Humeur

Cette semaine #116

Netflix Wooden Puppet

Je lis The Haunting Season: Ghostly Tales for Long Winter Nights et j’ai enfin commencé L’Ours et le Rossignol de Katherine Arden. J’avoue, c’est un délice de lire au coin du feu ce conte hivernal qui nous emmène dans la Russie du 14e siècle !

J’écoute le podcast de Glennon Doyle, We Can Do Hard Things, j’avais plusieurs épisodes de retard et j’ai passé le week-end à les écouter. C’est toujours aussi passionnant. Le dernier épisode, un entretien avec la vice-présidente Kamala Harris, porte sur la lutte pour les droits reproductifs aux Etats-Unis car, après l’avortement, c’est désormais la contraception qui est dans le collimateur de l’extrême-droite américaine.

Je regarde le Pinocchio de Guillermo del Toro et je me suis laissée emporter par la magie du film alors qu’à la base, ce n’est pas l’histoire qui me passionne le plus. On y retrouve les thèmes de prédilection du réalisateur mexicain (notamment le regard innocent d’un enfant confronté au fascisme, comme dans Le Labyrinthe de Pan), ses gimmicks visuels (avec des plans extraits de L’Echine du Diable ou des concepts sortis tout droits de Hellboy) et ses acteurs fétiches (dont Ron Perlman bien sûr). A noter, pour ceux qui regardent le film en VO, l’excellente prestation vocale d’Ewan McGregor dans le rôle du criquet. Del Toro nous offre un conte cruel et tendre (comme seules savent l’être les histoires pour enfants) et bien plus profond et envoûtant que la version de Disney. Je vous le recommande chaudement !

J’ai aussi terminé la saison 5 de The Crown (enfin) et j’ai envie de regarder plein de nouveaux films et de nouvelles séries. (Il faut dire qu’avec ce temps, on n’a pas vraiment envie de sortir. Merci le mistral absolument glacial qui souffle sans discontinuer depuis quatre jours !)

Je mange de la soupe, des navets rôtis, une escalope panée, des petits pois, des nems et des samossas, des pâtes à la carbonara, de la mousse au chocolat, des lentilles… essentiellement des plats chauds et de saison !

Je fais des listes pour ne rien oublier car j’ai retrouvé de l’énergie après un gros passage à vide la semaine dernière et je refuse de procrastiner plus longtemps.

J’aime nos soirées en amoureux ❤ regarder des films et des séries avec mon chéri ❤ me blottir sous la couette pendant que le vent fait trembler les volets ❤ me réchauffer devant la cheminée ❤ recevoir vos jolies cartes de vœux, merci ❤ retrouver mes deux ados ❤ dormir jusqu’à dix heures du matin (ça devient si rare) ❤ lire sur le canapé ❤ la beauté du ciel nocturne, on voit tellement bien les étoiles pendant les quelques jours où la lune se cache ❤

Je suis frigorifiée, je multiplie les couches (t-shirt, pull, gilet) pour avoir chaud, surtout quand je travaille à mon bureau pendant plusieurs heures d’affilée.

J’envisage de changer de gynéco mais c’est un vrai parcours du combattant pour trouver un médecin qui accepte de prendre de nouveaux patients (et qui soit à distance raisonnable de la maison).

Je pense que c’est de plus en plus compliqué de réussir à bien se soigner en France et ça m’angoisse.

Je porte un jean noir, un t-shirt à manches longues, un sweat gris, un gilet gris et des jolies mitaines colorées que belle-maman m’a offertes à Noël ❤

J’ai envie de chaleur mais, en même temps, je redoute l’été et ses canicules. Be careful what you wish for, tout ça, tout ça…

Et vous, comment ça va cette semaine ?

17 commentaires sur “Cette semaine #116

  1. Tu sais que les sage-femmes sont compétentes pour effectuer un suivi gynéco simple? J’ai de plus en plus de copines qui ont opté pour cette solution, et ma gynéco venant de prendre sa retraite, c’est peut-être aussi celle que je vais choisir.

    Aimé par 1 personne

    1. Absolument, et je te recommande leurs services, elles sont bien plus disponibles, c’est top pour les examens et les prescriptions les plus simples. Mais là, j’ai besoin d’une procédure chirurgicale (sans gravité), que me conseille ma sage-femme mais qu’elle ne peut pas réaliser elle-même.

