Les petits bonheurs

Les petits bonheurs et les petites victoires #7

Photo via Cup of Jo

Quelle semaine, les ami-e-s, quelle semaine ! Entre l’insoutenable suspense des élections américaines et la surprise qui est arrivée dans ma boîte mail mercredi matin, ces sept derniers jours n’ont pas du tout ressemblé à ce que j’envisageais lundi dernier quand j’ai rempli mon planning. 2020 restera décidément l’année de toutes les montagnes russes, mais elle nous aura au moins livré la victoire de Joe Biden et Kamala Harris. La joie est immense, et l’espoir aussi (teinté de circonspection et de prudence, certes, mais ne boudons pas notre plaisir, cette bonne nouvelle, on en avait bien besoin !)

De mon côté, alors que je pensais rendre une trad jeudi matin, prendre un peu d’avance sur la prochaine et passer mon week-end à lire, je me retrouve à travailler d’arrache-pied puisqu’une autre trad est tombée sans crier gare et qu’elle est extrêmement urgente. Résultat, il a fallu lui faire de la place au forceps et je ne vais pas relever la tête jusqu’à lundi prochain, mais c’est pour la bonne cause, et je suis extrêmement reconnaissante et consciente de la chance que j’ai sur le plan professionnel.

Sinon, cette semaine, je suis contente d’avoir :

  • rempoté mon anthurium et mon maranta, ils en avaient grandement besoin, les pauvres. Merci belle-maman pour le terreau que j’ai ramené de notre séjour en Franche-Comté, il m’a été très utile !
  • acheté de nouveaux pots en prévision de futurs rempotages, mon monstera est le prochain sur la liste, et il ne faudrait pas que je tarde trop…
  • rendu une trad et traduit le tiers de celle qui est tombée mercredi matin.
  • fait une séance de yoga et de méditation presque tous les jours. (En même temps, c’est presque une question de survie, je passe trop de temps sur l’ordi en ce moment et mon épaule droite me rappelle à l’ordre…)
  • aidé V., la fille des voisins, à faire son devoir de thème, ça m’a permis de mesurer mes propres progrès sur un texte de Mauriac pas forcément évident (et ça m’a rappelé à quel point je déteste les règles débiles des fac françaises en matière de traduction).
  • recommencé à utiliser mon 2e écran d’ordinateur, c’est quand même bien plus confortable de bosser en parallèle sur deux écrans.
  • posté des photos d’une nouvelle tenue sur Insta.

Et j’ai aimé :

  • me lever de bonne heure lundi matin pour emmener les enfants à l’école, d’abord parce que je me réjouis qu’ils aient encore cette possibilité, et ensuite parce que ça m’a permis de découvrir à la radio Gaël Faye dont Agnès m’avait déjà dit tant de bien !
  • regarder mon chéri faire le premier feu de la saison et admirer les flammes et les braises toute la soirée.
  • tous ces instants complices avec mon amoureux, notre tendresse, nos sourires, et toujours ce quart d’heure sous les étoiles avant d’aller se coucher, avec le chat qui s’invite sur mes genoux comme pour admirer la nuit froide avec nous.
  • écouter mon chéri et le regarder jouer de la basse sur les chansons de notre playlist préférée, j’en oubliais mon livre ouvert sur mes genoux (c’est peut-être pour ça que je n’ai pas encore fini ma lecture en cours bien que ce soit un énorme coup de cœur !)
  • rire aux éclats devant deux épisodes de Gilmore Girls vendredi soir, ça m’a fait beaucoup de bien ! (C’est aussi la raison pour laquelle je n’ai pas fini Hamnet, mais j’avais besoin de gaieté et de douceur, aussi beau et poignant soit ce roman.)
  • fêter la victoire de Joe Biden et Kamala Harris en savourant le soulagement qu’elle m’apporte, mais sans oublier la consternation que j’ai éprouvée mercredi matin en découvrant les résultats au lendemain de l’élection. Clairement, il y a du boulot pour combler les divisions et réparer les fractures (et ça ne vaut pas que pour nos ami-e-s américain-e-s).

