Humeur

Cette semaine #15

33603f93ca851ccbff2f853bd04ba44d

Je lis Un jour et j’ai plutôt bien avancé. C’est toujours aussi déprimant, mais j’ai envie de connaître la fin, alors je m’accroche…

J’écoute Revival de Gregory Porter. J’adore !

Je regarde plein de choses ! J’ai fini la dernière saison de Grey’s Anatomy et je suis rassurée, moi qui craignais que ça se termine n’importe comment (il me semble que le tournage s’est interrompu brutalement à cause de la crise du Covid-19), ça va, ça se tient. Entre résolutions et cliffhanger, on dirait même un season finale presque normal.

Je me suis lancée dans Mrs. America, dont je vous ai présenté la bande-annonce dans un post précédent, et la série tient toutes ses promesses dès le premier épisode : casting trois étoiles, sujet passionnant, ambiance seventies qui me rend un brin nostalgique, je valide complètement et j’ai hâte de voir la suite !

J’ai également commencé la 3e saison de Young Sheldon, c’est ma série doudou du moment, celle qui me fait rire et qui me fait du bien, avec un petit côté années 1990 qui me renvoie en enfance. J’essaie de n’en regarder qu’un épisode par jour pour faire durer la saison (20 épisodes de 20 minutes seulement) le plus longtemps possible !

Cerise sur le gâteau, mon chéri et moi avons regardé Solo : A Star Wars Story et on a plutôt bien aimé. Visuellement, c’est très beau, bien sûr, j’y ai retrouvé tout ce qui m’avait plu sur le papier quand j’ai traduit Tout l’art de Solo. Mais l’histoire en elle-même manque sans doute d’épaisseur. Quoi qu’il en soit, ça reste un bon divertissement.

Je mange beaucoup de crudités, du houmous maison et le moelleux au citron recommandé récemment par Armalite.

Je me sens fragile. Je viens de vivre l’une des semaines les plus difficiles depuis le début du confinement. J’ai l’impression que beaucoup de monde s’imagine que tout va revenir à la normale dès le 11 mai. Je ne demande pas mieux mais je n’en suis pas du tout convaincue. J’espère me tromper…

J’aime faire de la pâtisserie. Je crois que ça me donne le sentiment de contrôler ce qui se passe, temporairement du moins, et du coup ça m’apaise.

Je fais des erreurs et je m’en veux.

J’envisage d’acheter des transats pour lire dans le jardin.

Je pense qu’on vit une époque surréaliste.

Je porte un pantalon de yoga gris, rose et blanc et deux t-shirts superposés, un noir et un rose. Oui, presque la même tenue que la semaine dernière, je m’y sens tellement à l’aise. C’est aussi pour me motiver à bouger, j’ai envie de profiter du soleil (qu’on n’a pas vu pendant 4 jours) pour retourner au lac. Et je compte bien faire une séance de yoga avant le dîner aussi.

J’ai envie de fermer les yeux et de me dire que tout ira bien.

Et vous, comment ça va ?

Illustration trouvée sur Pinterest.

38 commentaires sur “Cette semaine #15

  1. Je ne pense pas non plus que les choses vont revenir « à la normale » soudainement. Je ne crois pas que ça te rassure mais bon, ça me semble assez sain comme réaction, non ?
    Je me sens fatiguée… une peu lasse des informations aussi. Aujourd’hui, j’ai jardiné quasi toute la journée. Cela m’a fait du bien mais je suis naze du coup !
    Gros bisous Isa ❤ Prends soin de toi

    Aimé par 2 personnes

    1. Ah, c’est de la bonne fatigue, ça ! Moi aussi j’essaie de fatiguer le corps pour que l’esprit arrête de tourner en rond, c’est pas toujours évident…
      C’est idiot mais si, en fait, ça me rassure de voir que tu es d’accord avec moi et que tu n’es pas la seule, je vois tellement de gens ronger leur frein en attendant de se précipiter dehors le 11 mai ! Certains d’ailleurs n’attendent pas et se relâchent déjà, je me demande ce que ça va donner tout ça.
      Enfin, on verra bien, un jour à la fois. Gros bisous mon amie ❤

      Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Isa! Hé bé ça binge je vois du côté d’Avignonne ! (à lire avec l’accent 😉)
    Alors, Outre-Manche, comment cette énième semaine de lockdown s’est-elle passée?

