour douces-amères, érotiques, envoûtantes ou cauchemardesques, les sept histoires contenues dans ce volume révèlent d’étranges secrets ou réalités de la famille des Eternels. 

J’ai tellement aimé la série Netflix The Sandman que je me suis précipitée sur ce hors-série des comics du même nom, d’autant que la couverture s’y prêtait particulièrement bien dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge. J’avais très envie d’en apprendre davantage sur les Eternels, et ce recueil raconte justement sept histoires, une pour chacun de ces personnages qui représentent le Destin, la Mort, le Rêve, la Destruction, le Désespoir, le Désir et le Délire.

Cependant, cette lecture m’a rappelée que je ne suis pas une grande fan de l’art moderne. Je me rends bien compte que les récits consacrés à Despair et à Delirium sont des petits bijoux d’art visuel et de narration, mais ça ne me parle pas. J’ai largement préféré les histoires dédiées à Dream et à Destruction, plus classiques. En dépit de son nom, Destruction semble être un type bien, j’aimerais en savoir plus sur lui. Et je serais curieuse de savoir pourquoi Delight est devenue Delirium. J’espère que les réponses se trouvent dans les comics que je ne connais pas encore, car je n’ai lu que les deux premiers sur les dix que compte la série (ceux-là mêmes qui ont été adaptés à la télévision). 

Nuits éternelles est pour moi une compilation intéressante d’images et d’histoires qui réussit à en dire un peu plus sur ces figures archétypales tout en entretenant un certain mystère autour d’elles. Je l’ai trouvée aussi fascinante que frustrante, mais il me semble que c’est une lecture incontournable pour tout fan de Sandman.

Cette lecture me permet de valider la catégorie « Le Portrait du Mal », dans le menu « Automne frissonnant » du Pumpkin Autumn Challenge 2022. En effet, il fallait lire un livre avec une couverture représentant un visage sinistre. Je crois que là, je suis pile dans le thème 😉

9 commentaires sur “[Lecture] Neil Gaiman – Sandman : Nuits éternelles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s