      J’aime

  2. Je dois aussi accumuler les couches, j’ai tout le temps froid maintenant que les températures sont en dessous de 10° (il gèle même).
    J’ai changé de gynéco l’année passée, je n’en pouvais plus de son ton condescendant et patriarcal (c’était une femme pourtant) – j’ai heureusement eu le choix en Belgique (on verra s’il tient la route).

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, nous aussi, il gèle, et je t’avoue que je m’en réjouis un peu quand même, ça fait du bien d’avoir du temps « de saison ».
      J’ai vu une gynéco d’une soixantaine d’années l’été dernier et j’ai halluciné comment elle m’a parlé, le ton qu’elle a employé, hyper cassant et condescendant. Inutile de dire que je n’y suis pas retournée… Tant mieux si vous avez le choix en Belgique ! J’ai de la chance, une amie a lu mon billet et m’a recommandé un gynéco sur Avignon, je croise les doigts pour qu’il accepte les nouvelles patientes !
      Gros bisous, belle semaine ❤

      Aimé par 1 personne

  3. Je multiplie aussi les couches et les tasses de thé/infusion pour me réchauffer 🙂
    Je suis enchantée que tu apprécies L’Ours et le Rossignol qui m’avait ravie…
    Quant au fait qu’il devient de plus en plus difficile de se soigner, cela me terrifie alors j’essaie de ne pas trop y penser.
    Bonne semaine 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ah, ah, oui, c’est vrai, moi aussi je bois des litres de thé ! Et ma fille part en cours avec un mug isotherme pour boire du thé chaud toute la journée 😉
      Je comprends pourquoi tout le monde aime la trilogie de Katherine Arden, c’est vraiment un conte envoûtant !
      Belle semaine à toi aussi ❤

      Aimé par 1 personne

  4.  » Je suis frigorifiée, je multiplie les couches (t-shirt, pull, gilet) pour avoir chaud, surtout quand je travaille à mon bureau pendant plusieurs heures d’affilée.  » Tout pareil ici et de même que pour le gynéco ah ah !!

    Oui, notre système de santé change,  » évolue « , je pense que ça n’échappe à personne. Ça ne sera pas plus difficile, à mon sens, ce sera différent, beaucoup plus préventif. Tu connais le proverbe  » il vaut mieux prévenir que guérir  » ?. La médecine va dans ce sens là et c’est plutôt positif.

    Garde la foi Isabelle.
    Je t’embrasse fort !

    Aimé par 1 personne

    1. Il y a des problèmes de santé qu’on ne peut pas prévenir. On ne peut pas prévenir les fibromes utérins et l’impact que ça a sur mes règles, et donc au-delà sur mon anémie qui était déjà très prononcée, malgré tous mes efforts (car j’en connais un rayon sur la médecine holistique, crois-moi).

      On ne peut pas prévenir le virus de la bronchiolite, surtout quand ton enfant est en collectivité dès son plus jeune âge.

      J’ai vu ma mère faire des cures de raisin pendant des années parce qu’elle avait lu qu’aux Etats-Unis, on soignait le cancer avec ça. Je l’ai vu prendre tout un tas de traitements, pour prévenir, comme tu dis. Et elle est morte d’un cancer à 64 ans.

      Il y a tout un tas de choses que les plantes, l’homéopathie ou les huiles essentielles ne peuvent pas prévenir. Une alimentation saine n’est pas la panacée non plus, malgré ses bienfaits évidents.

      Faire tout ce qu’on peut pour rester en bonne santé, c’est important, évidemment. Mais, à un moment donné, on a forcément besoin d’une médecine plus réactive. Et c’est là que c’est en train de coincer. Et c’est pour ça que ça m’angoisse.

      Mon fils a fait des bronchiolites à répétition pendant les deux premières années de sa vie. Une fois, ça a dégénéré en pneumopathie. Je sais ce que c’est que de veiller son enfant toute la nuit pour vérifier s’il continue à respirer. Je connais les signes de détresse respiratoire parce que j’étais censée me précipiter aux urgences si je les voyais apparaître sur mon bébé. Savoir qu’aujourd’hui il faut patienter une semaine pour avoir rendez-vous chez ton médecin généraliste et que les urgences sont saturées, pardon, mais oui, c’est angoissant quand tu vis ou quand tu as vécu avec des problèmes de santé récurrents.