    Je lis un exquis conte persan du XVe siècle intitulé « Mejnoun et Leïla » de Djâmi. Cela me renvoie aux films d’Abbas Kiarostami, un réalisateur iranien parti trop tôt, qui me manque beaucoup. Je me suis toujours demandé ce que racontait cette histoire d’amour fou (Mejnoun signifie insensé) devant les miniatures persanes du British Museum qui l’illustraient. J’avais envie d’Orient, de déserts, de jardins luxuriants, de chameaux véloces, de riches étoffes, de tapis épais, de poésie…

    J’écoute en pleine nuit une émission sur Guy de Maupassant sur France Culture, et je revois sa statue au parc Monceau. Je me balade dans ses allées par la pensée, c’est le mois de novembre, l’arbre tout prés de la statue avait des feuilles couleur canari. Je retrace mes pas jusqu’au musée Cernuschi, je croise l’érable du Japon devant sa porte, et je continue vers le musée Nissim de Camondo tout proche. Ça m’a fait du bien de repenser à cette visite, il m’a suffit de fermer les yeux et de me laisser emporter par mes souvenirs…

    Je regarde de moins en moins de choses. À part le Bolshoï of course, et une magnifique série danoise Ride upon the storm, saison 2. J’aime quand les personnages prennent le temps de la réflexion, face à la mer, dans une carrière abandonnée… ils s’arrêtent dans leur course et s’abandonnent…comment cela les fait changer, comment chacun s’adapte à la perte… C’est la seule chose que je supporte en ce moment.

    Je mange enfin des scones tartinés de confiture de fraise et d’une bonne louchée de crême ! A petite dose, mais quand même. Mais je rêve de rouleaux de printemps, de nouilles sautées à la singapourienne, de nems croustillants, de curry aux épinards, d’un carré blanc neigeux au navet et à la saucisse séchée au vent (si je traduis le nom sur la carte) qui porte le doux nom de lopako en chinois, de homards aux pinces généreuses sur d’épais lits de nouilles sautées au gingembre… quelle fringale!

    Je me sens apaisée aujourd’hui après une semaine de dingue sur les chapeaux de roue. J’ai perdu mes nerfs en route. J’ai entendu des trucs ubuesques cette semaine et j’en ai été affectée à en perdre le sommeil. Mais quand les choses s’apaisent comme elles apparaissent futiles…

    J’aime mon nouveau laptop, même si au début je l’ai vu un peu comme un intrus. Je m’étais habituée à seulement utiliser l’ordi de la fac… je n’aime pas le superflu, les doublons… mais bon, c’est déjà plus agréable de peaufiner mon article dessus.

    Je fais des collages – je me demande bien qui m’en a donné l’envie? – pour illustrer le conte persan, dont une jolie chamelle blanche et dorée sur fond désertique du plus bel effet. Un papier d’emballage doré de L’Occitane, un sachet ayant contenu des boucles d’oreille fantaisie, et le tour est joué. Je suis ébahie du résultat. Maintenant je vais me lancer dans le caftan de Leïla! La joie de découper le magazine gratuit du supermarché en imaginant la transformation de ces papiers orange, vermillon, vert pomme et bleu azur, fut sans pareille!

    J’envisage de me procurer pleins de nouveaux feutres de toutes les couleurs, surtout pastel, dès que ce sera possible.

