Humeur

Cette semaine #58

Je lis I Find Your Lack of Faith Disturbing et c’est toujours aussi bien ! (Mais j’ai hâte d’entamer Anne d’Avonlea, j’ai besoin de douceur – oui, c’est un refrain familier, cette année.)

J’écoute des podcasts sur le cinéma et notamment sur le film qui vient d’obtenir la Palme d’or, Titane. Bravo à la réalisatrice Julia Ducournau, d’autant qu’elle est la deuxième femme seulement à obtenir ce prix prestigieux après Jane Campion en 1993 (!) Mais, si j’en crois les critiques, il vaut mieux que je passe mon chemin, Titane n’a pas du tout l’air d’être mon genre de film.

Je regarde plein d’épisodes de Gilmore Girls, j’ai presque fini la saison 2 et j’ai déjà hâte d’entamer la troisième ! Mais, surtout, surtout, je viens de découvrir la bande annonce de la 2e saison de Modern Love, vivement le 13 août ! (Et peut-on parler du fait que Kit Harrington s’est enfin coupé les cheveux ?)

Je mange une tarte aux oignons et au magret de canard fumé, une recette improvisée validée par tous les membres du foyer !

Je fais une pause, je viens de rendre ma trad avec une semaine d’avance, ce qui me laisse quelques jours de repos supplémentaires avant d’entamer la prochaine.

Je pense trop et j’aimerais bien débrancher mon cerveau, il est au bord de l’implosion…

Je suis fatiguée moralement et physiquement.

J’aime nous sentir aussi soudés, le chéri et moi, face aux turbulences du monde / avoir l’impression de vivre au sein d’une jolie bulle d’amitié et de tolérance, nous avons les meilleur.e.s voisin.e.s (et ami.e.s) du monde / cette soirée en amoureux dans notre restaurant préféré à Saint-Rémy-de-Provence / mon nouveau t-shirt Stitch (plus mignon, tu meurs) / regarder le feu d’artifice de Paris avec les enfants (c’est en train de devenir une tradition familiale) / cette autre soirée en amoureux, à la maison cette fois, avant de se séparer pour le week-end avec mon chéri / écouter des vinyles sur le canapé, la tête sur les genoux de mon chéri, je ne m’en lasse pas / avoir un nouveau pensionnaire, un magnifique bananier que ma voisine est allée chercher pour moi ❤ / recevoir des mails impromptus de la part des copines, qui se reconnaîtront 😉

Je porte une jolie jupe fleurie, un débardeur rouge et de vilaines piqûres de moustique.

J’ai envie de douceur. (Comment ça, je me répète ?)

Et vous, comment ça va cette semaine ?

10 commentaires sur “Cette semaine #58

  1. Bonsoir Isa! La tarte oignon/magret m’a mis l’eau à la bouche, vraiment! Une suggestion peut-être bête mais: as-tu pensé à te faire faire un massage de la tête ? Pour les têtes au bord de l’implosion ça fait un bien fou. Pour les moustiques, ils m’avaient mangée par chez toi il y a 3 ans…

    Je lis Leaves of Grass de Walt Whitman (1855). J’ai aussi la tête au bord de l’implosion et j’avais besoin de lire de la poésie. J’ai besoin d’un coup de fouet émotionnel et émotif. Et La poésie de Whitman me fait cet effet. « …déploie tes voiles blanches, ma petite barque, au travers des vagues impérieuses… »…

    J’écoute Tom Petty et cela me renvoie à un été en Andalousie, il y a fort longtemps, où j’écoutais l’album Wildflowers en boucle sur mon discman… tiens, je l’écoute en t’écrivant! You belong among the wildflowers/you belong on a boat out at sea… you belong somewhere you feel free… je prends l’accent du sud des États-Unis quand je chante ces chansons que je connais par cœur, paroles que mes lèvres prononcent sans effort, alors que je ne l’ai pas écouté depuis des lustres…

    Je regarde Baptiste sur la BBC avec Tcheky Karyo dans le rôle titre. C’est bien mais il y a trop de flashbacks… je suis perdue! Sinon je suis allée au cinoche voir The Croods 2. Très marrant. On était 3 dans un immense cinoche. Titane c’est pas pour moi non plus!

    Je mange des soba noires au poisson mariné dans du miel.

