Culture

[Lecture] Audrey Alwett et Nora Moretti – Bergère des fées (Le Jardin des Fées #1)

Bergère des fées Le Jardin des Fées tome 1 Audrey Alwett et Nora Moretti Drakoo

Elles exaucent votre souhait, mais elles en meurent. Règle n°1 : Le berger doit garder secrète l’existence des fées. Règle n°2 : Jamais il n’exigera de vœu, car chaque vœu tue la fée qui l’exauce. Règle n°3 : Il leur fournira des fleurs, pour qu’elles conçoivent le miel qui soigne tous les maux. Règle n°4 : Pour cela, il ira sur les routes et un jour, il leur trouvera enfin un jardin. Une enquête féérique à la croisée de Beatrix Potter, de l’affaire des Fées de Cottingley et du Jardin Secret de F. H. Burnett.

La jeune Lucie est envoyée par sa mère chez son oncle et sa tante dans leur château en Normandie. Elle pourrait être soulagée de quitter sa nourrice abusive mais, en vérité, elle ne gagne pas vraiment au change : le château est décrépit et quasiment envahi par la végétation et ses habitants n’ont visiblement aucune envie de s’occuper d’une adolescente. De plus, un drôle de mystère plane sur les lieux : que sont ces marques étranges sur les murs, et pourquoi est-ce que tout le monde porte des gants ? Heureusement, Lucie va faire la connaissance de Marigold, une jeune fée rebelle qui vit dans un jardin menacé par la pourriture. Ensemble, elles vont tenter de découvrir les secrets qui rongent la famille de Lucie et qui menacent l’habitat de Marigold…

Vous me connaissez, je suis incapable de résister à une couverture sublime, surtout quand on me promet une histoire digne du Jardin secret de Frances Hodgson Burnett, un de mes romans préférés quand j’étais petite ! Cette même autrice nous a également donné La Petite Princesse, la célébrissime princesse Sarah du dessin animé de notre enfance, qu’Audrey Alwett et Nora Moretti ont librement adapté en bande dessinée steampunk. Comme Typhaine et moi apprécions beaucoup cette adaptation, je ne pouvais qu’avoir envie de me plonger dans ce premier tome du Jardin des Fées !

Visuellement, l’album est somptueux : j’adore la finesse des dessins et le travail de la couleur (signé Cytros Treb). On sent tout ce que le château de la Crapaudine et le jardin des fées pourraient avoir d’enchanteur s’ils n’étaient pas gangrenés de l’intérieur. Et j’ai beaucoup aimé l’histoire aussi, avec ses références littéraires marquées (on sent l’influence du Jardin secret sur la relation entre Lucie et son cousin) et la charmante particularité du langage des fées, jugez plutôt :

Bergère des fées Le Jardin des Fées tome 1 Audrey Alwett et Nora Moretti Drakoo extrait page 11

J’aime l’idée que les fées puissent soigner ou empoisonner, en fonction de la manière dont on les traite, je suis fan de l’herbier présent en début et en fin d’ouvrage et j’apprécie l’ajout d’un récit dans le récit sous forme du journal intime du berger qui a amené les fées au château de la Crapaudine. Lucie et Marigold parviendront-elles à lever la malédiction qui pèse sur les lieux et à sauver leur famille respective ? Une partie des réponses se trouvent dans ce premier tome, mais j’attends avec impatience la sortie du deuxième pour connaître la conclusion de cette charmante histoire !

Cette lecture me permet de valider la catégorie « Le don des Merriwick » dans le menu « Automne rayonnant » du Pumpkin Autumn Challenge 2022 car elle correspond bien aux mots-clé « aider son prochain », « guide », « sororité » et « guérison ».

12 commentaires sur “[Lecture] Audrey Alwett et Nora Moretti – Bergère des fées (Le Jardin des Fées #1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s