      Il y a plein de raisons d’espérer. Les avancées dans le traitement de certains cancers et de la maladie d’Alzheimer sont extrêmement encourageantes et positives. Et je ne nie pas, encore une fois, l’importance de prendre soin de soi, en amont. Mais on ne peut pas tout prévenir. On ne contrôle pas tout.

      C’est pour ça que je nous souhaite de rester en bonne santé le plus longtemps possible. Parce que, au bout du compte, et malgré tous nos efforts, ça ne dépend pas entièrement de nous.

      Je t’embrasse aussi.

      Aimé par 1 personne

  5. Mais je te rejoins totalement Isabelle, je suis d’accord avec toi sur de nombreux points.

    Et c’est aussi pour ces raisons que je me base dorénavant et depuis que j’ai repris mes études, car cela fait partie du programme, sur les études et la science. Gardons la foi, Isabelle.

    J’aime

  6. Pas facile Isa la médecine de nos jours, il y a moins de médecins, moins d’accès pour les nouveaux patients et moins d’investissement je trouve aussi.
    Mon médecin traitant m’a suivi pendant 33 ans, et il a suivi mon fils pendant les 6 premiers mois de sa vie. Il était top, bon c’est vrai il bossait beaucoup, beaucoup trop peut-être mais il était là et quand on n’avait pas réussi à avoir un rendez-vous dans la journée, il passait le soir pour s’assurer qu’une fièvre avait bien diminué ou qu’un mal de ventre ne nécessitait pas de se ruer à l’hôpital.
    Aujourd’hui, dans certains endroits il n’y a plus de médecins traitants, il faut aller soit aux urgences, soit appeler le Samu ou les pompiers. Je ne comprends pas comment on a pu en arriver là!

    J’ai été suivie aussi par une sage femme pendant plusieurs années, et enfin, j’ai eu un vrai contact humain. Oui mais voilà dès que tu as des soucis un petit peu plus poussés, la sage femme ne peut pas intervenir. Et c’est là qu’il a fallu partir en quête d’un nouveau gynécologue – c’est mission impossible! Sans compter que tu rencontres des personnes vraiment limites parfois, des femmes aussi qui n’ont aucun tact. Sans compter que tout le monde a un avis différent sur une même question parfois!!!!
    Tu vois je n’ai appris qu’en allant aux urgences que mes règles abondantes étaient dues à mes fibromes!!!

    Sinon, j’aime tes instants de bonheur et tes plats bien chauds. On en a besoin!

    Je t’embrasse bien fort Isa

    Aimé par 1 personne

    1. Je me souviens moi aussi du médecin qui venait à la maison quand j’étais petite. Ca paraît presque incroyable aujourd’hui !
      Sinon, j’ai de la chance, après avoir lu ce billet, une amie m’a conseillé son gynéco et j’ai pu avoir un rdv pour ce jeudi, je n’en revenais pas ! En plus, d’après elle, il est très à l’écoute, donc ça devrait bien se passer, j’y vais en confiance, et c’est précieux.
      J’ai le même souci que toi, fibromes, règles abondantes, j’espère qu’on va enfin trouver un traitement qui me permettra de réguler l’anémie qui en découle ! J’espère que, de ton côté, tu as pu trouver de bons praticiens pour t’accompagner.
      Moi aussi je t’embrasse fort ❤

      Aimé par 1 personne

  7. Bonjour Isabelle,
    quand je suis arrivée dans ma région actuelle en 2013 j’ai pris la gynéco la plus compatible avec mes contraintes du moment. Elle est compétente certe mais pas très agréable, pas douce, très vieille école et à vouloir mettre des hormones partout..Bref j’ai fini par voir une sage femme avec un autre gyneco en relais si besoin. Le gars est top mais très demandé et occupé donc il m’a proposé cette solution qui me convient bien. Les deux sont accessibles du boulot pour le moment (il m’arrive de changer de mission). Effectivement les pbs d’accès aux soins sont flippants. Galère aussi pour les dermatos qui sont plus interessés par le ravalement de facade que la prévention ! J’ai finir par consulter une personne assez mal notée dans google mais très bien en fait..juste franche mais sérieuse au moins. Et je croise les doigts pour que notre généraliste reste longtemps chez nous…

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, heureusement qu’on a les sages-femmes, et c’est génial que tu puisses aussi voir le gynéco quand c’est nécessaire !
      Je croise aussi les doigts pour le généraliste car je ne supporte plus d’entendre « le Dr X ne prend plus de nouveaux patients » !

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s