    Je pense que je me noie trop facilement dans un verre d’eau et je m’en veux. Il faudrait que j’ai le réflexe de respirer un bon coup avant de répondre à un mail qui fâche.

    Je porte des chaussettes très douces, qui me vont presque jusqu’aux genoux à motif de teckel orange… j’avais très froid aux pieds ce matin!

    J’ai envie d’être au bord de la Méditerranée. Je me souviens de la terrasse du Mucem à Marseille, des petites barques de pêche, du voilier blanc qui quittait le vieux port, de cette boisson fraîche prise au château d’If… Je me dis que la prochaine fois je savourerai mieux le moment présent, que la moindre minute dans un endroit de rêve, ou plutôt rêvé, vaudra son pesant d’or.

    Aimé par 1 personne

    1. J’aime comme tu me fais voyager en quelques lignes, avec ce conte persan et ce collage qui m’évoquent les couleurs et les saveurs de l’Orient, avec cette description de Marseille qui me donne envie d’y retourner, je connais bien mal cette ville et je rêve de l’explorer. Merci aussi pour l’évasion culinaire, la balade parisienne et la douceur de tes chaussettes !

      Je suis désolée que la semaine ait été rude pour toi aussi, décidément, il y avait quelque chose dans l’air, ce n’est pas possible. Oui, après coup, certains emportements, certaines réactions apparaissent bien futiles, je ne sais pas pour toi, mais moi il me faut un certain temps pour me pardonner.

      Profite de ton nouveau laptop et des feutres que tu pourras bientôt te procurer, je l’espère. Je t’embrasse fort ❤

      J'aime

      1. Moi aussi je t’embrasse fort. Merci pour tes gentils mots. Je sais pourtant que quand je pars au quart de tour, quand je suis exaspérée ça ne mène à rien… et le confinement n’arrange pas les choses, de ne pas pouvoir s’expliquer en face à face… Je panique, il n’y a pas d’autres mots. Cela joue contre moi. Alors, je dois en prendre de la graine.
        Je viens de tourner la tête, la nuit tombe, le ciel au bout de la rue est magnifique. Mauve clair, des nuages très fins, rose pastel, jaune pâle, bleu pastel, c’est extraordinaire dans un silence presque parfait. Avec le croissant de lune si clair, l’étoile du nord… un oiseau continue ses trilles… Quelle belle soirée… je pense à la chanson les Eaux de mars, de Moustaki, quand il dit « la promesse de vie ».
        Belle semaine Isabelle!

        J'aime

  3. Je pense aussi que les choses ne redeviendront pas « comme avant » sur un coup de baguette magique. la seule chose que je souhaite, c’est de pouvoir revoir certaines personnes, je n’ai pas besoin de grands rassemblements, juste de pouvoir se retrouver à 2 (et là, je compte les jours), manger avec mes enfants qui ne vivent plus à la maison, avec mes copines… Je veux bien me passer encore quelques semaines/mois des activités associatives si ça peut me permettre ce qui précède !
    Bisous et bon dimanche

    Aimé par 2 personnes

  4. Coucou Isa ! On fait tous comme on peut, tu sais, et puis on fait des erreurs. Mais aussi on réussit plein de trucs !
    Je crois qu’il va falloir faire bien attention durant quelques mois (et peut-être toujours ), mais que ce sont juste de nouvelles routines que nous allons prendre, nous serons vite habitués et la vie sera toujours aussi savoureuse !
    Il faudrait que je regarde de quoi retourne Young Sheldon. Mais les series, j’ai de plus en plus de mal. Je m’ennuie sur mon canapé si j’ai pas un bouquin entre les mains ou bien mon crochet…continues-tu la broderie ? J’ai lu aujourd’hui une nouvelle de Yôko Ogawa, la jeune fille à l’ouvrage, centrée sur la broderie, çà m’a donné envie de ressortir mes fils et mes bouts de toile…Gros bisous Isa !😙🌸🌹

