Culture

Pumpkin Autumn Challenge 2021 : le bilan

Pour la première fois depuis que je me suis lancée dans ce type de challenge littéraire, je valide toutes les catégories des différents menus, je n’en suis pas peu fière ! Il faut dire qu’en un an et pas moins de trois challenges saisonniers (le Pumpkin Autumn Challenge 2020, le Cold Winter Challenge 2020-21 et le Blossom Spring Challenge 2021), j’ai compris plusieurs choses :

  • c’est génial de démarrer un challenge en ayant une liste de livres à lire, mais il ne faut pas hésiter à se laisser tenter par d’autres titres. C’est un véritable plaisir de flâner dans une librairie en ayant les catégories d’un challenge en tête, ça permet de choisir de véritables pépites qu’on n’aurait peut-être pas remarquées autrement !
  • il ne faut pas hésiter à abandonner une lecture en cours et à la remplacer par une autre si elle ne nous enthousiasme pas (la vie est trop courte et il y a trop de bons livres pour se forcer à en finir un qui ne nous plaît pas, dixit mon tout premier éditeur)
  • pour réussir ces challenges, il faut jouer à fond la carte bande dessinée/roman graphique parce que c’est plus rapide à lire qu’un roman. Cerise sur le gâteau, cela m’a valu de belles découvertes et de sacrés coups de cœur !

Voilà pour les astuces, place maintenant aux règles du Pumpkin Autumn Challenge, le PAC pour les intimes ! Pour le valider, il suffisait de choisir l’un des quatre menus proposés et de lire deux livres correspondant à deux catégories. Sinon, comme chaque année, il était possible d’obtenir une des mentions suivantes :

  • Une faim de loup-garou : lire 1 catégorie par menu (4 livres)
  • Ça s’appelle avoir les crocs : lire 2 catégories par menu (8 livres)
  • Un appétit de goule : lire 3 catégories par menu (12 livres)

Et comme je suis gourmande, j’ai lu 1 livre dans toutes les catégories de tous les menus, à savoir 14 ouvrages ! (Je vous ai dit que j’étais fière !) Au passage, je suis bien partie pour exploser mon défi personnel, puisque j’ai déjà atteint l’objectif que je m’étais fixé en début d’année (40 livres en 2021) et il me reste tout le mois de décembre !

Mais trêve de blablas, voici le résumé en liens et en images de mes lectures automnales.

MENU « AUTOMNE FRISSONNANT« 

  • Gare, gare à la main de gloire (voleur/thriller/policier/superstition/horreur/épouvante) : Mrs England de Stacey Halls
  • Double, double, toil and trouble (sorcière/pièce de théâtre/prophétie/tragédie) : La mélancolie de celui qui vise juste de Lewis Nordan
  • Le Folklore de Chipenden (créature surnaturelle, fantastique, obscure/fantasy) : La Duperie de Guenièvre de Kiersten White

MENU « AUTOMNE DOUCEUR DE VIVRE« 

  • It’s just a bunch of hocus pocus (Halloween/Samhain/automne) : I Am, I Am, I Am de Maggie O’Farrell
  • Eh Jiji, tu ne trouves pas que ça sent drôlement bon à la Gütiokipänja ?! (parcours initiatique/jeunesse/famille/nourriture) : La Cuisine des sorciers d’Aurélia Beaupommier
  • Il suffit de se souvenir de rallumer la lumière (feel-good/santé mentale/émotion) : The Comfort Book de Matt Haig
  • J’ai un dragon et j’hésiterai pas à faire feu ! (humour/illustré/anthropomorphisme/animaux) : De Cape et de Crocs d’Alain Ayroles et Jean-Luc Masbou, l’une de mes séries préférées depuis plus de 20 ans. (Je l’avais découverte à la médiathèque de la ville de mon enfance, c’est dire si ça ne nous rajeunit pas.) Hommage appuyé à Molière et à La Fontaine, la BD met en scène deux gentilhommes, un loup espagnol très à cheval sur l’honneur et un renard français roublard et charmeur, au milieu d’une galerie de personnages humains plus ou moins dignes de confiance. C’est drôle, plein d’esprit et super bien dessiné, et je me suis replongée avec plaisir dans les aventures de ces deux héros attachants. Mais je n’ai que les 6 premiers tomes de la série, et il va falloir que je me procure les deux autres coffrets de toute urgence !

MENU « AUTOMNE ENCHANTEUR« 

  • « La lunette de pierre, c’est extra ! Quand on veut voir ce qui ne se voit pas. » (petit peuple/féérie/nature/nature-writing) : Comment ne pas faire crever ses plantes de Morgane Jacqmin
  • Nom d’une dune (écologie/anticipation/science-fiction/post-apocalyptique) : Stories of Your life and Others de Ted Chiang. Je n’ai pas chroniqué ce livre car j’ai décidé de ne plus consacrer de billet aux lectures que j’ai moins aimées (vie trop courte, trop de bons livres, tout ça, tout ça). Disons simplement que c’est excellent mais que je ne suis pas le public cible. Trop scientifique, trop complexe, ce recueil est brillant mais j’ai vraiment eu du mal à suivre.
  • Princesse Princesse (inclusivité/LGBTQI+/féminisme) : Jouissance Club : une cartographie du plaisir de Jüne Plã.

MENU « AUTOMNE DES MYSTERES« 

  • Le destin perdu (temps/horloge/énigme/puzzle/historique/steampunk) : Dans la tête de Sherlock Holmes, tome 2 de Cyril Liéron et Benoît Dahan. Un second tome à la hauteur du premier, toujours aussi brillant et toujours aussi beau. La résolution de l’énigme m’a bien plu, et j’espère que nous aurons droit à d’autres enquêtes de la part du duo Liéron et Dahan parce que c’est un régal de se balader dans le Londres victorien en compagnie de « leur » Sherlock Holmes.
  • Les ruines de l’Atlantide (conte moral/philosophie/récit métaphorique/mythes et légendes) : Peau d’homme de Hubert et Zanzim
  • En avant Yvette Tempête ! (aventure/archéologie/artefact/voyage) : Le Grimoire d’Elfie d’Audrey Alwett, Christophe Arleston et Mini Ludvin
  • Cabinet de curiosité (arts/sciences/musée/singularité/étrangeté) : The Dictionary of Lost Words de Pip Williams

Un grand merci à Guimause pour l’organisation toujours au top et à l’année prochaine les mordu.e.s d’automne et de citrouilles !

6 commentaires sur “Pumpkin Autumn Challenge 2021 : le bilan

  1. Tes trucs et conseils sont très utiles, je suis souvent tentée par ces challenges mais comme je les prends au pied de la lettre et ça me décourage !
    Bravo pour ces challenges relevés !
    Tu sais quoi ; il neige chez moi mais ca ne tient pas….

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, je comprends, j’ai mis un certain temps à m’accorder la liberté de changer d’avis et de ne pas finir les livres qui ne me plaisent pas !
      Je ne sais pas si je dois te souhaiter de la neige qui tienne, ça peut être galère aussi, surtout pour aller travailler. Alors on va dire que je te souhaite plein de belle neige pour le week-end ou pour les vacances ? Gros bisous ❤

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s