Et vous, qu’avez-vous célébré cette semaine ?

18 commentaires sur “Les petits bonheurs et les petites victoires #7

  1. Coucou Isa 🙂 Je suis heureuse de te lire et de te sentir si positive et joyeuse ! Perso, j’ai célébré l’automne et ses jolies couleurs… la joie de faire des promenades mère-filles avec la poulette puisque, cette fois, c’est un confinement partiel qui nous permet de circuler (égoïstement, je dis « ouf » tant la crainte de rester cloîtrée chez moi me plombe le moral…). La satisfaction de ranger et nettoyer 4 pièces de la maison (enfin !). Quant au yoga, je me fais violence pour faire des séances… Pourtant, comme toi, je me dis que celles-ci sont vitales si je ne veux pas (de nouveau) me retrouver sous médication tant j’ai du mal en ce moment. Gros bisous ❤ Bon dimanche

    Aimé par 1 personne

    1. Je me réjouis que vous puissiez circuler, effectivement. C’est bête mais je vis très mal la contrainte du périmètre d’1 km pour nos balades, même si on la chance d’avoir un bois à côté de la maison. Et j’avoue que je me réjouis de pouvoir emmener les enfants au bus, moi aussi je déteste rester cloîtrée à la maison (malgré mon métier, va comprendre).
      Je t’embrasse fort et je te souhaite une belle semaine ❤

      J'aime

  2. Bonjour isabelle! Bon dimanche! Magnifique photo! Quel soulagement! Vivement l’inauguration (le jour de la Sainte Agnès 🤣)! J’aimerais que Michelle Obama soit au gouvernement. Bon courage pour ta traduction ! Ravie que tu aies découvert Gaël Faye, son dernier album est un bijou. Il y a notamment un texte sur New-York aux petits oignons! Je l’adore.

    Sinon cette semaine je suis contente d’avoir…

    🗽suivi les élections américaines 24h/24h, quitte à en avoir perdu le sommeil, avec leur magnifique résultat : un éditorialiste du Guardian a justement écrit que le mauvais sort que nous avait jeté Trump avait enfin été cassé.
    🗽reçu une flopée de markers et des aquarelles aux teintes de rêve: brun automne, brun roux, vert prairie, vert-de-gris, vert ardoise, bleu océan, bleu acier, indigo foncé, aubergine, genévrier, porto et gris graphite…
    🗽réalisé que pour une fois depuis longtemps, je sais ce qui me ferait vraiment plaisir à Noël… (voir ci-dessus)!
    🗽trouver le mini-traiteur italien ouvert pendant ce re-confinement: il fait le meilleur pain du quartier.
    🗽pu aller chez le coiffeur même si elle s’en est donné à coeur joie: j’ai les cheveux trop trop courts.
    🗽trouvé un nid de carnets allemands chéris (Nuuna) chez Foyle’s à Charing Cross road. Mais je rêve de la razzia que je pourrais faire à Francfort dans la boutique-même!
    🗽surpris le petit magasin l’Occitane du quartier ouvert (fermé depuis mars, il n’a pu ouvrir que 3 semaines avant de devoir fermer de nouveau ses portes) et dégoté une divine mousse de douche à la bergamote. C’est un bonheur de voir cette légère chantilly odoriférante étalée sur sa peau.

    Et j’ai aimé…

    🗽dessiner et peindre pendant une réunion longuette et creuse
    🗽voir, du haut de mon escalier, mon colis de markers m’attendre sur la table du courrier, dévaler les marches et le serrer sur mon coeur !
    🗽la seconde où sur CNN on a annoncé l’élection de Joe Biden: après une matinée passée en calculs divers, ils l’ont dit sans tambour ni trompette, et cela m’a prise au dépourvu.
    🗽regarder les animations sur l’expo consacrée à l’expressionnisme allemand sur le site du musée Thyssen de Madrid. Je ne sais pas pourquoi mais les sites internet des musées des beaux-arts espagnols sont extraordinaires. Et j’ai aussi été émue en me disant que ce musée j’irai le visiter, c’est une certitude.