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou! Niveau série je suis de plus en plus exigeante. Je viens de voir sur Arte une pub pour celle dont je parle plus haut et qui s’appelle Au Nom du père. Elle, je lâche tout et je la dévore des yeux. C’est sur la spiritualité, comme son nom l’indique. Toutes les croyances sont mêlées, s’emmêlent, et s’entremêlent, avec un art rare, à travers l’histoire d’une famille, dont le père est le grandiose Lars Mikkelsen. Moi, ça me prend aux tripes, ça me bouleverse. Je regarde aussi Homeland, qui finit ces jours-ci, mais par fidélité à la première saison qui était haletante. J’avoue que je suis contente qu’il n’y ait rien qui me plaise à la télé, parce que. je suis la couch potato par excellence. Quand j’entends parler de toutes ces séries j’ai l’eau à la bouche, mais je me connais…
      Pour la suite, l’éclaircie, comme dirait Dominique A., je me dis que cela va prendre du temps, qu’on va devoir s’adapter, mais que les choses reviendront, ou plutôt en viendront à ce qui sera pour nous une nouvelle « normale ». Je pense que ce coup de semonce est assez fort pour changer certaines choses pour le mieux, au niveau individuel déjà. Nous avons un grand coup de projecteur sur l’espèce humaine et notre société, et c’est toujours bon à prendre. Il y a des dégâts, mais aussi des choses qui font chaud au coeur. Patience!

      Aimé par 1 personne

      1. Hello Agnès, Hello Isa ! Vous allez bien ? Moi je mange du chocolat Milka en faisant sécher mes cheveux à l’air libre, tout va bien (j’essaie de les faire boucler naturellement, il se peut qu’ils aient le naturel bouclé, j’ai lu çà sur internet j’en étais baba alors j’essaie des techniques spécifiqueslavage-sechage-non coiffage pour aviver mes boucles, on verra, fin de la girly parenthèse).
        Les séries d’Arte sont souvent géniales et j’avais adoré Au nom du père. Puissant…
        Homeland j’avais regardé la saison 1, bien aimé, puis abandonné, mes livres l’emportent toujours quand les séries sont trop longues.
        Je suis bien d’accord Agnès, nous avons en ce moment un grand coup de projecteur sur l’espèce humaine, son fonctionnement et ses dysfonctionnements, et ça c’est précieux pour avancer. Évidemment la majorité ne changera pas, mais si une minorité conséquente parvient à tirer des leçons, et je pense que oui, ça va faire une bien belle locomotive pour changer, avancer. Et puis en bonus, ça file une bien jolie leçon d’humilité, hein, rien que ça c’est pas mal du tout je trouve.
        Allea zou, je vais huiler ma tignasse presque sèche, puis lire un peu en écoutant le bruit puissant des ailes des abeilles qui se régalent des fleurs du jardin ! Des bises !

        Aimé par 1 personne

        1. Salut! Le chocolat Milka j’en ai! Mais c’est avec le café, et le café c’est après le déjeuner, et le déjeuner c’est pour bientôt… Je peigne mes cheveux avec mes doigts, hier j’y ai passé une brosse je ressemblais à Jim Carrey dans un film idiot. L’odeur de fraise commence à me donner la nausée. Au nom du père saison deux va être sur Arte très bientôt. Il me reste 4 épisodes… 4 carrés de chocolat en somme! J’ai essayé ce matin un coup de chaîne info. Ce n’est plus possible, youpi!

          Aimé par 2 personnes

          1. Y a bien mieux à faire que de regarder les infos. Je suis ravie à l’idée de ne plus peigner mes cheveux sauf aux doigts lors de l’après-champoing, et de les laisser vivre leur vie. Grande joie confinesque, çà. Quel temps de gagné en plus ! Moi c’était 8 carrés (p’t’être bien 10) avec mon café post-déjeûner…🙊🙊🙊..le chocolat, faut pas que je tombe dedans, je sais pas m’arrêter !

