Gratitude

Novembre 2022

Desktop wallpaper for the month of November looks like embroidery

Ce mois de novembre avait démarré sous les meilleurs auspices. Pour la première fois depuis l’été, entourée de mes beaux-parents et de nos ami.e.s, je commençais enfin à me détendre et à savourer cette saison automnale que, d’ordinaire, j’aime tant. Après avoir fêté Halloween en famille avec mes beaux-parents, après avoir redécouvert la beauté de la Camargue et admiré plein de flamants roses, après avoir fait le plein de lectures passionnantes et bouclé le Pumpkin Autumn Challenge avec au moins deux semaines d’avance, je retrouvais peu à peu mes marques et je me sentais prête à rouvrir avec mon père un dialogue quelque peu mis à mal par les non-dits et les conflits qui secouent ma famille d’origine depuis des années. Malheureusement, je n’en ai pas eu le temps. Mon père a fait un deuxième AVC le 19 novembre et il est décédé le 1er décembre.

Voilà qui explique en partie l’absence de billets personnels depuis quelques semaines sur le blog. Je n’avais pas de mots et je n’en ai toujours pas d’ailleurs, pas vraiment, pour expliquer le cataclysme que sa mort représente. C’est tout un pan de notre vie qui s’en va avec lui, et j’ai encore du mal à réaliser que plus jamais je ne lui tiendrai la main, cette main chaude et ferme que j’ai serrée jusqu’au bout ou presque sur son lit d’hôpital.

Car oui, nous avons pu passer ses trois derniers jours de vie à ses côtés, et de cela je serai toujours reconnaissante. J’ai pu lui dire tout ce qu’il représentait pour moi et j’espère ne jamais oublier la sensation de sa main serrant la mienne à deux reprises quand je pleurais trop fort pour parler.

Nous étions déjà très unis, mon chéri, les enfants et moi, mais nous ressortons de cette épreuve plus soudés que jamais. Et je tiens à témoigner toute ma reconnaissance également à mes beaux-parents qui ont traversé la France pour nous apporter leur soutien et leur affection et saluer une dernière fois mon père, dont ils avaient fait la connaissance lors d’une soirée mémorable pour les 40 ans de mon chéri. Beau-papa, belle-maman, je vous aime ❤

Nous sommes rentrés de Bretagne mercredi dernier, mais j’ai du mal à toucher terre. Heureusement, nous sommes très bien entourés. Nos ami.e.s, qui n’avaient cessé de nous envoyer des messages d’encouragement et de soutien tout au long de notre absence, nous ont accueillis à bras ouverts et nous ont nourris. Mon éditrice m’a accordé un délai pour que je puisse reprendre le travail en douceur. Et le chat ne quitterait pas nos genoux si on le laissait faire – mais c’est moins lié à notre deuil qu’au grand froid qui s’est emparé de la Provence. (Quoique, difficile de savoir ce qui se passe dans la tête de ces animaux si sensibles !)

Je sais que le chagrin est quelque chose de fluctuant qui surgit souvent au moment où l’on s’y attend le moins. Et malheureusement je ne crois pas que le temps adoucit la peine. Dix ans après, j’ai parfois l’impression que l’absence de ma mère est plus aigüe et douloureuse qu’au moment de sa mort. Mais si son décès prématuré (64 ans seulement) m’a appris quelque chose, c’est bien la nécessité de profiter de la vie. J’ai commencé à pratiquer activement la gratitude dans les mois qui ont suivi et je pense sincèrement que ça a changé ma façon d’être. Il ne se passe pas une journée, quel que puisse être mon état émotionnel, sans que je note au moins trois choses pour lesquelles je me sens reconnaissante.

C’est pourquoi je souhaite partager malgré tout les beaux moments de novembre ; la gratitude n’atténue pas la peine, mais elle la rend plus supportable.

Les beaux moments du mois : 4 jours avec mes beaux-parents et notamment une excursion aux Saintes-Maries-de-la-Mer et une fondue avec nos ami.e.s ❤ Typhaine qui fait rire tout le monde en demandant un chocolat chaud à l’apéro (c’est en train de devenir une tradition) ❤ une soirée au resto entre filles pour l’anniversaire de S. ❤ alors que je suis célibataire pour quelques jours, un dîner chez L&S ❤ le premier marché de Noël de la saison (mais par 20°, j’avoue, ça fait un peu bizarre) ❤ la réunion parents-profs au lycée de Kelian, qui me permet de constater une fois de plus à quel point il a des enseignants compétents et dévoués ❤ trois soirées ciné à la maison avec mes ados ❤ une soirée avec l’ami Grigou ❤ l’anniversaire de mon amoureux avec nos ami.e.s ❤ tout plaquer pour se précipiter au chevet de mon père et rouler toute la nuit ❤ l’embrasser, lui tenir la main et lui dire qu’on l’aime ❤ le courage dont les enfants ont fait preuve – nous leur avons laissé le choix, à chaque étape, de ce qu’ils se sentaient capables de faire ou pas, et ils nous ont impressionnés par leur maturité et la force de leur compassion. En tant que maman, on a toujours envie d’épargner ses enfants ; quand ce n’est pas possible, le mieux qu’on puisse faire, c’est de les accompagner dans l’épreuve. Là, j’ai autant eu l’impression de les accompagner que d’être accompagnée par eux ❤

Les (petites et grandes) satisfactions du mois :