    Je fais contre mauvaise fortune bon cœur quand mon appli Covid m’annonce que je suis cas contact et que je dois m’isoler 5 jours. J’ai la trouille d’entendre le « Ping » fatal une autre fois…

    Je pense à l’été dernier, quand je t’écrivais avec la fenêtre ouverte sur la nuit et les étoiles.

    Je suis toute excitée à l’idée qu’un gros carnet de 400 pages navigue entre l’Italie et chez moi au moment où je t’écris.

    J’aime imaginer des débuts de romans/la glace orange sanguine et chocolat/ le silence et la délicatesse de mon voisin dont je n’ai pas encore vu le visage/ Beaux-Arts magazine/l’air frais du petit matin.

    Je ne porte pas Boris dans mon cœur.

    J’ai envie de retrouver le passage de Maine Woods dans lequel Henry David Thoreau raconte sa nuit au bord d’un lac sous la voûte étoilée, et où il se demande si dans la forêt alentours un élan ou un ours voient rougeoyer son feu de camp.

    Que la semaine qui commence t’apporte son lot de douceur, Isa! Rise and Shine comme dit Tom Petty dans Wake up Time! Je t’embrasse !

    Aimé par 1 personne

  2. Je note l’idée du massage et je te remercie pour la douceur qui émane de tes mots, c’est exactement ce dont j’ai besoin en ce moment ! Tu me fais penser qu’il faudra vraiment que je me plonge dans l’œuvre de Thoreau un jour. Plus j’avance en âge et plus ce qu’on m’en dit m’attire et me parle !
    Je te souhaite à mon tour une très belle semaine et je t’embrasse aussi ❤

    J'aime

    1. Grand bonjour Isabelle! Ho la la, si je pouvais être à Avignon et prendre un petit café avec toi, là, maintenant!
      Pour le massage crânien indien, j’ai vérifié, on le pratique près de chez toi! Il suffit que j’en vois une vidéo pour m’endormir direct.
      Pour Thoreau, en fac, on nous a fait lire Walden. A 18 ans, il y a des lustres, l’idée de vivre dans une cabane au bord d’un lac… et puis… bien plus tard, je suis tombée sur les extraits de son journal classés par saisons. Et puis son excursion à Cape cod. Ou à travers les forêts du Maine. Son incursion au Canada… sur un marché il achète à des Native Americans un truc dans du papier argenté… c’était du chewing-gum ! Son observation de la nature est une merveille de poésie.
      Alors voici un petit extrait juste pour toi qui tient un journal… et un blog.

      Have no mean hours, but be grateful for every hour, and accept what it brings. The reality will make any sincere record respectable. No day will have been wholly misspent, if any sincere, thoughtful page has been written. Let the daily tide leave some deposit on these pages, as it leaves sand and shells on the shore, so much increase of terra firma. This may be a calendar of the ebbs and flows of the soul, and on these sheets, as a beach, the waves may cast up pearls and seaweed.

      Je t’embrasse! Belle journée à toi, couleur perle!

      Aimé par 1 personne

  3. C’est gai les traditions familiales et les bulles de douceur ❤
    Cette semaine, je ne lis pas grand chose.
    J'écoute mes voisins qui se sont lancés dans un karaoké hier soir : la poulette et moi étions pliées de rire, j'avoue 🙂
    Je regarde White Lotus et j'adore ça !
    Je mange des concombres du jardin, des glaces et de délicieux biscuits de chez Dandoy offerts par des amis.
    Je fais une nuit quasi blanche… ce qui ne m'était plus arrivé depuis hyper longtemps et qui est très pénible… surtout que je commence à bosser à 7h du mat (et que je ne le sens pas du tout ^^)
    Je pense tout comme toi 😉 C'est à dire beaucoup trop 🙂
    Je suis solidaire… Big Hug Isa ❤
    J'aime une balade en famille dans un joli parc, profiter (enfin) du soleil, être vaccinée totalement (et envisager de plus en plus des vacances), le moelleux au caramel du Pilori, recevoir mes cadeaux d'anniversaire en avance…
    Je porte un short et un vieux tee-shirt tout déformé (mais que je garde parce qu'il vient de Miami beach… si, si ^^)
    J'ai envie de dormir

    Passe une belle journée Isa ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s