            Aimé par 1 personne

            1. Roseleen, j’ai réussi à me garder deux carrés pour demain… quel exploit. Faut dire que la clotted cream cet aprèm ça cale! J’ai finis Au nom du père… vraiment ne la rate pas sur Arte. C’est vraiment une merveille d’intelligence et qu’est-ce que ça fait du bien, qu’est-ce que ça remue… Ça m’a rappelé tous ces petits moments miraculeux que je n’ai jamais oubliés, vraiment a must-see.

              J'aime

            2. Çà doit être une rediff car il me semble l’avoir vue en globalité…ça se passe au séminaire ? Rha la la la clotted cream….je traverserais le shuttle en courant rien que pour en manger…..hummm un bout de scone, une grosse lichette de crème, une autre de confiote fraise, le tout fondu par une gorgée de earl-grey, rhô j’en bave…

              J'aime

            1. Oh, si peu… (Zut, je vous réponds depuis l’ordi, j’ai pas l’émoticône avec une auréole d’ange sous la main !) Oui, vous m’avez donné envie de chocolat, mais plutôt du noir personnellement. (Ils font du chocolat noir chez Milka, ou c’est que du chocolat au lait ?)

              Roseleen, tu es la 2e personne qui me parle de ne pas démêler mes cheveux après le shampoing, je vais tenter le coup pour voir s’ils bouclent naturellement aussi. (Je les laisse déjà sécher à l’air libre et j’ai quelques jolies ondulations mais ça dure pas bien longtemps, hélas.)

              Quant au monde d’après, je l’espère meilleur, avec une humanité plus sage et plus humble. On verra bien !

              Aimé par 1 personne

            2. Isa faut se laver les cheveux tête en pas. Toujours tête en bas, les dêmeler aux doigts grâce à l’après-shampoing. Les laisser un petit moment dans la serviette. Puis quand tu enlèves la serviette, toujours tête en bas (t’as eu le droit de te relever entre-temps, hein !😂), les tamponner n’importe comment avec une serviette sèche, en faisant bien remonter pour former les boucles. Hop tu relèves ta chevelure de lionne. Tu mets de l’huile dans le creux de ta main (j’ai commandé une crème spéciale boucles) et tu ébouriffes à nouveau. Puis tu leur fiches la paix..lendemain matin, mouiller un peu les cheveux, re-ebouriffer, aménager comme tu peu le boucles et faisant remonter vers le haut du crâne, moi je remets de l’huile pour le faire, cheveux très secs. J’en suis à 2 jours et j’ai des boucles qui commencent à se former, je suis contente !

              J'aime

  5. Coucou Agnès ! Je suis tellement contente que tu t’éclates en collage ! J’adore déchiqueter pubs et vieux magazines, ça fait tellement du bien…🤗Tiens, faut que j’écoute cette émission sur Maupassant sur FC. Merci pour la balade au Parc Monceau et musées alentour, bon sang qu’est-ce que çà manque…
    J’ai bien du mal à regarder des trucs aussi. Je m’ennuie vite si je fais pas un truc en même temps. Mais là, précisément à 22h02, j’ai regardé un truc bien sympa avec mon ado : le ciel ! Un bref instant, on pouvait voir la constellation « Star Link », l’alignement des satellites du millliardaire fou Elon Musc, celui qui veut aller sur Mars, ben le temps de quelques secondes ce soir tous ses satellites étaient alignés et passaient comme des fous dans le ciel, si mes hommes passionnés de techno m’avaient pas prévenue, j’aurai cru à l’arrivée du Père-Noël, qui n’en pouvant plus de son confinement, organisait une seconde tournée.
    Ce carré blanc neigeux au navet et à la saucisse séchée au vent (d’est je l’espère), m’a l’air bien sympathique. Mais là je n’ai plus faim. Avec mon ado pour la première fois nous avons cuisiné des gyozas. 3 heures de cuisine engloutie en 15 minutes, mais çà valait le coup. Douce soirée !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Roseleen! Bon dimanche ! Les gyozas, rien que le nom, je salive… vivement que Chinatown ouvre. C’est vraiment ma nourriture préférée, moins la nourriture coréenne. Mais j’aimerais manger des ramens, des gyozas, des dim sum variés… et j’ai envie de râler sur Piccadilly Circus rempli de monde, et sur les foules qui regardent les camelots à Leicester sq, qui m’empêchent en descendant du bus d’arriver plus vite à mon resto chinois préféré où m’attend mon amie chinoise… je crois qu’en fait je ne râlerai plus avant longtemps en voyant la vie animée de ce quartier! Ah… les gyozas….