  • J’ai rendu une traduction et entamé le 2e tome d’une série que je vais bientôt pouvoir vous présenter – enfin !
  • J’ai vu Enola Holmes 2, que j’ai adoré, Mon Voisin Totoro, que j’ai trouvé mignon, et Paddington, un film familial drôle et tendre avec un casting en or. Je ne vous cache pas que, malgré mon affection pour Enola, le petit ours est mon coup de cœur du mois ! Côté séries, j’ai avancé dans Gilmore Girls et dans la cinquième saison de The Crown et j’ai binge-watché la première saison de Staged avec mon chéri. Il s’agit d’une série issue du confinement avec deux acteurs britanniques que j’aime d’autant plus qu’ils n’hésitent pas à se moquer d’eux-mêmes. On a bien ri et on a hâte de regarder les saisons suivantes. (La troisième vient de sortir, a priori.)
Paddington Movie 2014 David Heyman Production

Le meilleur du Net :

  • Une course contre la nuit au Jardin des Hiboux, une magnifique série de photos mettant en scène mon amie Armalite et les pensionnaires du Jardin des Hiboux en Belgique (en français, sur son blog Le rose et le noir)
  • Emma Thompson’s Third Act, un portrait très détaillé de cette actrice que j’ai toujours admirée mais que j’aime encore plus depuis le bouleversant Mes rendez-vous avec Léo, un film que je vous recommande vivement (en anglais, sur le site du New Yorker)

La meilleure chanson du mois : ce n’est pas une chanson mais tout un album que je vous invite à écouter puisque Loreena McKennitt vient tout juste de sortir un live avec ses plus belles chansons pour la saison hivernale, Under A Winter’s Moon. L’artiste canadienne aura toujours une place à part dans mon cœur. Nous l’adorions toutes les deux, ma mère et moi, et j’ai choisi pour les funérailles de mon père la même chanson que j’avais choisie pour celles de ma mère, « Dante’s Prayer », sur l’album The Book of Secrets. C’était la chanson préférée de ma mère, et elle sera désormais toujours liée à l’histoire de ma famille. Je la partage ici mais je ne suis pas prête pour l’instant à la réécouter…

Et vous, que retiendrez-vous de ce mois de novembre 2022 ?

21 commentaires sur “Novembre 2022

  1. Chère Isabelle, je suis désolée de cette nouvelle et je pense très fort à toi, je suis heureuse que tu sois entourée de tant de gens qui t’aiment et qui te soutiennent. De Londres enneigé je t’envoie des pensées douces. Tu feras pour le mieux Isabelle.

    Pour Novembre, en relisant mes notes, je vois que j’ai ressenti un besoin de cocooning très fort tout en donnant pleins de cours particuliers sympas, en mangeant des tapas, des petits plats chinois ou indiens, et en passant des moments sympas avec des amis pas vus depuis parfois un an. J’étais au ralenti, je ne pensais qu’à rêver et écrire tranquille chez moi… j’ai l’impression de manquer de temps.

    Je t’embrasse très fort. Je pense à toi. À bientôt!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour tes pensées et les mails échangés en privé, mon amie ❤

      Je connais bien cette sensation de manquer de temps, j'espère malgré tout que tu as pu cocooner comme tu le souhaitais. Et c'est vrai qu'on devrait s'octroyer du temps pour ne rien faire d'autre que rêver. Tu imagines, noter dans notre agenda une plage intitulée "rêve" ? Comme ce serait bon !

      Je t'embrasse très fort aussi ❤

      J’aime

  2. Oh chère Isa, je suis tellement tellement désolée …tu as raison, le chagrin çà reste, mais c’est mesurer, s’accrocher aux jolies choses qui aide à passer, avancer, profiter malgré tout. Bravo d’y arriver même si çà ne doit pas être facile tous les jours. Je t’envoie tout plein de douces et sincères pensées. Et des bises. 😙😙😙

    Aimé par 1 personne

  3. Je voudrais juste te serrer très fort dans mes bras et te dire que ton papa sera toujours là. Le mien me manque toujours autant mais il est toujours près de moi.
    Tes beaux moments sont encore plus merveilleux et je t’en souhaite d’aussi beaux et doux pour les prochaines semaines. Là où il est, ton papa doit être sacrement fière de sa courageuse et merveilleuse fille.
    De tout coeur avec toi ma très chère Isa 💖

    Aimé par 1 personne

    1. Merci mon amie ❤ Je me rappelle, au moment de te répondre, ce billet si émouvant où tu évoquais la montre de ton père. J'espère pouvoir investir de la même manière un objet ayant appartenu au mien. En attendant, oui, il est près de moi, et dans mon cœur et dans mes pensées. Parfois, c'est trop peu dans ce monde de matière où l'on aime à se prendre dans les bras pour montrer son affection. Mais je me dis que sur un autre plan, cet amour, ces pensées, c'est tout ce qui compte.
      Je t'embrasse fort ❤

      J’aime

  4. Quelle triste nouvelle Isa! Je t’envoie d’affectueuses pensées pour cette fin d’année délicate et douloureuse.
    Tu as pu être près de lui et tes enfants aussi, ça ne change pas le chagrin mais ça permet un aurevoir essentiel.
    Bravo d’avoir pu, su trouver des moments heureux à partager ici. Il s’en dégage une force et une beauté peu commune.
    Je t’embrasse bien fort et te souhaite de la douceur, beaucoup et des moments réconfortants avec ceux qui comptent et sont présents

    Aimé par 1 personne

  5. Ma chère Isa, on ne se connaît pas mais je vous lis depuis tellement longtemps…
    Vos mots m’ont beaucoup touchée et je partage votre chagrin. Je lis que vous êtes bien entourée et c’est un réconfort. Vous êtes une personne courageuse et un vaillant petit soldat. Avec toute mon amitié virtuelle mais quand même…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s