Instantanés

[Throwback Thursday] Instantanés de la plage – août 2016

A partir d’aujourd’hui, je vais publier chaque jeudi un article extrait de mon ancien blog. Comme il est désormais hors-ligne, c’est une manière d’en garder la trace et de partager avec vous mes billets préférés. Ce sera en quelque sorte le best-of d’Au Fil d’Isa !

Il y a mes enfants, la peau couleur caramel et les yeux qui pétillent, leurs cris aigus quand ils rentrent dans l’eau, et leur joie quand, après avoir apprivoisé le froid, ils sautent dans les vagues. 

Il y a ces petits bouts qui découvrent la mer. Les uns battent des pieds dans les bras de leurs parents, comme pour leur dire « plus vite, plus vite, à l’eau ! » Les autres s’accrochent désespérément au cou de leur mère, collés à son ventre comme des bébés kangourous. « Surtout, me lâche pas, hein. »

Il y a ces ados qui essaient leur planche de surf, « Regarde, c’est facile », et qui se prennent des gadins monumentaux mais qui se relèvent en riant de bon cœur. 

Il y a cette jeune femme que son copain, par jeu, fait tomber sur le sable. Il refuse de l’aider à se relever. Boudeuse, elle reste assise sans bouger jusqu’à ce qu’il cède et revienne la chercher quelques minutes plus tard. 

Il y a mon père, notre complicité et nos grandes balades sur la plage pendant que les loulous font des châteaux de sable. 

Il y a ce ballon qui roule dans l’eau à nos pieds et que l’on renvoie dans les vagues au milieu du groupe d’amis qui joue au volley. 

Il y a ce couple, elle en chaise roulante et lui qui la prend dans ses bras avec une infinie tendresse. Elle a l’air absente, comme repliée à l’intérieur d’elle-même. Il lui parle comme si de rien n’était, avec des gestes plein d’amour et de sollicitude. 

Il n’y a pas le camion qui vend des glaces et des boissons, alors qu’il est toujours là en hiver – allez comprendre. 

Il y a les mouettes qui plongent en piqué pour attraper des poissons derrière les baigneurs.

Il y a les voiles rouges de la Pauline qui vogue au large. 

Et puis il y a moi, les cheveux bouclés par le sel et le soleil et le cœur dilaté par l’amour. Tour à tour témoin et actrice de ces petites scènes de vie, j’observe le monde derrière mes lunettes de soleil et je me dis que je n’ai jamais autant aimé les gens.

9 commentaires sur “[Throwback Thursday] Instantanés de la plage – août 2016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s