      Aimé par 2 personnes

      1. Comme je te comprends ! Ce matin j’avais presque envie de rer blindé de gens pas aimables qui me déverserait! à la station « Saint-Michel Notre-Dame », de râler dans ses couloirs aux courants d’air puissants qui me filent un rhume un coup sur trois, contre les gens qui te bousculent pour passer le plus vite au passage piéton qui te mène sur la place de la Fontaine Saint-Michel. Vivement qu’on puisse râler à nouveau ! Faudra un jour que je découvre le quartier chinois londonien. Je ne me suis jamais aventurée plus loin que le grand portique rouge, celui qui jouxte le British Museum (si je me plante pas de musée…). J’imagine que ce portique marque l’entrée du quartier chinois…

        Aimé par 1 personne

        1. Le portique ne jouxte aucun musée, mais la National Gallery est proche, à Trafalgar square. Mon restaurant préféré est dans une petite rue qui donne sur Leicester sq. J’imagine à peine le festin qui m’y attend. Quelle saveur d’avant aura la vie d’après? On se dira toute notre vie: tu te souviens des premiers mois de 2020? Qu’en restera-t-il? Bon, je vais déjeuner… en regardant une pièce que l’Ina va mettre en ligne et qui date de 1972! Ça ne nous rajeunit pas!

          Aimé par 2 personnes

          1. Mon sens de l’orientation est clairement défaillant ! Intéressant çà…que retiendra-t-on de ces semaines de reclusion ? Auront-elles marqué nos vies ? En positif ? En négatif ? Oh ce sera vraiment intéressant. En tout cas elles ont permis de bien chouettes échanges et découvertes amicales, et ça c’est à retenir en positif ! Bon appétit !

            Aimé par 1 personne

            1. C’est intéressant au contraire de voir comment tu as pu imaginer les deux à côté… c’est pas loin, du BM tu prends Museum street, tu continues tout droit, tu arrives sur New Oxford street, tu tournes à droite, et tu te trouves à un croisement, avec un grand immeuble qui s’appelle Centre Point sur ta gauche. En face Oxford street, à droite Tottenham Court Road, à gauche c’est Charing Cross road… tu descends cette rue, tu passes la librairie Foyles, tu arrives à Cambridge Circus, et tu vois le Palace theatre où se joue une pièce sur Harry Potter… tu tournes à droite et tu es à Shaftesbury Avenue. Sur ta droite Greek street…Tu es dans Soho… sur ta gauche il y a une caserne de pompier. En face le cinéma Curzon, tu continues un peu, et que vois tu sur ta gauche? Gerrard Street, et là, lampions rouge et or, portique vermillon, canards laqués en vitrine, côtoyant d’énormes poulpes orangés… des petits poissons taiyaki fourrés de crème, des gâteaux crêpes japonais, des nouilles et des nouilles, des raviolis vapeur en veux-tu en voilà… et des épiceries chinoises avec en devanture des fruits bigarrés aux formes étranges… Je chante avec Michel Fugain: C’est la fête la fête! Pour mon anniversaire en juillet j’espère!