    Belle semaine ! Je t’embrasse!

    Aimé par 2 personnes

    1. Hello Agnès !
      Flûte alors pour les cheveux trop courts. J’ai le tour à chaque fois que j’y vais. Du coup j’ai décidé de laisser pousser tout çà à son bon vouloir et de ne confier que de temps en temps ma tignasse pour des retouches racines, histoire de masquer un peu les cheveux blancs.
      Que j’aime le nom de ces couleurs ! Quelle joie çà a dû être d’ouvrir tout çà !🤗
      Un énorme merci pour la découverte de Gaël Faye, il va égayer mes mois à venir et me faire régulièrement onduler du popotin. Je n’ai toujours pas le « Petit Pays », l’as-tu lu ?
      Belle semaine colorée Agnès ! Bises, ainsi qu’à Isa, douce tenancière de ce plaisant petit salon de thé virtuel !

      Aimé par 1 personne

      1. Salut Roseleen! Ils poussent vite, heureusement. Et vu que le confinement va durer jusqu’à la saint Glinglin, personne ne me verra entre-temps. On me dit que ça me va bien, mais je n’aime pas trop.
        C’était un plaisir d’ouvrir cette petite boíte. Il y en a une autre qui me tante, des aquarelles couleur métallique. J’ai ma liste pour le père Nöel! Quant aux markers… vivement Noël!
        Oui, bien sûr, j’ai lu son livre et l’ai même fait étudier aux étudiants. Sur Youtube il fait une lecture des poèmes de René Depestre qui sont des merveilles, avec une chanteuse… on a fait cela en classe l’an dernier.
        Ses textes sont si beaux. Et sa voix… et la musique si entraînante. Je me souviens quand je l’ai entendu par hasard il y a 3 ans, je me suis demandé comment j’avais pu passer près de ce trésor.
        Belle semaine à toi aussi! Bises

        Aimé par 2 personnes

        1. Comme tu le dis si bien, c’est un petit trésor et je suis toute heureuse de le découvrir dans cette période si particulière. Je me note de lire très bientôt « Petit Pays ». Vivement la Saint Glinglin, en espérant que nos chevelures ne nous arrivent pas au niveau des pieds !😱🤣🤣🤣

          Aimé par 1 personne

          1. Merci mesdames pour la bonne humeur que vous apportez à ce salon de thé virtuel 😉 ❤ Je vais vous faire rire, je ne rêve que d'une chose, couper mes cheveux !!! En attendant la fin du confinement, je vais me consoler en écoutant Gaël Faye et en lisant son livre. Belle semaine à vous deux, je vous embrasse !

            J'aime

            1. Je t’en prie! C’est bon de se réchauffer à cette accueillante cheminée qui brûle même au coeur de l’été!
              Isa, je te donne l’adresse de ma coiffeuse alors, sur Camden road! Elle est si sympathique! Tu rigoles, tu discutes, et elle en profite pour te ratiboiser. La seule chose c’est que je lui fais confiance les yeux fermés, et tout le monde m’a dit que cela m’allait bien, et je commence à me dire que c’est vrai! Mais en sortant du salon j’étais horrifiée!

              Aimé par 1 personne

            2. Oui, je sais ce que c’est ! Et même si les gens nous disent que ça nous va bien, on reste le principal juge, alors c’est compliqué ! Allez, l’année prochaine, je me fais coiffer à Camden, chiche !