              Aimé par 2 personnes

            2. Sais-tu que cette nuit j’ai rêvé que je tenais une bouquinerie-salon de thé à Londres, avec vue sur le grand Tori rouge, je vendais des fondants au chocolat en plus de mes bouquins et organisais des tournois de rami le soir…rholala je suis en burnout confinesque j’crois bien….

              J'aime

            3. Agnès, même après un bon dîner, tu arrives à me redonner faim, ou en tout cas à attiser ma gourmandise 😀 Et cette balade dans Londres, comme j’aimerais la faire à tes côtés pour finir par déguster tous ces plats savoureux que tu évoques ❤

              Roseleen, je n'étais pas au courant pour "Star Link", quand j'ai appris ça hier, j'étais un peu atterrée, j'avoue. Je me trompe peut-être, mais j'ai l'impression qu'en termes de pollution (de l'espace et visuelle dans notre ciel nocturne), c'est pas génial tout ça… Mais ta description m'a fait sourire 😀 Et ces gyozas devaient être délicieux !

              Belle soirée à toutes les deux ❤

              J'aime

            4. Oui Isa, c’est très décrié (et décriable…), mais puisque c’est lancé dans le ciel, autant voir le spectacle…c’est un truc de dingue…totalement inédit (en espérant que çà le reste). Rhô oui moi aussi la balade d’Agnès m’a mis les papilles en émoi !!! Bises à toutes deux !

              J'aime

          1. Coucou Agnès, j’ai trouvé la série « Au nom du père », ce n’est pas du tout celle à laquelle je pensais et elle a l’air particulièrement bien en effet 🤗. Tu la regardes directement sur le site d’Arte ? J’ai l’impression que seul l’épisode 1 est disponible (dure environ 1h30), c’est bien çà ? Bisous ! J’espère que tu vas bien 🤗

            J'aime

  6. Comme toi je pense que le retour à la normal va prendre du temps et que ça va être chaotique. Et ne même temps je n’ai pas envie que tout redevienne exactement comme avant.
    Ca va, je m’occupe mais j’ai un peu laissé Antoine en roue libre pensant qu’il avait trouvé un rythme/un équilibre mais je me rends compte qu’il a besoin que je structure beaucoup plus ses journées qui se ressemblent beaucoup trop. Et parfois j’ai du mal à trouver l’énergie….
    Je note cette série « The young Sheldon », je suis avide de série doudou !
    Bises fort et courage Isa : un jour après l’autre.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais comme toi j’espère que le monde ne sera plus tout à fait le même et que nous saurons tirer les enseignements de ce qui vient de se passer – et notamment le fait qu’il faut prendre soin de notre planète, par exemple…

      Pour Antoine, je comprends que tu manques d’énergie parfois. J’essaie de tenir le coup la semaine et de laisser un peu plus de liberté à chacun le week-end mais c’est parfois dur de maintenir le cap. Je vous souhaite de trouver un nouveau rythme qui vous convienne en tout cas.

      « Young Sheldon », c’est le spin-off/prequel de « The Big Bang Theory ». Je pense qu’on peut regarder les deux indépendamment, ça raconte l’enfance du héros surdoué et un peu autiste, c’est très tendre et très drôle, en tout cas, ça me plaît beaucoup.

      Gros bisous et bon courage à toi aussi, et je suis entièrement d’accord avec cette devise. Un jour après l’autre, effectivement ❤

      J'aime

  7. I’m fine. Les balades matinales avec Muppet mettent de bonne humeur; la meteo fut très clémente aidant aussi pour le moral. Retour d eta pluie pour cette semaine, avec les vacances cela signifie moins de gamins donc plus de temps de libre.
    Je vais pouvoir decompresser, j’espère! ranger, trier, jardiner, faire un peu d esport. Il faut maximiser ce temps pour nous tout en restant lucides sur l’avenir qui ne sera pas rose de suite… protégeons nous!
    Bizzz

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s