              J'aime

  3. Hello Isa ! Quelle semaine tourneboulante ! Je suis ravie pour toi pour ce nouveau boulot confié, et j’adoooore cette tenue, çà te va hyper bien wahou t’es canon ! Semaine pénible pour moi, beaucoup de mal à m’adapter à la situation de confinement et surtout aux chamboulements induits au travail, j’ai pesté, bougonné, revendiqué puis j’ai pigé que ça servait à rien et ça va bien mieux.
    Les petits bonheurs sont surtout arrivés ce week-end avec :
    🍄 l’intelligence qui l’emporte sur la bêtise aux USA
    🍄 l’absence de réveil le matin et un bon gros rattrapage de sommeil en retard
    🍄 tout comme toi la decouverte de Gaël Faye grâce à l’amie Agnès, nouvel album englouti d’une traite, fan dès le premier titre
    🍄 un barbecue hier soir et pendant que çà cuisait, paf apéro dans la nuit emmitouflés dans des plaids à la lueur des braises, l’éviction de l’affreux méritait des bulles
    🍄 trouver soldé sur le net mon parfum chouchou de mes années de fac, je pensais pas qu’il se faisait toujours, hop commandé, gtande joie ! (Parfum de peau de Montana)
    🍄 les collages toujours, c’est fou comme çà te vire de la tête les contrariétés
    🍄 shooter dans les feuilles d’automne, comme une gamine, en allant au boulot
    🍄 lire avec une bonne bouillotte féline sur les genoux
    🍄 ma sauce bolo bourrée de légumes particulièrement réussie ce midi
    🍄 les précieux échanges webesques
    Très belle nouvelle semaine Isa ! Bou courage pour le boulot ! Bisous !!!

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou Isa ! Je ne te le cache pas, j’ai un petit pincement au cœur quand je lis la douceur de ces moments de complicité avec ton chéri mais je suis aussi tellement contente pour vous ❤

    J'ai un peu les mêmes craintes que Cécile sauf que yoga et méditation ne sont pas trop mon truc, je n'arrive pas à m'y atteler dans la durée, il y a toujours un moment où je lâche. J'essaie de trouver d'autres modes de décompression mais ça me demande un tel effort pour s'y mettre vu que je consomme déjà beaucoup d'énergie à assurer au boulot (et à prendre du recul sur les ondes de stress que les autres envoient) que souvent, je m'abrutis devant un écran…

    Finalement, malgré tout, c'est quand même au boulot que j'ai aussi des belles satisfactions : les moments passés dans la chambre froide à préparer la charge du magasin et à ranger les étagères et les rolls, les échanges avec les clients, les dégustations de nouveautés (on a une glace aux marrons, une tuerie !)…
    Belle semaine à toi aussi ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Pardon, je réponds très tardivement, mais je ne pense pas que « s’abrutir » devant un écran soit une mauvaise chose. Plus ça va et plus je me rends compte que me plonger dans une série, un film ou un livre me permet de faire taire la petite voix négative dans ma tête, et parfois d’endiguer la spirale infernale qui pourrait déboucher sur un coup de gueule ou une crise d’angoisse. Ca ne veut pas dire que je nie l’émotion que je ressens, ça veut juste dire que j’en prends bonne note et que je dis « stop, je passe à autre chose ». Entre nous, je ne médite jamais quand je suis agitée, ça ne ferait qu’empirer la situation.

      Aimé par 1 personne

      1. J’aime bien ce que tu dis Isa. j’ai eu deux journées hyper difficiles et cette petite voix négative menaçait de prendre ses aises dans ma tête tout le weekend. Quand je la sentais venir je claquais des doigts en disant : « hey! » 🤪comme une grenade de désencerclement! Mais elle revenait toujours, l’angoisse montait, et à un moment j’ai réalisé que je venais de passer 1h dans un monde menaçant et délirant à imaginer un dialogue avec une collègue casse-pied… Alors j’ai cherché de vieux Commissaire Moulin vus et revus, et je l’ai fait taire. Tout sauf l’angoisse, c’est elle qu’on abrutit, pas nous. Bon courage Axelle, je t’envoie plein d’ondes positives.

        Aimé par 2 personnes

        1. Agnès, tu n’imagines pas comme je connais bien le monde menaçant et délirant dont tu parles, et ces dialogues imaginaires… Si l’âge et l’expérience me permettent d’en sortir plus facilement, alors je suis bien contente de vieillir !
          Axelle, on est avec toi 😉

          J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s